Wassily Kandinsky au Musée Peggy Guggenheim à Venise


Wassily Kandinsky, Paysage avec des Taches Rouges N°2, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Kandinsky, Paysage Taches Rouges N°2
Wassily Kandinsky est né le 4 décembre 1866 à Moscou.

Il commença par étudier le droit et l’économie à l’université de Moscou.

Il fut diplômé en 1892 et épousa la même année sa cousine, Ania Tchimiakin, dont il divorcera en 1911.

Attiré depuis toujours par la couleur et le dessin , ce n’est pourtant qu’en 1896, alors qu’il a déjà 30 ans qu’il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Munich.

Wassily Kandinsky, Croix Blanche, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Wassily Kandinsky, Croix Blanche
En 1910 il écrit « Du Spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier ».

Un premier ouvrage consacré à l’art où il commence son introduction comme suit :
« Toute œuvre d’art est l’enfant de son temps et, bien souvent, la mère de nos sentiments.

Ainsi de chaque ère culturelle naît un art qui lui est propre et qui ne saurait être répété.

Tenter de faire revivre des principes d’art anciens ne peut, tout au plus, conduire qu’à la production d’œuvres mort-nées. »
Wassily Kandinsky

Wassily Kandinsky, Vers le Haut, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Kandinsky, Vers le Haut
En 1911, Wassily Kandinsky publia à Munich le premier manifeste de l’art abstrait. C’est aussi l’année de sa rencontre et de son amitié avec Paul Klee.

Il quitta la Russie en 1921 puis s’installa en Allemagne et obtint la nationalité allemande en 1928.

En 1929 il se rendit en Belgique où il rencontra James Ensor et Marcel Duchamp.

En 1933, les nazis fermaient le Bauhaus et Kandinsky quittait l’Allemagne pour la France et s’installait à Neuilly où il demeura jusqu’à sa mort.

En 1939, il obtint la nationalité française.

Wassily Kandinsky mourut à Neuilly le 13 décembre 1944.


Retour en haut de la page