Joan Miró au Musée Peggy Guggenheim à Venise


Joan Miró est né en Espagne, à Barcelone, en 1893. Dès l’âge de 14 ans, il s’inscrivit à La Lonja, l’académie des arts de Barcelone.

Joan Miró, Femme Assise II, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Joan Miró, Femme Assise II
En 1917 il rencontra Francis Picabia et en 1918 Joan Miró eut droit à sa première exposition en solo à la galerie Dalmau de Barcelone.

En 1919 Miró décida d’aller à Paris où il rencontra Pablo Picasso, Max Jacob, Tristan Tzara et Pierre Reverdy.

Joan Miró s’impliqua alors dans le mouvement Dada et en 1921, Dalmau organisa sa première exposition personnelle à la galerie la Licorne à Paris.

En 1923 ses œuvres étaient également exposées au Salon d’Automne de Paris.

En 1924 Joan Miró décida de rejoindre le mouvement surréaliste et obtint sa première exposition personnelle surréaliste à la galerie Pierre à Paris.

Joan Miró, Intérieur Hollandais, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Miró, Intérieur Hollandais
En 1928, il fit un voyage aux Pays-Bas et réalisa plusieurs œuvres inspirées par les Maîtres Flamands, dont « Intérieur Hollandais » aujourd’hui exposé au musée Peggy Guggenheim de Venise.

Retourné en Espagne, Joan Miró n’y resta que jusqu’en 1936 à cause de la guerre d’Espagne et ne rentra dans son pays qu’en 1941, année où une rétrospective de son art fut exposée au Museum of Modern Art de New York : la consécration internationale.

Joan Miró commença alors à réaliser plusieurs œuvres en céramique et s’intéressa aussi aux imprimés.

De 1954 à 1958, l’essentiel de sa production artistique se limita aux imprimés et à la céramique.

Dans les années 60, Joan Miró se consacra essentiellement à la sculpture.


Retour en haut de la page