Pegeen Vail au Musée Peggy Guggenheim à Venise


Pegeen Vail Guggenheim, Au Bord de la Mer, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Pegeen Vail, Au Bord de la Mer
Pegeen Vail Guggenheim est née le 18 août 1925 en Suisse.

Elle est la fille de Peggy Guggenheim et du peintre Laurence Vail.

Elle passa son enfance en France avec ses parents et resta avec sa mère lorsque ses parents se séparèrent au début des années 30.

Elevée dans l’art et vivant au milieu des artistes, son propre talent ne demandait qu’à s’exercer.

Pegeen Vail Guggenheim, Palazzo Venier dei Leoni, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Pegeen Vail, Palazzo Venier dei Leoni
Dès l’âge de 12 ans, elle était exposée à la galerie de sa mère à Londres dans le cadre de l’exposition « Exhibition of Paintings and Drawings by Children ».

En contact avec Yves Tanguy, ils échangèrent même leurs œuvres alors qu’elle n’avait que 12 ans.

En 1943, elle participait à l’exposition « Exhibition by 31 Women » qui se tint à la galerie « Art of This Century » de Peggy Guggenheim à New York.

Pegeen Vail Guggenheim et Egidio Costantini, Clémentine, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Pegeen Vail, Clémentine
Plus tard, elle se lia avec le peintre Jean Hélion, avec lequel elle se maria par la suite.

En 1945, elle participa à une nouvelle exposition « The Women » organisée à New York par sa mère.

La même année, elle eut droit à une exposition personnelle, toujours à la « Art of This Century » de Peggy Guggenheim à New York.

Son style naïf, plein de couleurs et influencé par le surréalisme et les artistes qu’elle avait pu fréquenter grâce aux relations de sa mère, montre un monde de poupées, réel et irréel à la fois.

Raymond Queneau disait à propos des œuvres de Pegeen Vail :
« Le monde que nous propose Pegeen s’affirme un peu plus réel que le vrai puisqu’il semble plus voisin du Paradis Terrestre.

Aucune culpabilité ne vient ternir ses couleurs, accabler son dessin. »
Raymond Queneau

Pegeen Vail Guggenheim et Egidio Costantini, Clémentine, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Pegeen Vail, Clémentine
Son mariage ne fut pas aussi heureux qu’elle l’espérait; dépressive, elle devint alcoolique et suivit plusieurs traitements de psychanalyse au milieu des années 50.

Elle revint alors à Venise et s’installa chez sa mère au Palazzo Venier, actuel siège du musée Peggy Guggenheim.

En 1957 elle accompagna Peggy Guggenheim à Londres à l’occasion de l’exposition consacrée à Francis Bacon à la galerie Hanover et y rencontra l’artiste Ralph Rumney.

Elle se maria avec Rumney et ils habitèrent pendant un an dans l’île Saint-Louis à Paris avant de retourner vivre à Venise.

Au début des années 60, elle rencontra l’artiste Egidio Costantini avec lequel elle réalisa plusieurs sculptures en verre.

Pegeen Vail Guggenheim, Palazzo Venier Grand Canal, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Pegeen, Palazzo Venier Grand Canal
En 1966 elle réalisa plusieurs expositions de ses œuvres au Canada, à Philadelphie ainsi qu’à Stockholm.

Alors que son succès artistique devenait une réalité internationale, elle entra dans une nouvelle phase de dépression et mourut à Paris le 1er mars 1967, après avoir pris une dose trop importante de médicaments.

À propos de sa fille, voici ce qu’écrivit Peggy Guggenheim :
« Ma chère Pegeen, qui ne fut pas seulement une fille, mais aussi une mère, une amie et une sœur pour moi…

Sa mort inattendue et mystérieuse me laisse affligée.

Pegeen Vail Guggenheim, Conversation Intime, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Pegeen Vail, Conversation Intime
Il n’y avait personne au monde que je n’aimais autant.

J’ai l’impression que la lumière a quitté ma vie.

Pegeen était un peintre primitif talentueux.

Pendant des années j’ai encouragé son talent et vendu ses toiles.

Elle commençait à peine à avoir un vrai succès, avec des expositions cet hiver au Canada, Stockholm et Philadelphie. »
Peggy Guggenheim – “Out of This Century” - Londres 1979

Une salle entière du musée Peggy Guggenheim est dédiée à Pegeen Vail Guggenheim.


Retour en haut de la page