Art Peintres | Musiciens | Écrivains | Photos | Vidéos
Peintres Tintoret | Titien | Canaletto | Fortuny | Dürer
Tintoret Le mouvement | Michel Ange Titien | Couleurs | S.Marc Esclave (1) | S.Marc Esclave (2) | Veronica Franco | Far Presto | Colorito | Vasari | Translation | L'Arétin | San Rocco | L'Homme | Maximilien | Philippe II | Ca'Tintoretto | Vierge Temple | Cène | Le Paradis | Ariane | Accademia


Jacopo Robusti Tintoret Scuola Grande di San Rocco

Le 31 mai 1564, la Scuola Grande di San Rocco ouvre un concours d'esquisses pour choisir l'œuvre destinée à la décoration du plafond de son Albergo. Les participants ne sont pas des moindres : Schiavone, Véronèse, Salviati, Zuccari et Le Tintoret.

Le Tintoret, Saint-Roch en Gloire, Scuola Grande San Rocco à Venise
Saint-Roch en Gloire
Après s'être renseigné sur les dimensions exactes de l'emplacement, dès le 22 juin Le Tintoret avait terminé son Saint Roch en Gloire, et s'était débrouillé pour le faire installer directement au plafond de la Salle de l'Albergo… alors que les autres concurrents avaient à peine terminé leurs esquisses !

Et, quand la Confrérie de San Rocco lui fit remarquer qu'elle n'avait pas demandé un tableau terminé mais une esquisse, Le Tintoret aurait répondu “que c'était là sa façon de dessiner, qu'il ne savait pas faire autrement, et que les croquis et les œuvres devaient être comme cela afin de n'induire personne en erreur ; et qu'enfin, si on ne voulait pas lui payer son œuvre et ses efforts, il leur en ferait cadeau.” (D'après Vasari)

Selon le règlement de la Scuola, un cadeau offert en signe de dévotion au Saint ne pouvait pas être refusé.

Saint Roch en Gloire resta en place, et Le Tintoret acheva gratuitement le reste de la décoration du plafond avec une vingtaine d'autres toiles.

Puis, devenu membre de la Confrérie de San Rocco, il peint en 1565 l'immense Crucifixion qui occupe tout le mur face à l'entrée de l'Albergo, là où Le Titien avait proposé de placer un de ses tableaux en 1553.

Le Tintoret, Saint-Roch en Gloire, Scuola Grande San Rocco à Venise
Saint-Roch en Gloire
Le succès de ce tableau fut tel, qu'on lui confia le reste de la décoration de l'Albergo avec des œuvres illustrant la passion du Christ.

En 1567, il avait rempli son contrat avec Le Christ devant Pilate, Ecce Homo et La Montée au Calvaire.

En 1575, quand la Scuola décida de rénover la décoration de la grande Salle du Chapitre avec des teleri (toiles de grand format) il proposa de peindre gratuitement la toile qui occupera le centre du plafond : Le Miracle du Serpent de Bronze.

Ensuite il offrit de peindre les deux autres grandes toiles du plafond, contre le simple remboursement des frais de matériel.

Tant et si bien, qu'il finit par être chargé de la décoration de la Scuola et de l'église de San Rocco contre simple remboursement du matériel, auquel s'ajoutait une rente annuelle de cent ducats. Il y travailla jusqu'en 1588.

Le Tintoret, Crucifixon, Scuola Grande San Rocco à Venise
Crucifixon
En vingt-quatre ans, Le Tintoret avait couvert les murs et les plafonds de la Scuola di San Rocco d'une cinquantaine de tableaux.

C'est ce qui s'appelle faire preuve de dévouement, sachant que le prix habituel d'un seul de ces grands tableaux, que l'on peut admirer aujourd'hui à la Scuola di San Rocco, était justement de… cent ducats !

On peut imaginer toutes sortes de raisons ou d'explications à un tel dévouement : amour de l'art, désir de gloire, volonté de s'imposer à tout prix, folle générosité ou besoin de remplir tous les espaces possibles de sa peinture corrélatif à une fureur créatrice.

Mais le fait demeure que Jacopo Robusti ne se servait pas de son art pour faire fortune.

« Le Tintoret a peint à l'école Saint-Roch une partie de la vie de Jésus-Christ, dans une quantité de grands tableaux.

Le Tintoret, L'érection du Serpent de Bronze à la Scuola Grande San Rocco à Venise
Le Serpent de Bronze
La vie d'un autre peintre n'aurait pas suffi à faire tout ce qu'il a, exécuté ici, et presque toujours fort bien.

C'est là que tout peintre trouvera une école inépuisable de dessins et de clairs obscurs : l'Annonciation, la Fuite en Égypte, la Cène, et surtout la figure de Jésus-Christ, vêtu de blanc devant Pilate, et le grand tableau du Crucifiement, chef-d'œuvre du Tintoret, dont Augustin Carrache a gravé une si belle estampe, m'ont paru admirables.

Quel dommage que ce peintre, avec tant de talent, n'ait point du tout connu les grâces qui peuvent seules leur donner du prix ! »
Charles De Brosses - Lettres familières 1739-1740

« À Saint-Roch, la Piscine probatique, merveilleux ouvrage du Tintoret.
C'est là qu'il a montré qu'il savait parfaitement, lorsqu'il voulait s'en donner la peine, ordonner sans furie, dessiner sans rudesse et colorier sans noirceur.

Je serais fort enclin à juger que le Tintoret est le premier de tous les peintres vénitiens, lorsqu'il veut bien faire, ce qui lui arrivé très rarement. »
Charles De Brosses - Lettres familières 1739-1740

Page Précédente : L'Aretin et Tintoret
Page Suivante : Un homme simple et un père affectueux


Jacopo Robusti Le Tintoret - Wikipédia

Tintoret Le mouvement | Michel Ange Titien | Couleurs | S.Marc Esclave (1) | S.Marc Esclave (2) | Veronica Franco | Far Presto | Colorito | Vasari | Translation | L'Arétin | San Rocco | L'Homme | Maximilien | Philippe II | Ca'Tintoretto | Vierge Temple | Cène | Le Paradis | Ariane | Accademia
Peintres Tintoret | Titien | Canaletto | Fortuny | Dürer
Art Peintres | Musiciens | Écrivains | Photos | Vidéos



Retour en haut de la page