La Scuola Grande di San Rocco à Venise
Tintoret « L'Adoration des Bergers »


Le Tintoret, L'adoration des Bergers à la Scuola Grande San Rocco à Venise
Adoration des Bergers

« L'Adoration des Bergers »

(5,45m x 4,55)

Voici qu'une étable et sa réserve à foin placée au-dessus des animaux se trouve remplie de gens venus de toute la campagne.

C'est ici que selon les indications de l'Ange, ils ont trouvé le nouveau-né, le Christ sauveur !

En bas, l'activité des personnes du premier plan tranche avec la quiétude indifférente des animaux domestiques qui occupent l'entresol du fond.

Un coq picore dans la paille devant une vache couchée, un paon est perché sur le manche d'une fourche accrochée au mur.

Le Tintoret, L'Adoration des Bergers, détail, à la Scuola Grande San Rocco à Venise
Le Tintoret, L'Adoration des Bergers
Pendant ce temps, les bergers visiteurs déballent joyeusement leurs présents qu'ils transmettent aux deux femmes au-dessus d'eux, pieusement agenouillées devant la Vierge qui leur dévoile l'enfant.

En bas, la lumière naturelle qui pénètre par l'entrée souligne les belles couleurs du coq et du paon ainsi que celles des vêtements des bergers pleins de vie.

En haut, une lumière surnaturelle tombe directement du ciel à travers les poutres du toit sur Marie et son bébé, sur le visage de Joseph assis près de Marie, et sur les deux jeunes femmes aux paupières baissées.

Par une audacieuse superposition, cette œuvre magnifique illustre un évènement exceptionnel et incroyable : la naissance du divin enfant dans la plus grande simplicité.

Le Tintoret : « La Tentation du Christ »

(5,39m x 3,30m)

Le Tintoret a choisi de montrer la première tentative du diable pour détourner le Christ de sa mission d'homme de Dieu :

Le Tintoret, La Tentation du Christ, à la Scuola Grande San Rocco à Venise
La Tentation du Christ
Après son baptême, Jésus s'était retiré dans le désert, tout comme Moïse était resté quarante jours et quarante nuits sur la montagne.

« Et après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, finalement il eut faim.

Et, s'avançant, le tentateur lui dit: « Si tu es le fils de Dieu, dis que ces pierres deviennent des pains. »

Répondant, il dit :  »Il est écrit que ce n'est pas de pain seul que vivra l'homme, mais de toute parole qui sort par la bouche de Dieu. »
Evangiles : Luc 4 - Matthieu 4

La scène représente Jésus en haut et à droite du tableau, assis sous un abri de planches, entrain de se pencher vers la gauche pour répondre au démon au visage tendre qui le regarde si gentiment et qui lui tend deux belles pierres, rondes comme des pains.

Il offre ses cailloux comme le ferait un enfant innocent à un magicien.

Le visage émacié entouré de lumière et l'attitude sereine de Jésus, illustrent en même temps sa fatigue physique et sa force spirituelle face à la tentation.

Tentation offerte par ce bel hermaphrodite aux biceps ornés de bracelets et dont le vêtement, assorti à ses ailes roses, ne couvre plus que les hanches et les cuisses.

La malice du démon invente toutes les ruses pour exploiter la moindre faiblesse, dès qu'elle se manifeste.

Le mal peut se déguiser en sollicitude.

Pourtant, c'était les miracles accomplis par Jésus qui avaient convaincu la foule qui le suivait, et qui voyait en lui l'Elu de Dieu capable de la soulager de tous les maux.

Le Tintoret « La Multiplication des Pains et des Poissons »

Le Tintoret, La Multiplication des Pains et des Poissons, à la Scuola Grande San Rocco à Venise
Multiplication des Pains
(5,23m x 4,75m)

Evangiles selon : Jean 6, v. 1-13. Et : Marc 6, v. 31-34. Luc 9, v. 10-17. Matt. 14, v. 15-21.

En bas du tableau, les corps épuisés et affamés des nombreux fidèles qui suivent Jésus comme un troupeau suit son berger.

A leur droite, au pied de la colline, un homme apitoyé (Le Tintoret ?) les observe.

De là, il nous guide en suivant la ligne sombre de la colline ; et nous voyons des femmes qui allaitent parmi la foule colorée des fidèles confiants.

Le Tintoret, La Multiplication des Pains et des Poissons, à la Scuola Grande San Rocco à Venise
Multiplication des Pains et des Poissons
Tous attendent calmement sous la lumière jusqu'au sommet, où se trouvent Jésus et ses disciples.

Deux d'entre eux sont en pleine conversation, sans doute ceux qui conseillèrent à Jésus de renvoyer ces gens afin qu'ils achètent leur nourriture dans les villages voisins !

Entre Jésus et André, le jeune homme avec la corbeille contenant les cinq pains et les deux poissons qui vont miraculeusement rassasier une foule de cinq mille personnes.

La Multiplication des pains est sans doute un modèle de partage et de charité pour les membres de la Confrérie de San Rocco.

Le Péché, Sacrifice d'Isaac et vision de Jacob | Piscine Probatique, Dernière Cène


Retour en haut de la page