Georges Braque « Le Compotier de Raisins » au Musée Peggy Guggenheim à Venise

Georges Braque, Le Compotier de Raisins, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Le Compotier de Raisins
Huile, galets et sable sur Toile (100 x 80,8 cm) 1926 Musée Peggy Guggenheim

Avec ce « Compotier de Raisins » Georges Braque ouvre une nouvelle phase de son art.

Certes on retrouve des éléments du cubisme d’origine de ses œuvres, mais la palette est déjà entièrement différente de celle de « La Clarinette ». où n’existaient que les bruns, ici ils ne sont plus qu’une réminiscence destinée à mieux mettre en valeur le guéridon sur lequel est posé le compotier.

Les dégradés de bruns sont désormais remplacés par une riche gamme de gris, mais aussi de verts.

Georges Braque, Le Compotier de Raisins, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Le Compotier de Raisins
Par contre, l'usage du sable a gardé une place prépondérante dans le traitement de la matière.

En ce qui concerne les fruits, Braque fait un retour au réalisme, allant jusqu’à dessiner la branche de la vigne et les queues des pommes.

Les raisins et les pommes sont… normaux !

Le compotier de couleur blanche est posé sur une nappe blanche avec laquelle il fait corps.

Cette alliance donne naissance à un personnage cubique dont la tête est représentée par le compotier tandis que les pommes reposent dans le creux de son bras.

Georges Braque, Le Compotier de Raisins, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Le Compotier de Raisins
Georges Braque, Le Compotier de Raisins, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Le Compotier de Raisins
Georges Braque, Le Compotier de Raisins, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Georges Braque, Le Compotier de Raisins
Georges Braque, Le Compotier de Raisins, au musée Peggy Guggenheim à Venise
Georges Braque, Le Compotier de Raisins


Retour en haut de la page