Le Salon Atrium Carré du Palais des Doges à Venise

Salon Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Salon Atrium carré Palais des Doges
L’Atrium carré est le salon qui se trouve juste en haut de l’escalier d’or du Palais des Doges.

C’est l’architecte et artiste Jacopo Sansovino, qui réalisa en même temps (de 1559 à 1567) l’escalier d’or et l’Atrium carré, pour le Doge Girolamo Priuli.

Ce Doge est représenté comme il se doit au plafond de ce salon, portant l’épée et la balance de la Justice, assisté de Saint-Marc au milieu des nuages !

Cette toile centrale ainsi que ses côtés, furent peints par Le Tintoret qui réalisa également quatre superbes tableaux : « La découverte d’Ariane », « Mercure et les Grâces », « Pallas qui éloigne Mars », et « La Forge de Vulcain ».

Salon Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Salon Atrium carré
On imagine l’impression de beauté et de grandeur qui s’emparait des visiteurs du Palais, ambassadeurs et Princes, lorsqu’ils arrivaient en haut de l’escalier d’or face à ces chefs d’œuvres.

Mais ce n’est pas ce que vous verrez ici. Les quatre tableaux du Tintoret ont été déplacés en 1713, dans l’une des pièces suivantes, la salle de l’Anticollège.

En cette année 1713, Bertucci Girolamo Contarini léguait plusieurs tableaux à la République de Venise.

Quatre de ces tableaux légués furent installés dans l’Atrium carré à la place des quatre tableaux du Tintoret.

Trois d’entre eux, « Le Christ en prière, soutenu par un ange dans le jardin des Oliviers », « Adam et Ève au Paradis terrestre » et « Saint-Jean Évangéliste qui écrit l’Apocalypse », sont de Paul Véronèse ; « L’ange annonçant aux bergers la naissance du Christ » est de Bassano.

Le Tintoret, le Doge Girolamo Priuli reçoit de la Justice la balance et le glaive, plafond de l'Atrium carré du Palais des Doges à Venise
Tintoret Doge Priuli
À la chute de la République, ces quatre tableaux furent mis à l’abri dans le conservatoire du Domaine de la Commanderie de Malte.

Puis, avec l’arrivée de Napoléon Bonaparte et la construction des Procuraties Nuove destinées à être un Palais royal, ces quatre tableaux ainsi que d’autres furent transportés aux Procuraties Nuove pour les décorer.

Ils sont maintenant revenus à leur place initiale de 1713 et vous pouvez de nouveau les y voir dans l’Atrium.

Situé en haut de l’escalier d’or, cet Atrium carré permet d’accéder, par une superbe porte avec un grand hublot en son centre, à la salle de l’Anticollège.

Et, à gauche de l’escalier se trouve une porte conduisant à la salle des archives du Conseil des Dix, une pièce qui auparavant servait de salle de torture pour les accusés.

Du fait de cette triste utilisation, on l’avait surnommée la « Camera del Tormento », la chambre des tourments.

Les tableaux de Tintoret dans l'Atrium
Les tableaux de Véronèse dans l'Atrium
Le tableau de Bassano dans l'Atrium


Retour en haut de la page