Bronzino « Vénus, Cupidon et Satyre » à la Galerie Colonna à Rome


Agnolo Bronzino, Vénus, Cupidon et Satyre à la Galerie Colonna à Rome
Vénus, Cupidon et Satyre

Agnolo Bronzino (1503-1572) « Vénus, Cupidon et Satyre »

Huile sur Bois (135 x 231 cm) 1555

Ce tableau fut commenté par Giorgio Vasari qui trouvait cette Vénus si belle qu’elle ne pouvait être que la déesse de la beauté.

Un tableau particulièrement érotique pour l’époque, et qui présente une certaine ambiguïté puisque l’on est à même de se demander si le satyre, rougeaud et bestial, s’intéresse à Cupidon ou à sa mère Vénus tout en assistant à leur subtil jeu érotique.

Agnolo Bronzino, Vénus, Cupidon et Satyre à la Galerie Colonna à Rome
Vénus, Cupidon et Satyre
La manière dont Bronzino représente ici les fesses rebondies de Cupidon juste sous les yeux du satyre est en effet pour le moins équivoque.

Cupidon est en effet autant mis en valeur que Vénus : il est presque aussi grand que sa mère, c’est un jeune garçon qui attire le regard avec ses ailes multicolores et son dos cambré souligné par un bijou d’or serti d’une grosse perle.

Dans les représentations du thème, le satyre incarne le voyeurisme et la lubricité.

Les tons chair sont ici particulièrement bien mis en valeur par le bleu des draps sous les courbes du corps de Vénus, tout en soulignant son attitude pleine de douceur et de sensualité.

Agnolo Bronzino, Vénus, Cupidon et Satyre à la Galerie Colonna à Rome
Vénus, Cupidon et Satyre
Le thème a souvent été traité en montrant une Vénus endormie, mais ici elle a les yeux bien ouverts sur… l’amour, car c’est bien Cupidon qu’elle regarde en souriant après lui avoir pris son arc ainsi que la flèche d’or qu’elle tient hors de portée de son fils auquel il ne reste plus que la flèche de plomb qui n’a pas d’effet sur ses victimes selon Ovide.

Vénus détient les armes de l’amour, c’est sa beauté féminine qui touche les cœurs.

Cette Vénus « active » assume sa beauté et sa nudité sans aucun complexe, il n’y a pas d’impudeur de sa part, sa nature est d’être nue.

La nudité de Vénus représente la beauté souveraine de l’Amour.

Agnolo Bronzino, Vénus, Cupidon et Satyre à la Galerie Colonna à Rome
Vénus, Cupidon et Satyre
Agnolo Bronzino, Vénus, Cupidon et Satyre à la Galerie Colonna à Rome
Vénus, Cupidon et Satyre
Retour en haut de la page