Basilique Saint-Marc Symbole Politique


Un symbole d'indépendance politique

La Basilique et le Campanile de Saint-Marc à Venise
Basilique et Campanile de Saint-Marc
La posture de Venise en construisant Saint-Marc est donc tout autant religieuse que politique.

Il est d'ailleurs incroyable que pendant des siècles, la basilique Saint Marc, lieu éminemment sacré puisque contenant le corps de l'un des quatre évangélistes, ne dépendait pas de l'église et donc du Pape.

Le doyen de la basilique et les membres de son clergé étaient en effet nommés uniquement par la République de Venise, sans aucun contrôle de la part de Rome.

Les mosaïques de l'Abside de la Basilique Saint-Marc à Venise
Mosaïques Abside de Saint-Marc
Le patriarcat de Grado, obtenu en 1053 comme nous l'avons vu plus haut, fut ensuite transféré à Venise en 1451.

Ce Patriarcat représente encore aujourd'hui une exception religieuse car il est l'un des quatre patriarcats jamais créés au sein de l'église catholique.

Concurrence entre Saint Théodore et Saint-Marc

La façade de la Basilique Saint-Marc de Venise et les chevaux du quadrige
La façade de la Basilique
Il semble de plus, que le premier Saint patron de Venise aurait été en fait Saint Théodore, qui était une sorte de proconsul religieux byzantin.

Et jusqu'à l'incendie de 976 qui détruit en partie la première basilique Saint-Marc, celle-ci était en fait construite adossée à l'église de Saint Théodore, qui sera rasée après ledit incendie.

De fait, jusqu'à la fin du XIIe siècle, les deux Saints seront honorés à “parts égales” par Venise.

Saint-Marc l'Oriental et sa légende

Le lion de Saint-Marc et Saint-Marc évangéliste sur la façade de la basilique Saint-Marc à Venise
Lion de Saint-Marc
Les origines de Saint-Marc sont également un élément puissant pour permettre à Venise d'affirmer son indépendance.

Si Saint Théodore était byzantin, Saint-Marc arriva à Venise “en direct” de l'Orient, en provenance d'Alexandrie en Égypte.

Voici donc un Saint patron pour Venise qui présente l'avantage de n'être affilié directement ni à Rome, ni à Byzance.

Construire une légende, un mythe fondateur pour Venise, un mythe unique, fait sur mesure pour Venise, est à partir de là plus facile puisque l'on prend pour base que Saint-Marc ne dépend, territorialement parlant, d'aucun des deux autres empires bordant Venise.

Le Songe de Saint-Marc

Saint-Marc, les anges et le lion de Saint-Marc par Nicolo Lamberti (XVe siècle) sur la façade de la Basilique Saint-Marc à Venise
Saint-Marc et le lion
La légende vénitienne veut que Saint-Marc ait fait un songe au cours duquel un ange lui aurait dit que sa destination ultime serait… Venise !

Et les paroles de l'ange ont été bien entendu immortalisées en de multiples endroits sur les murs de Venise : “Pax tibi Marce, Evangelista meus” - “Que la Paix soit avec toi, Marc mon Évangéliste”.

La légende de Saint-Marc est également représenté sur le portail central de la basilique où l'on peut voir une sculpture représentant un homme barbu endormi. Il s'agit bien sûr de Saint-Marc en train de faire son rêve prémonitoire, sa “praedestinatio”.


Retour en haut de la page