Histoire de la Basilique Saint-Marc à Venise


Un emplacement “politique”

Les mosaïques du XIIIe siècle de l'Atrium de la Basilique Saint-Marc à Venise
Mosaïques de l'Atrium
Il est symptomatique que la basilique devant recevoir le corps de l'Évangéliste Saint-Marc ait été construite juste à côté du centre du pouvoir à Venise, à côté du Palais Ducal, de la résidence du “souverain” vénitien.

Certes, l'église Saint-Marc était censée être principalement la chapelle privée du Doge.

Pour autant, à une époque qui donnait tant d'importance aux reliques religieuses, le fait que le corps de Saint-Marc soit déposé dans une église “privée” et non dans une église “classique” dénote bien l'importance des enjeux politiques que représentait l'arrivée de la dépouille du Saint à Venise.

Patère en marbre du Xe siècle sur la façade nord de la Basilique Saint-Marc à Venise
Patère du Xe siècle
Cette appropriation politique du corps de l'évangéliste par Venise est d'ailleurs conforme à la tradition d'origine hellénistique qui prévoyait que le mausolée du héros fondateur d'une ville soit situé à côté de la résidence du souverain.

Venise n'y déroge donc pas et on comprend d'autant plus cette attitude étant donné l'importance politique et stratégique que représente pour elle le corps de Saint-Marc.

Une Histoire mystique et politique de Venise en trois phases

Otto Demus, spécialiste de la question, distingue trois phases fondamentales :

Le trésor de la Basilique Saint-Marc à Venise
Trésor de Saint-Marc
1. - Du Ve au début du IXe siècle :
La fondation apostolique et le culte du Saint sont liés à Aquilée et Grado

2. - De 828 à la fin du XIIe siècle :
L'arrivée du corps de Saint-Marc à Venise donne l'impulsion à cette nouvelle phase, une phase caractérisée par l'intérêt des vénitiens pour les reliques elles-mêmes.

3. - De 1204 au début du XIVe siècle
En 1204 c'est la prise de Constantinople, une date clé de l'histoire de Venise.

Le symbole de Saint-Marc est alors élevé au même niveau que les instances dirigeantes du pouvoir politique vénitien.

Mosaïques de l'abside de la basilique Saint-Marc à Venise
Mosaïques de l'abside
Pendant cette période, l'emblème et la légende vont être amplifiés et les “révélations célestes” concernant la légende vont croître et se multiplier.

Cette phase de mythogénèse vénitienne prendra fin au début du XIVe siècle.

Le Martyrium est achevé en 883

L'église primitive de Saint-Marc est achevée en 883, c'est un martyrium à plan central avec coupole.

Les hypothèses sont toutefois nombreuses sur la véritable structure de la première église de Saint-Marc.

Le quadrige des chevaux de la basilique Saint-Marc à Venise par Lysippe de Sicyone, IV-IIIe siècle avant Jésus-Christ
Le quadrige de Saint-Marc
Celle qui prévaut aujourd'hui est celle d'un "sacellum" en croix.

En effet, à cette époque, il était d'usage que les martyria dédiées aux Apôtres aient un plan en croix.

De plus comme nous l'avons indiqué plus avant, le père fondateur de la basilique Saint-Marc, Giustiniano Partecipazio, vivait à Constantinople lorsqu'il fut élu Doge de Venise ce qui conforterait encore cette hypothèse qui s'accorde également avec ce qui se faisait alors à Constantinople au plan religieux et architectural.

Mosaïque de l'Ascension par Luigi Gaetano (1617-1618) sur la façade de la Basilique Saint-Marc à Venise
Mosaïque de l'Ascension
On pense également, comme pour Zaccaria, construite par le même Doge Partecipazio, que le sol de l'église était constitué d'une grille et permettait ainsi aux fidèles d'apercevoir sous leurs pieds la relique du corps de Saint-Marc.

Cette hypothèse d'un martyrium en “puits”, comme la partie centrale de celui de Saint Jean d'Éphèse à Constantinople, un “puits sacré”, également comme à Zaccaria, avec un double escalier pour y descendre, est également fort probable.


Retour en haut de la page