Le Tintoret : un homme désintéressé

Le Palazzo du Tintoret sur la Fondamenta dei Mori, le long du Rio de la Sensa, dans le Cannaregio à Venise
Le Palazzo du Tintoret
En 1575, le Conseil des Dix décida d'attribuer une senseria vacante au Tintoret.

La senseria était une pension annuelle de cent ducats accordée aux artistes, grâce à la patente annuelle de cent ducats or versée à la Sérénissime par les Allemands du Fondaco dei Tedeschi.

Le Tintoret n'avait pas sollicité cette faveur. Pour lui ôter tout prétexte pour la refuser, les Dix eurent la bonne idée de la placer sur la tête de ses enfants.

Voici ce que dit le document :

« Le 27 septembre 1574, en Conseil des Dix, assisté de […]

Pour prix du tableau de notre heureuse victoire (la bataille de Lépante), exécuté par notre fidèle Jacques Robusti, dit le Tintoret, et des autres peintures qu'il nous propose de faire à l'avenir, sans autre paiement que celui des toiles et des couleurs, selon les commandes qu'il recevra de ce Conseil, nous voulons qu'il lui soit donné l'expectative de la première senseria vacante dans le Fondaco dei Tedeschi, à la suite de celles que nous avons déjà accordées, pour l'entretien de sa famille, laquelle rente sera portée au nom de ses fils, filles ou neveux, comme bon lui semblera.

Sur les 30 votants, il y avait 25 voix pour, 3 voix contre et 2 abstentions. »

Un Homme Simple et un père affectueux

Le Tintoret habitait dans le Sestier du Canareggio.

Le Paradis de Tintoret dans la Salle du Grand Conseil du Palais des Doges à Venise
Paradis de Tintoret au Palais des Doges
En 1574, Le Tintoret acheta sa maison, où il était déjà locataire depuis quelques années.

Cette maison se trouve au n° 3399 de la Fondamenta dei Mori, où il mourut le 31 mai 1594.

A l'époque, il y avait surtout des entrepôts de marchandises et les habitants étaient essentiellement des artisans.

En 1550 il avait épousé Faustina Episcopi fille de Marco Episcopi, élu Guardian Grande de la Scuola di San Marco en 1547.

Trois de leurs enfants furent peintres : Marco, Domenico et Marietta, sa fille préférée qui alliait des talents de musicienne à ses talents de portraitiste.

On retrouve les traits de sa fille Marietta dans plusieurs œuvres du Tintoret.

Le Tintoret, La Présentation de la Vierge au Temple
Présentation de la Vierge
A l'Église de la Madonna dell'Orto, proche de la maison du Tintoret, on peut admirer l'un de ses plus beaux tableaux La Présentation de la Vierge au Temple.

La petite Marie qui monte l'escalier, c'est Marietta.

Au Palais des Doges, il s'est représenté avec Marietta parmi la foule de l'immense toile du Paradis qui orne la Salle du Grand Conseil.

Le Tintoret et la musique

Le Tintoret, qui aimait la musique et le chant, donnait des concerts chez lui, auxquels participaient Marietta et Joseph Zarlino de Chioggia, musicien de talent.

Selon Vasari, Le Tintoret savait jouer de plusieurs instruments.

En peignant les Noces de Cana, Paul Véronèse nous montre Le Tintoret entrain de jouer du violon :

« Paul a représenté au naturel les plus fameux peintres vénitiens exécutant un concert.

Au-devant du tableau, dans le vide de l'intérieur du triclinium, le Titien joue de la basse ; Paul joue de la viole ; le Tintoret du violon, et le Bassan de la flûte, par où il à voulu faire allusion à la profonde science et à l'exécution lente et sage du Titien, aux brillants et aux agréments de Paul, à la rapidité du Tintoret, et à là suavité du Bassan. »
Charles de Brosses - Lettres Familières 1739-40

La Scuola Grande San Rocco | Page Suivante : Invité par Maximilien d'Autriche

Jacopo Robusti Le Tintoret - Wikipédia


Retour en haut de la page