La Fête de la Madonna la Salute à Venise

La Salute, Grande Fête Votive de l'automne

Les Vénitiens lors de la fête de la Salute à Venise.Les Vénitiens à la fête de la Salute - Agrandir Depuis plus de trois siècles, le 21 novembre, les Vénitiens font leur pèlerinage en l'église de la Salute pour prier la Vierge Marie et pour lui rendre grâce.

Comme leurs ancêtres l'ont toujours fait depuis la peste de 1630-1631 qui ravagea leur ville, ils traversent le grand canal sur un pont flottant qui relie directement San Marco à la Salute.

Aujourd'hui, le pont votif de la fête de la Salute franchit le grand canal depuis le Campo del Tragheto (à côté du palazzo Gritti, dans le Sestier de San Marco) pour arriver en face, calle del Tragheto dans le Dorsoduro. Une foule énorme le traverse calmement pendant toute la journée, avec les poussettes d'enfants et les fauteuils roulants.




Ensuite, on prend la première à gauche pour traverser le Campo San Gregorio et passer sous un sotoportego qui débouche sur le ponte de l'Abazia, aux pieds de la Salute.

Le pont votif de la Fête de la Salute qui traverse le Grand Canal de VeniseLe pont votif à la Fête de la Salute - Agrandir Et là, les marchands de cierges de toutes tailles attendent la foule des pèlerins de pied ferme pour faire leurs affaires…

L'achat des cierges à la fête de la Salute à VeniseL'achat des cierges - Agrandir Les cierges une fois achetés, les fidèles entrent lentement dans l'église où des messes se suivent en continu pendant toute la journée, et où ils pourront enfin les allumer en demandant la protection de la Madone pour tous ceux qui leur sont chers.

Ils s'approchent en silence, serrés les uns contre les autres, leurs visages déjà éclairés par la lumière de tous ces cierges brûlant devant l'autel, chacun attendant de pouvoir joindre sa prière à toutes celles de ceux qui l'ont précédé en accomplissant le même rituel.

L'icône de la Vierge noire au-dessus du maître autel dans l'église de la Madona de la Salute à VeniseL'icône de la Vierge noire Moment de recueillement qui renouvelle les liens profonds des Vénitiens avec leur passé et leur foi religieuse.

Tous participent à ce rite qui les relie à leur histoire et à leur destin commun : c'est Venise tout entière qui se retrouve à la Salute, et qui défile devant la superbe icône de la Vierge noire trônant au dessus du maître autel.

Cette icône est une icône byzantine du XIIIe siècle rapportée de Crète par Francesco Morosini en 1672, peu de temps après la conquête de la Crète par les Turcs.

L'imposante église de la Salute dédiée à la Vierge Marie avec sa façade immaculée, ses deux campaniles et sa haute coupole flanquée d'une plus petite qui se voient de loin.

L'icône de la Vierge noire au-dessus du maître autel dans l'église de la Madona de la Salute à VeniseL'icône de la Vierge noire Ainsi, l'église était un parfait symbole de grandeur et de puissance propre à redonner confiance aux Vénitiens durement éprouvés par la peste, et par la lutte pour maintenir leurs positions en orient.

Grandeur et style nouveau, voici la nouvelle Venise ayant vaincu la peste qui se dresse devant vous !

Venise pleine de vie qui se retrouve à la sortie de la Salute, massée autour des marchands de toutes sortes de gourmandises qui font le plaisir des petits et des grands.

Ballons et friandises pour petits et grands à la sortie de l'église de la Madalena de la Salute à VeniseBallons à la sortie de l'église - Agrandir On y trouve : fritelle (petits beignets) pinocade (gâteaux à l'anis avec des pignons), châtaignes grillées, nougats, friandises de toutes les couleurs qui ressemblent à de gros salamis, barbes à papa…

Sans oublier les gros ballons gonflés à l'hélium aux formes les plus variées, les préférés des enfants, qui dominent toute cette foule de gens qui marchent tranquillement tout en riant et en bavardant avec ceux qu'ils retrouvent sur le chemin du retour.

Page Suivante : La Castradina, Plat Traditionnel de la Fête de la Madona della Salute


Retour en haut de la page