Palais des Doges à Venise - Porta della Carta


La Porta della Carta, la porte des Papiers du Palais des Doges de Venise
La Porta della Carta
En traduction, la porte des papiers.

Ce nom vient à la fois du fait que l'on y placardait les avis mais c'est également là, à l'origine du palais, que se trouvaient les scribes et les archives.

Elle fut d'abord dénommée "Porte Dorée" car à l'origine, ses sculptures étaient recouvertes d'or.

Cette porte magnifique qui donne sur la piazzetta, juste à côté de la basilique Saint-Marc, est une œuvre en contradiction avec l'esprit de la République qui interdisait tout culte de la personnalité de la part de ses dirigeants.

Buste de Saint-Marc, Porta della Carta, par Giovanni et Bartolomeo Bon, Palais des Doges de Venise
Buste de Saint-Marc
Le Doge était là pour servir les citoyens et ne devait pas se prendre pour un Roi.

Or, le Doge Francesco Foscari qui la fit construire, n'hésita pas y s'y faire représenter personnellement, agenouillé face au lion de Saint-Marc.

Ce précédent dans l'histoire de la République sera ensuite repris, puisque la voie était maintenant ouverte, par d'autres Doges dont Agostino Barbarigo dont on peut voir l'effigie sur la tour de l'horloge.

Le Doge Foscari voulait donc passer à la postérité et il fit donc en sorte que la Porta della Carta soit un monument impressionnant pouvant satisfaire sa vanité.

Salle du Conseil des Dix du Palais des Doges à Venise
Salle du Conseil des Dix
C'est par cette porte que devaient passer les dignitaires et les ambassadeurs des pays étrangers qui étaient reçus officiellement à Venise. Il convenait donc de les impressionner par sa beauté et ses symboles.

C'est aussi par cette porte que démarraient les processions de la Signoria et du Doge les jours de fête. Un décor aussi prestigieux pour le départ de ces processions renforçait encore plus l'impression de puissance que les dirigeants de la République de Venise voulaient montrer au peuple.

Salle du Sénat du Palais des Doges de Venise
Salle du Sénat
Cette porte des papiers fut réalisée par les tailleurs de pierre vénitiens Zuanne et Bartolomeo Bon.

Elle fut commencée en 1438 et terminée en 1440, en à peine 18 mois. C'est un des plus beaux exemples du style Gothique Fleuri.

Un tableau de Gentile Bellini nous montre que cet ensemble en marbre était polychromé de peinture et d'or à l'origine.

La Bataille de Lépante, Andrea Vicentino, Salle du Scrutin du Palais des Doges de Venise
Bataille de Lépante, Vicentino
Saint-Marc y est représenté doublement, à la fois sous sa figure humaine, en buste dans le médaillon central, mais également sous sa figure symbolique sous la forme du lion, représenté sous ledit médaillon, avec le Doge Foscari agenouillé devant lui.

Il est à ce sujet à noter que, même si le doge est agenouillé, il se tient en même temps très droit, sa tête se trouvant à la même hauteur que celle du lion.

Le Doge Francesco Foscari s'est ainsi fait représenter comme étant quasiment l'égal de Saint-Marc, une quasi-hérésie dans la République de Venise.

Salle du Conseil des Dix du Palais des Doges à Venise
Salle du Conseil des Dix
Le Doge Foscari était connu pour ses dépenses somptuaires destinées à asseoir le prestige de Venise et sans doute aussi le sien.

Il est d'ailleurs à noter que le Doge Francesco Foscari sera obligé d'abdiquer le 29 septembre 1457 et qu'après son abdication le Grand Conseil votera des lois limitant le pouvoir du Conseil des Dix.

Cette statue du Doge et du lion réussirent à échapper à la destruction sous l'occupation napoléonienne, pendant laquelle fut détruit l'essentiel des sculptures représentant le lion de Saint-Marc ainsi que tous les éléments pouvant représenter le pouvoir de l'ancienne République de Venise.

L'escalier d'Or du Palais des Doges à Venise
L'escalier d'Or
Napoléon devait être le seul et unique...

Heureusement déplacée avant de pouvoir être détruite, on peut encore voir l'original au musée du palais.

Celle que vous voyez actuellement sur la porte della Carta est une reproduction du XXe siècle.

Les quatre vertus sont également représentées sur la porte della carta : la Force, la Tempérance, la Prudence et la Charité.

L'ivresse de Noé, sculpteurs Lombards XIV-XVe siècle, et le Pont des Soupirs à l'angle du Palais des Doges du côté du pont de la Paille à Venise
Noé et le Pont des Soupirs
La Porta della Carta est également dominée par une allégorie de la Justice, encore un rappel symbolique au Palais du Roi Salomon.

L'encadrement de la porte est fait de petites têtes de lion, répétition du symbole de Saint-Marc l'évangéliste.

« Ce palais frappe par sa grandeur et sa majesté.

Il était digne de servir de siège à un gouvernement à la fois sévère et hardi, qui alliait l'audace des conceptions et l'enthousiasme patriotique aux froids calculs de la raison d'État.

Il réunit l'élégance à la force.

Son grand escalier placé en dehors, dans la cour, lui compose une splendide entrée, et permettait à la Seigneurie, lorsqu'elle sortait pour se présenter sur la place, de déployer sur les degrés le faste de son brillant cortège. »
L'escalier des Géants du Palais des Doges de Venise
L'escalier des Géants
Boullier - L'Art vénitien 1870

« Cette merveilleuse porte, placée à l'angle qui touche à la basilique, la Porta della Carta, ainsi nommée des nombreux écrivains qui s'y tenaient au service de tout venant, mérite quelque peu qu'on l'examine en passant.

Les colonnes qui l'appuient, les sculptures qui la décorent, Saint-Marc et son lion qui la surmontent, sa voûte même sont d'un fini qui fait l'admiration des artistes.

Au-dessus de la massive colonne qui, de ce côté, porte l'angle de l'édifice, est fixé un bas-relief d'un aspect sévère qui effraie le regard : C'est le jugement de Salomon.

Le Palais des Doges pendant l'Acqua Alta à Venise
Palais des Doges et Acqua Alta
Quelle rudesse dans cette œuvre ! »
Alfred Driou - à Venise 1861

« On entre dans cet étrange édifice, à la fois palais, sénat, tribunal et prison sous le gouvernement de la république, par une charmante porte à l'angle de Saint-Marc, entre les piliers de Saint-Jean d'Acre et l'énorme colonne trapue supportant tout le poids de l'immense muraille de marbre blanc et rose qui donne tant d'originalité à l'aspect du vieux palais des doges.

L'Archange Gabriel sur l'un des piliers du Palais des Doges sur la Piazzetta San Marco à Venise
L'Archange Gabriel
Cette porte, appelée della Carta, d'un goût charmant d'architecture, ornée de colonnettes, de trèfles et de statues, sans compter l'inévitable lion ailé et le saint Marc de rigueur, conduit par un passage voûté dans la grande cour intérieure.

Cette disposition assez singulière d'une entrée placée en dehors, pour ainsi dire, de l'édifice où elle conduit, a l'avantage de ne déranger en rien l'unité des façades, que ne trouble aucune saillie, excepté celle des fenêtres monumentales. »
Théophile Gautier - Italia 1855


Le Palais des Doges à Venise sur Wikipedia

Retour en haut de la page