Le Musée du Capitole, les Musées Capitolins à Rome en Italie


Le Capitole : Un Chef-d’œuvre dû au Génie de Michel-Ange

La place du Capitole et son escalier d'accès monumental pour arriver aux musées Capitolins de Rome en Italie
La place du Capitole et son escalier
Situés en haut de la colline du Capitole, ces musées et la place qu’ils encadrent ont été dessinés et créés par Michel-Ange lui-même.

il fut en effet chargé, en tant qu'architecte, de la restructuration de toute cette partie de Rome.

Et l’on peut parler de réussite : harmonieux, grandiose et beau sont les mots qui s’imposent après avoir monté l’escalier monumental qui conduit à la place.

La Louve Capitoline aux musées du Capitole Capitolins à Rome en Italie
La Louve Capitoline
En 1537 le pape Paul III Farnèse avait confié à Michel-Ange le projet d’aménagement de cet endroit, avec comme première tâche de transférer la statue équestre de l’empereur Marc Aurèle depuis le Latran où elle se trouvait, et de l’installer au centre de la future place du Capitole.

La réalisation de l’ensemble du projet, qui comprenait également la transformation du palais sénatorial, avait nécessité près d’un siècle de travaux pour aboutir à l’achèvement de la construction du palais Neuf.

Les Collections des Musées du Capitole

Statue équestre de l'empereur Marc-Aurèle aux musées du Capitole Capitolins à Rome Italie
Statue de Marc-Aurèle
L’histoire des collections des musées du Capitole avait débuté plus de soixante ans avant le projet de Paul III.

Dès 1471 le pape Sixte IV (qui a donné son nom à la chapelle Sixtine) avait offert des œuvres qui se trouvaient précédemment dans le palais épiscopal de Latran.

Il s’agissait entre autres de la fameuse « Louve », et de la tête monumentale de Constantin.

Certains estiment qu’à l’origine, il s’agissait de la tête de la statue colossale de Néron, dont les traits auraient ensuite été modifiés pour qu’elle ressemble à Constantin (voir notre article sur le Colisée).

Galate mourant capitolin, statue en marbre, aux musées Capitolins à Rome en Italie
Galate mourant capitolin
Ce don de Sixte IV n’était pas purement gratuit puisqu’il permettait de confirmer la domination de la puissance pontificale sur Rome.

En sus de la statue équestre de Marc Aurèle, de nombreuses autres sculptures antiques qui se trouvaient auparavant devant le palais des Conservateurs, ont rejoint les collections entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle.

En 1513, des statues colossales de divinités fluviales et de nombreux bas-reliefs s’ajoutèrent aux statues précédentes.

Vénus Capitoline, statue en marbre du IVe siècle avant J.-C., aux musées du Capitole Capitolins à Rome en Italie
La Vénus Capitoline
En 1566, le pape Pie V fit également don de dizaines de statues qui appartenaient aux collections vaticanes.

À ces œuvres se joignirent ensuite d’autres statues exceptionnelles comme la « Vénus Capitoline », « le Galate mourant » mais aussi quelques sculptures égyptiennes de qualité.

Monnaies antiques, porcelaines, vases étrusques, bustes et statues d’empereurs romains, bustes de philosophes et autres célébrités du monde antique complétèrent des collections déjà d’une richesse exceptionnelle.

Les Chefs-d’œuvre de la Pinacothèque Capitoline


Mais la beauté des œuvres d’art exposées dans ces musées ne s’arrête pas aux marbres et aux bronzes, la pinacothèque est tout aussi exceptionnelle.

Saint-Jean Baptiste, Caravage, 1602, aux musées du Capitole Capitolins à Rome en Italie
Caravage St.Jean Baptiste
Vous pourrez y admirer entre autres :

- Un superbe « Saint-Jean-Baptiste » et « La diseuse de bonne aventure » de Caravage,

- Le « Rapt d’Europe » de Paul Véronèse,

- Comme il se doit ici, un « Romulus et Remus » de Pierre Paul Rubens,

- Un portrait des « Frères de Wael » d’Anton Van Dyck,

- Un magnifique « Autoportrait » de Diego Vélasquez.

Le Tabularium du Palais Sénatorial

En plus de la galerie lapidaire qui sert de liaison entre les deux musées Capitolins, vous ne devez manquer à aucun prix la visite de la galerie supérieure du Tabularium.

Le Forum Romain vu depuis le Tabularium des musées du Capitole Capitolins à Rome en Italie
Le Forum Romain vu depuis le Tabularium
Vous y découvrirez une vue exceptionnelle et émouvante de l’ensemble du Forum romain avec en prime, au fond, le Colisée.

Une vue absolument magique, surtout de nuit si vous avez la chance d’y aller en hiver où les jours sont courts. L’éclairage des ruines et du Colisée est tout simplement superbe !

Les musées Capitolins sont un « must » à Rome, et pour les œuvres d’art que vous pourrez y admirer, et pour la visite des lieux : Exceptionnel !

Retour en haut de la page