Le Pallazo Labia

Le Palais Labia du XVIIe siècle, sur le Canal de Cannaregio à Venise
Au centre, le Palais Labia
Le Palais Labia a été construit à partir de la moitié du XVIIe siècle par les architectes Andrea Cominelli pour les façades donnant sur les canaux et par Alessandro Tremignon (auteur également de la façade de l'église San Moisè) pour la façade donnant sur le Campo San Geremia.

Son architecture est du style baroque vénitien.

Il est situé au numéro 275 à Cannaregio.

Cent Mille Ducats pour Entrer dans le Patriciat

Scultpure du Palais Labia sur le Canal de Cannaregio à Venise en Italie
Scultpure Palais Labia
En 1646, les Labia offrirent cent mille ducats pour être inscrits au rôle du patriciat, et ils purent, en trafiquant, élever le vaste bâtiment de Saint Jérémie, où ils donnèrent à quarante gentilshommes un banquet servi dans de la vaisselle d'or.

Le Président De Brosses raconte dans ses voyages en Italie, que :

« Tout le monde allait voir les diamants de la Labia, lesquels ne craignaient pas la comparaison avec ceux des princesses et des reines »
Président De Brosses

Fastes et Fêtes : La Vaisselle d'Or Jetée dans le Canal !

Scultpure du Palais Labia sur le Canal de Cannaregio à Venise en Italie
Scultpure du Palais Labia
Les Labia donnent la première représentation du Caieto de Bertoni dans leur palais et étaient réputés pour leurs fastueuses réceptions.

On dit même qu'à la fin des banquets ils jetaient leur vaisselle d'or dans le canal.

Et les méchantes langues racontent que le lendemain, discrètement les domestiques la récupéraient avec des filets de pêche qui avaient été préparés la veille au fond du canal en prévision du lancer d'assiettes !

En 1739, de Brosses lorgne les Bijoux…

Scultpure du Palais Labia sur le Canal de Cannaregio à Venise en Italie
Scultpure du Palais Labia
« Le palais Labia, construit à la moderne, est le seul qui m'ait paru bien entendu en dedans.

La maîtresse du logis, femme sur le retour, qui a été fort belle et fort galante, folle des Français, et par conséquent de nous, exhiba à notre vue toutes ses pierreries, les plus belles peut-être que possède aucun particulier de l'Europe.

Elle a quatre garnitures complètes en émeraudes, saphirs, perles et diamants; le tout reste précieusement renfermé dans des écrins ; car il ne lui est pas permis de s'en orner, les femmes des nobles ne pouvant porter de pierreries et des habits de couleur, que la première année de leur mariage.

Je lui offris de la conduire en France conjointement avec ses bijoux. »
Charles de Brosses - Lettres familières -1739

De Propriétaires en Propriétaires...

Scultpure du Palais Labia sur le Canal de Cannaregio à Venise en Italie
Scultpure du Palais Labia
La famille Labia ne pouvant plus le conserver, a vendu le Palazzo Labia au début du XIXe siècle au prince Lobkowitz, qui l'a lui-même vendu à une fondation israélite viennoise qui l'a découpé en appartements en vendant en même temps l'essentiel du mobilier et des œuvres d'art qui s'y trouvaient.

En 1890, la ville de Venise y installe une école au rez-de-chaussée mais cette occupation est de courte durée.*

Il est ensuite acquis avant la seconde guerre mondiale par le Prince Labbia (sans rapport avec la famille Labia).

Scultpure du Palais Labia sur le Canal de Cannaregio à Venise en Italie
Scultpure du Palais Labia
Mais, coup du sort, en 1945 un bateau chargé de munition explose sur le Grand Canal et endommage le palais ainsi que les fameuses fresques de Tiepolo qui s'y trouvent.

Dépité, le prince Labbia vend alors le palais Labia à Charles de Beistegui.

Celui-ci y a effectue de nombreux aménagements, pas toujours très respectueux de l'architecture du Palais et finit à son tour par le vendre.

Scultpure du Palais Labia sur le Canal de Cannaregio à Venise en Italie
Scultpure Palais Labia
En 1963 c'est la chaîne de télévision RAI qui l'achète et qui y a toujours son siège.

Une Masse Imposante

Sa masse et sa façade assez imposante ont donné lieu à de nombreux textes d'auteurs.

« Il entra dans les premières rues du Ghetto qu'il reconnut aux faces soufflées et pâles des habitants, aux inscriptions hébraïques, aux boucheries rituelles, d'où s'exhalait un fade relent.

Un pont encore, et le palais Labia dressa sa masse imposante, les cariatides de ses colonnes blanchies et rongées par le temps. »
Jacques Adelswärd-Fersen - Notre-Dame des Mers Mortes - 1902

Scultpure du Palais Labia sur le Canal de Cannaregio à Venise en Italie
Scultpure du Palais Labia
« Ensuite c'est le palais Labia qui développe sa somptueuse façade, annonçant plus d'argent dépensé que de goût et de style.

Il a coûté quatre millions et demi ; on le dit du moins, et je le crois sans peine.

Cela prouve une fois de plus que le bon goût est plus rare que les écus.

A l'intérieur, le palais Labia renferme une grande salle couverte de fresques par le Tiepolo ; c'est un des plus beaux ouvrages de ce maître facile.

A ce titre, ce vaste palais mérite que nous lui rendions son salut. »
Havard - Amsterdam et Venise - 1876

Sculptures et Fresques de Tiepolo


Retour en haut de la page