Le Cloître de Santo Stefano à Venise

Cloître de Santo Stefano dans le Sestier de Saint-Marc à Venise
Cloître de Santo Stefano
De 1264 à 1274, les ermites de l'ordre de Saint Augustin achetèrent quelques maisons dans la paroisse de San Angelo pour pouvoir y construire un cloître et une église qu'ils désiraient dédier à Santo Stefano, le premier martyr chrétien.

La première pierre de la construction fut posée en 1294 et l'église de Santo Stefano fut achevée en 1325.

Le Doge Andrea Contarini y repose

L'une des particularités de ce cloître est la présence du sarcophage d'un doge célèbre.

Sarcophage du Doge Andrea Contarini dans le Cloître de Santo Stefano dans le Sestier de Saint-Marc à Venise
Sarcophage Doge Andrea Contarini
C'est en effet dans le cloître de San Stefano que fut inhumé le Doge Andrea Contarini, mort le 6 juin 1382.

Son sarcophage est assez simple ce qui, ajouté au lieu inhabituel, et montre une forme d'humilité que peu d'autres Doges eurent, préférant être inhumés dans des lieux plus nobles et avec des sépultures généralement grandiloquentes.

Pourtant Andrea Contarini était un quasi héros puisque c'est lui qui sut faire face à Gênes dans la phase la plus dangereuse de toute l'histoire de la République, alors que la rivale de Venise avait pris l'île de Chioggia toute proche.

Sarcophage de Giovanni Soranzo, Cloître de Santo Stefano dans le Sestier de Saint-Marc à Venise
Sarcophage de Giovanni Soranzo,
L'unité des vénitiens face aux agresseurs génois permis à la Sérénissime de gagner cette guerre.

Le sarcophage d'Andrea Contarini, nettoyé il y a quelques années de la saleté qui le couvrait a révélé des dorures et peintures polychromes.

Le visage et les mains du Doge Andrea Contarini tels que sculptés sur le sarcophage étaient en particulier parfaitement conservés.

Francesco Novello de Carrara et Giovanni Soranzo

D'autres personnages célèbres sont enterrés dans ce cloître dont Francesco Novello de Carrara, le dernier seigneur de Padoue.

Cloître de Santo Stefano dans le Sestier de Saint-Marc à Venise
Cloître de Santo Stefano
Il fut d'abord un allié de la République avant de décider d'en devenir l'ennemi, ce qu'il paya de sa vie tout comme deux autres de ses fils, Jacopo et Francesco III.

Le 17 janvier 1405, ils furent étranglés dans leur prison.

On y trouve également, suspendu au mur, le sarcophage de Giovanni Soranzo (1378).

Le sculpteur Tullio Lombardo y a également été enterré, à sa demande.

Lunette de tabernacle représentant Saint-Augustin entouré de ses moines, réalisée par Bellano au XVe siècle, Lunette de tabernacle représentant Saint-Augustin entouré de ses moines, réalisée par Bellano au XVe siècle, Cloître de Santo Stefano dans le Sestier de Saint-Marc à Venise
Saint-Augustin entouré de ses moines
Le cloître servit également à une époque d'atelier à Antonio Canova qui y sculpta en pierre tendre son “Orphée”.

On peut entrer dans ce cloître par le côté gauche du pont dei Frati qui donne sur le campo San Anzolo.

Là vous pourrez admirer une magnifique lunette de tabernacle sur laquelle se trouve une sculpture de Saint Augustin, entouré de ses moines.

Cette sculpture est intéressante en ce sens qu'elle a conservé une grande partie des ses peintures polychromes d'origine.

On attribue cette œuvre padouane du XVe siècle à Bellano.

Page Suivante


Retour en haut de la page