L'Ara Pacis, l'Autel de la Paix de l'empereur Auguste à Rome

Ara Pacis, Autel de la Paix d'Auguste à Rome en Italie
L'Ara Pacis
Suivant la demande de l’empereur César Octavien Auguste, la construction de l’Ara Pacis, l’Autel de la Paix, fut décidée par le Sénat romain le 4 juillet de l’an 13 avant Jésus-Christ.

Son inauguration eut lieu le 30 janvier de l’an 9 avant Jésus-Christ.

L’Ara Pacis repose sur une base en marbre de 11,63 mètres sur 10,65 mètres, donc pas tout à fait carré, contrairement à l’impression que l’on a en face de ce superbe chef-d’œuvre antique.

Ce monument était situé sur le Campus Martius, le champ de Mars, une grande zone verte en plein Rome au centre de laquelle se trouvait un obélisque de granit rouge de 22 mètres de haut.

Ara Pacis, Autel de la Paix d'Auguste à Rome en Italie
L'Ara Pacis
Une grande méridienne dénommée « Horologium » traversait le Campus Martius et, au centre de celle-ci, se trouvait l’obélisque de Psammétique II (IV siècle avant Jésus-Christ) qui avait été ramené d’Héliopolis (Égypte) en l’an 10 avant Jésus-Christ.

Il était posé sur une base et rehaussé d’un globe. Sa hauteur totale était de 30 mètres.

Cet obélisque se trouve aujourd’hui au centre de la place Montecitorio de Rome, en face du parlement italien.

L’Ara Pacis était avant tout un monument religieux, c’est pourquoi sa construction avait nécessité de nombreux calculs pour déterminer exactement la position de l’obélisque pour qu’il projette son ombre sur l’autel du sacrifice situé au centre du monument au coucher du soleil du 23 septembre.

L'autel des sacrifices de l'Ara Pacis, Autel de la Paix d'Auguste à Rome en Italie
Ara Pacis - L'autel des sacrifices
Précisons que le 23 septembre était la date de naissance de l’empereur Auguste et qu’un mathématicien égyptien nommé Facondo Novio avait été chargé de tous ces calculs astronomiques.

Car l’obélisque était dédié au soleil, et de fait à Apollon, le nom tutélaire d’Auguste !

Auguste avait été conçu au solstice d’hiver à partir duquel la durée de présence du soleil augmentait chaque jour, et l’ombre du gnomon de l’obélisque touchait parfaitement l’Ara Pacis le jour de sa naissance.

Tout ceci pour bien faire comprendre aux Romains la prédestination divine de leur empereur Auguste !

L’autel de l’Ara Pacis était un autel sacrificatoire dédié à Pax, la déesse de la paix.

Ara Pacis, Autel de la Paix d'Auguste à Rome en Italie
L'Ara Pacis
Plus précisément, il était dédié au culte de la « Pax Augusta », la paix d’Auguste.

Les sacrifices d’animaux, deux vaches et une chèvre (représentés sur l’une des parois de l’autel) étaient réalisés par des prêtres accompagnés de six Vestales vierges.

Lorsque l’on entre dans l’Ara Pacis, on peut voir les douze petits canaux creusés aux pieds des murs externes, qui permettaient l’évacuation de l’eau utilisée pour nettoyer l’autel du sang des sacrifices.

Les parois de l’Ara Pacis représentent ces scènes de sacrifice, les dieux et les symboles romains ainsi que les dignitaires et les prêtres.

La Tellus de l'Ara Pacis, Autel de la Paix d'Auguste à Rome en Italie
La Tellus de l'Ara Pacis
La « Tellus » la Terre Mère, la « mère des Romains, plaisir voluptueux des hommes et des Dieux, la Vénus nourricière. » occupe un panneau entier à la gauche de l’entrée arrière de l’Ara Pacis.

Mais la partie la plus imposante est celle des processions représentées sur les côtés nord et sud de l’Ara Pacis.

Des processions où sont représentés les pontifes romains, les augures, les membres de la famille d’Auguste, les « Quindecemviri » les quinze prêtres sacrificateurs, et les « Septemviri », les prêtres qui présidaient aux festins donnés en l’honneur des dieux à l’issue des sacrifices.

Procession de l'Ara Pacis, Autel de la Paix d'Auguste à Rome en Italie
Procession de l'Ara Pacis
De nombreux motifs floraux obéissant à une symbolique précise ornent également l’Ara Pacis.

Enfin, ce chef-d’œuvre antique d’une sublime beauté dans son marbre blanc était à l’origine peint selon différentes couleurs correspondantes aux personnages et aux feuillages, fleurs et fruits qui le décorent.

Le Musée de l’Ara Pacis présente quelques sculptures antiques en sus de l’autel lui-même, et dispose d’un espace d’expositions temporaires de très bonne qualité à l’étage inférieur.

Retour en haut de la page