Atrium Palais des Doges Venise : Paul Véronèse

Trois tableaux de Paul Véronèse furent légués à la République de Venise en 1713 par Bertucci Girolamo Contarini : « Le Christ en prière, soutenu par un ange dans le jardin des Oliviers », « Adam et Ève au Paradis terrestre » et « Saint-Jean Évangéliste qui écrit l’Apocalypse ».

Paul Véronèse, Saint-Jean l'évangéliste écrit l'Apocalypse, dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Véronèse Saint-Jean
Après la chute de la République, de peur qu'ils ne soient volés ou endommagés, dans un Palais devenu sans maître, ces tableaux de Paul Véronèse furent transférés au conservatoire du Domaine de la Commanderie de Malte.

Ils furent ensuite accrochés dans les Procuraties Nuove, nouveau siège du pouvoir sous Napoléon Bonaparte.

Ils sont désormais revenus à la place qui était la leur en 1713, et vous pouvez de nouveau les admirer dans le Salon de l’Atrium du Palais des Doges.

Paul Véronèse
« Saint-Jean Évangéliste écrit l'Apocalypse »

Huile sur toile (1580-1590)
L’aigle à gauche, l’attribut de Saint-Jean, représente le Christ, et l’Ange vient pour lui donner l’inspiration.

Saint-Jean l’évangéliste est alors exilé dans l’île de Patmos où il rédige l’Apocalypse.

Paul Véronèse, Saint-Jean l'évangéliste écrit l'Apocalypse, dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Véronèse Saint-Jean
Paul Véronèse, Saint-Jean l'évangéliste écrit l'Apocalypse, dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Véronèse Saint-Jean
Paul Véronèse, Saint-Jean l'évangéliste écrit l'Apocalypse, dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Véronèse Saint-Jean Évangéliste
Paul Véronèse, Saint-Jean l'évangéliste écrit l'Apocalypse, dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Véronèse Saint-Jean Évangéliste
Paul Véronèse, Saint-Jean l'évangéliste écrit l'Apocalypse, dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Véronèse L'Ange
Paul Véronèse, Saint-Jean l'évangéliste écrit l'Apocalypse, dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Véronèse L'Ange

Paul Véronèse
« Christ en prière dans le jardin des Oliviers à Gethsémani »

Huile sur toile (1580-1590)
Paul Véronèse, Christ en prière dans le jardin des Oliviers à Gethsémani
Véronèse, Christ en prière
Après la Cène, Jésus, accablé, éprouvé, angoissé, est réconforté par un ange.

Le corps du Christ est à l'abandon dans les bras de l’Ange, tandis que son regard songeur le montre fatigué et très fort à la fois.

Son regard est la seule indication de sa présence, tout son corps et particulièrement ses mains, sont sans vie.

Le Calice, symbole de la Passion reflète à peine la lumière qui éclaire l'Ange et Jésus.

Paul Véronèse, Christ en prière dans le jardin des Oliviers à Gethsémani
Véronèse, Christ en prière, l'Ange
Paul Véronèse, Christ en prière dans le jardin des Oliviers à Gethsémani
Véronèse, Christ en prière
Paul Véronèse, Christ en prière dans le jardin des Oliviers à Gethsémani
Véronèse, l'Ange et le Christ en prière
Paul Véronèse, Christ en prière dans le jardin des Oliviers à Gethsémani
Véronèse, Christ en prière

Paul Véronèse
« Adam et Ève au jardin d'Éden »

Huile sur toile (1580-1590)

Paul Véronèse, Adam et Ève au jardin d'Éden, huile sur toile dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Paul Véronèse, Adam et Ève
Bizarrement intitulé « au jardin d’Éden » alors qu’il est évident que cette scène se passe après qu’Adam et Ève aient été chassés du Paradis terrestre, ce qui se voit aisément par la présence des enfants, et surtout parce qu’ils sont tous deux vêtus de peaux de bêtes.

Au milieu des arbres, sous un toit couvert de feuillage, Ève est assise à l'ombre et allaite l'un de ses enfants tandis que l'autre est étendu à ses pieds.

Adam est à genoux devant une fontaine.

Il est habillé d'une peau de bête et s'appuie de la main gauche au tronc d'un arbre tandis qu'il recueille l'eau de l'autre dans une coupelle.

Une chèvre se tient derrière eux.
Paul Véronèse, Adam et Ève au jardin d'Éden, huile sur toile dans le salon de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Paul Véronèse, Adam et Ève


Retour en haut de la page