Jan Brueghel l'Ancien « Orphée, Pluton et Proserpine aux Enfers » à la Galerie Colonna à Rome


Jan Brueghel l'Ancien, Orphée, Pluton et Proserpine aux Enfers à la Galerie Colonna à Rome
Orphée, Pluton et Proserpine aux Enfers

Jan Brueghel l'Ancien (1588 - 13 janvier 1625) « Orphée, Pluton et Proserpine aux Enfers »

Huile sur Cuivre (25 x 34,4 cm) 1594

Tandis que la sculpture du Bernin de la Galerie Borghèse à Rome nous montre le moment de l’enlèvement de Proserpine par Pluton, ce tableau de Jan Brueghel l’Ancien représente Proserpine en Reine des Ténèbres avec Orphée venu leur rendre visite dans l’espoir de retrouver Eurydice, sa jeune épouse tuée par la morsure d’un serpent.

Tout en cherchant son Eurydice du regard, il joue et leur adresse sa complainte :

Jan Brueghel l'Ancien, Orphée, Pluton et Proserpine aux Enfers à la Galerie Colonna à Rome
Orphée, Pluton et Proserpine aux Enfers
« Si l’histoire d’un rapt ancien est vraie, l’Amour
Vous aussi vous unit. Par ces lieux d’épouvante,
Ce grand Chaos, ce vaste empire du silence,
Retissez, je vous prie, les destins abrégés d’Eurydice.
Un délai est bien peu …

Comme il parlait, heurtant les cordes de sa lyre, les fantômes pleuraient […] la reine et le roi des enfers n’y purent résister, Eurydice, appelée, quitte les ombres neuves, et revient à pas lents, gênée par sa blessure. »
Ovide Métamorphoses Livre X.

Orphée était réputé pour charmer les hommes et attirer les animaux avec sa musique, le voilà descendu aux Enfers jouant de la lyre devant le couple souverain de ce sombre et triste décor.

Jan Brueghel l'Ancien, Orphée, Pluton et Proserpine aux Enfers à la Galerie Colonna à Rome
Orphée, Pluton et Proserpine aux Enfers
Malgré la présence du musicien, l’expression du visage et le geste de désolation de Proserpine montrent qu’elle reste inconsolable étant donné le triste spectacle qui s’offre à elle dans le royaume des morts.

Un décor peuplé de monstres et de personnages quasi identiques à ceux des deux autres tableaux de Brueghel qui se trouvent à la Galerie Colonna à Rome à savoir la « Descente du Christ aux limbes » et « Énée et la Sibylle aux enfers ».

Le fleuve Styx est ici très présent, occupant presque toute la partie droite du tableau.

Retour en haut de la page