La Fête de la Madonna la Salute à Venise

La Fête de la Salute : Les Mêmes Origines que la Fête du Redentore

La fête de la Salute est une fête votive liée à la lutte contre la peste, comme la fête du Redentore.

Les Vénitiens lors de la fête de la Madonna della Salute à Venise
Les Vénitiens à la fête de la Salute
De même que le Doge et le Sénat avaient fait vœu de construire une église dédiée au Christ Rédempteur sur l'île de la Giudecca pour qu'Il la délivre de la peste de 1575-1577, de même, le fléau de 1630-1631 les amena cette fois à s'adresser à la Vierge Marie en lui construisant une belle église tout près de la Dogana da Mar.

Avec la même promesse d'y venir une fois par an pour assister à une messe solennelle, afin de commémorer ce vœu et cet évènement tragique de l'histoire de Venise.

A la fête de la Salute, comme à celle du Redentore, le Doge et tout le peuple de Venise venaient en procession pour assister à la messe solennelle, en passant sur un pont de barques spécialement aménagé pour cette occasion.

Prières à la Fête de la Madona de la Salute à Venise
La Fête de la Salute
Et si les festivités de la nuit du Redentore réduisent quelque peu le nombre des fidèles à la messe du lendemain, ce n'est pas le cas de la fête de la Salute où des familles entières viennent en foule pour prier la Madone devant des centaines de cierges allumés.

Salute est un mot difficile à traduire, puisqu'il signifie à la fois santé, et salut au sens religieux du terme : la Madona de la Salute protège le corps de la maladie et l'âme du mal.

Sa protection est essentielle si on tient compte du fait que, dans la religion chrétienne, les épidémies étaient perçues comme autant de signes de la colère de Dieu punissant les hommes à cause de leurs péchés.

La Contamination Via les échanges Commerciaux avec l'orient

C'est à la Dogana da Mar, la Douane de Mer, que les navires venant de tout le bassin méditerranéen et d'orient accostaient pour déclarer le contenu de leur cargaison aux autorités.

Le pavé mosaïque, au centre de la coupole de la Madona de la Salute à Venise
Le pavé mosaïque de la Salute
Mais ils apportaient aussi les fameux rats noirs, ces dangereux passagers qui débarquaient clandestinement en s'agrippant le long des cordes d'amarrages… pour s'installer à Venise, et transmettre leurs maladies.

La contamination ne s'opérait pas directement par les rats, mais par leurs puces.

Et quand un rat mourait d'une maladie comme la peste, les puces ne manquaient pas de la transmettre à leurs nouveaux hôtes, qu'ils soient hommes ou bêtes, surtout à une époque où la salubrité publique et l'hygiène personnelle étaient loin d'être parfaites.

La Contamination causée par le Chaos de la Guerre

Rappelons que la peste de 1575-1577 avait été une dure expérience pour les Vénitiens qui avaient aménagé pour l'occasion le Lazzaretto Nuovo, et qui depuis avaient l'habitude d'appliquer strictement des mesures de prévention efficaces… malheureusement négligées ou ignorées par les pays voisins, surtout en période de conflit comme c'était le cas des années autour de 1630.

Le pavé mosaïque, au centre de la coupole de la Madona de la Salute à Venise
Le pavé mosaïque de la Salute
La guerre de trente ans qui ravagea l'Europe en fut le triste exemple ; ainsi que la guerre de succession pour le duché de Mantoue, où Venise et la France soutenaient le duc de Nevers, que Vincenzo de Mantoue avait désigné comme successeur, contre l'Espagne, l'Empire et le duc de Savoie qui soutenaient un prétendant espagnol.

La participation de Venise à cette guerre se termina le 25 mai 1630 par la terrible défaite de Valeggio, près de Vérone.

Le 8 juin l'ambassadeur de Mantoue vint se réfugier à Venise, alors que la ville de Mantoue, assiégée depuis plusieurs mois par les troupes de l'empereur Ferdinand et aux prises avec la faim et la peste, finissait par se rendre le 18 juillet.

Page Précédente : La Castradina, Plat Traditionnel
Page Suivante : Juillet 1630 : La Peste est à Venise



Retour en haut de la page