L'église de Santo Stefano à Venise

église Santo Stefano Portail de Bartolomeon Bon 1442
Église Santo Stefano - Portail Bartolomeon Bon
L'église Santo Stefano est une des dernières grandes expressions du gothique fleuri et peut également être considérée comme l'une des plus importantes et des plus belles architectures sacrées de Venise.

Elle est aussi la dernière des trois des plus grandes églises de Venise ayant appartenu à un ordre mendiant, celui de Saint Augustin.

L'église de Santo Stefano a en effet été commencée en 1294 par des ermites de l'ordre de Saint Augustin et elle fut terminée en 1325.

Elle fut ensuite totalement reconstruite au XIVe siècle avant de subir de nouvelles modifications pendant la première moitié du XVe siècle.

Des transformations importantes furent également effectuées à l'intérieur de l'église Santo Stefano au XVIIe siècle.

Si l'on en croit les voyageurs de l'époque, l'église de Santo Stefano se trouvait en piteux état à la fin du XIXe siècle, avant la dernière restauration de l'église effectuée entre 1900 et 1904.

Elle possède un magnifique portail de style gothique, réalisé de 1438 à 1442 et attribué au sculpteur vénitien Bartolomeo Bon.

Elle est en forme de croix latine conventuelle, mais l'intérieur de San Stefano possède toutefois des travées beaucoup plus étroites que celles que l'on peut observer dans les églises franciscaines ou encore dominicaines.

La nef de l'église Santo Stefano en forme de carène de navire
La nef de l'église Santo Stefano en forme de carène de navire
L'église dût être consacrée six fois à cause des agressions qui y avaient été perpétrées.

Une nef principale en forme de carène de navire

L'église Santo Stefano est composée de trois nefs dont une nef principale entièrement construite en bois, semblable à une coque de bateau retournée.

N'oublions pas le passé maritime de Venise et la facilité que cela devait représenter pour les charpentiers de l'Arsenal de Venise de réaliser ce type de structure en forme de bateau.

Cela présentait également un intérêt tout particulier en ce sens que construire une telle superstructure en bois signifiait un allègement considérable du poids de l'ensemble, un élément très important lorsque l'on sait que les fondations de l'église de Santo Stefano, comme celles de toutes les autres édifices de Venise d'ailleurs, sont uniquement composées de pieux de bois enfoncés directement dans la lagune de Venise.

Opposition harmonieuse des colonnes de marbre rouge de Vérone avec les colonnes blanches de marbre Grec
Opposition harmonieuse des colonnes de marbre rouge
de Vérone avec les colonnes blanches de marbre Grec
Du fait de ce choix architectural, la structure générale de l'église Santo Stefano est d'un aspect particulièrement aérien car cette immense carène de navire retournée qui constitue la nef de Santo Stefano n'est soutenue que par de fines colonnes de marbre rouge et blanc, de la brocatelle rouge de Vérone ainsi que du marbre grec, qui sont suffisantes pour supporter le poids de cette nef allégée.

L'église Santo Stefano, grâce à cette option architecturale, est une église d'une rare élégance, élancée en comparaison d'autres églises de Venise, comme celle des Frari ou encore celle des Santi Giovanni e Paolo, pour lesquelles leurs bâtisseurs ont du avoir recours à de lourds fûts cylindriques de pierre afin de supporter des voûtes plus classiques et donc plus lourdes.

En sus de ses chapiteaux dorés, l'opposition très harmonieuse des deux tons rouges et blanc, présentée en alternance d'une colonne à l'autre, donne beaucoup de chaleur à l'église ainsi que son éclairage abondant par ses nombreuses fenêtres thermales.

église Santo Stefano à Venise
église Santo Stefano
On retrouve sur les murs intérieurs de l'église Santo Stefano le même motif de décoration en losange déjà présent sur le Palais des Doges, un motif totalement d'inspiration orientale.

Ce type de dessin en losange était en effet réalisé à l'origine en briques à la fois dans l'Est de la Turquie mais également en Iran.

« De l'autre côté du Grand Canal nous visitons l'église San Stefano.

Elle nous montre, en style du quatorzième siècle bien italien, une jolie façade avec gracieux ornements en terre cuite.

A l'intérieur, bien curieuse disposition des hautes colonnes de la nef, très espacées et soutenant une voûte en bois d'aspect très léger : ensemble très logique, étant donné l'écartement voulu des points d'appui. »
Edmont Radet - Visions Brèves 1904

Page Suivante


Retour en haut de la page