Les Vestales au Forum Romain dans l'Antiquité


Six Vestales et trente années de sacerdoce

Statues des Vestales le long de l'Atrium de la maison des Vestales au Forum Romain à Rome en Italie
Statues des Vestales
Les vestales étaient au nombre de six ; elles devaient s’engager, sous peine de mort, à rester vierges pendant tout leur sacerdoce qui durait trente ans.

Les novices avaient entre six et dix ans lorsqu’elles étaient admises au sein des Vestales.

À leur entrée dans l’ordre, on leur coupait les cheveux et on les habillait de blanc.

- Les dix premières années étaient destinées à l’apprentissage du rôle de prêtresse,

- Les dix années suivantes à servir la déesse Vesta en tant que prêtresse,

- Et pendant leurs dix dernières années de sacerdoce, elles enseignaient leur rôle de prêtresse aux jeunes novices.

À l’issue de ces trente années au service de Vesta, elles étaient libérées de leur vœu de chasteté et elles pouvaient se marier si elles le désiraient.

L'atrium de la maison des Vestales et ses bassins d'eau pure, au Forum Romain à Rome en Italie
L'atrium de la maison des Vestales
Les vestales recevaient une dot importante à leur entrée dans la prêtrise. Une dot qu’elles pouvaient dépenser comme bon leur semblerait.

À noter que les Vestales étaient les seules femmes prêtres de Rome, ce qui accroissait d’autant plus le respect des Romains à leur égard.

Elles occupaient une place importante au sein de la société romaine car elles avaient droit aux places d’honneur dans toutes les cérémonies officielles.

Les Vestales étaient assises auprès de l’empereur pendant les jeux du cirque qui se déroulaient au Colisée, tout proche de leur maison.

Statue de Vestale au Forum Romain à Rome en Italie
Statue de Vestale
À part leur engagement de chasteté et en dehors de leur service religieux, elles jouissaient d’une certaine liberté.

En effet, elles pouvaient se déplacer à leur guise en voiture dans Rome et assister aux spectacles dans des loges qui leur étaient réservées.

Leur rôle sacré leur donnait même le pouvoir de faire gracier tout condamné à mort qu’elles pouvaient rencontrer par hasard sur leur chemin.

Par contre, leur punition était terrible si par malheur elles laissaient le feu s’éteindre ou encore si elles perdaient leur virginité.

Dans ces cas-là, on les enterrait vivantes avec un pain et une petite lumière, dans une petite pièce souterraine creusée sur le mont Quirinal, dans un lieu au nom évocateur : le « Campus Sceleratus ».

Cependant, il n’y aurait pas eu plus de dix condamnations à mort de Vestales durant toute l’histoire de Rome.

Devoirs et Sacralité des Vestales

De même qu’aux temps préhistoriques où la conservation du feu avait pris une importance vitale, les Vestales étaient chargées de tenir la flamme sacrée éternellement allumée.

Statue de Vestale au Forum Romain à Rome en Italie
Statue de Vestale
Une flamme qui aurait été apportée à Rome depuis Troie par Énée.

On dit aussi que Réa Silvia, la mère réelle ou mythique de Romulus et Remus, les jumeaux fondateurs de Rome, avait été elle-même vestale dans sa jeunesse.

Le foyer sacré entretenu par les vestales était éteint et rallumé une fois par an par le Pontifex Maximus, le prêtre possédant le plus haut rang au sein de l’ordre des prêtres du Haut Empire romain.

Il était aussi le seul homme autorisé à entrer dans la maison des Vestales.

De par sa fonction, il habitait la « Regia Pontificis », sa résidence officielle, située juste à côté de la maison des Vestales à laquelle elle était reliée.

Le public était parfois admis à entrer dans le temple des Vestales pour admirer la flamme qui y brûlait depuis des siècles.

Page Suivante : La Via Sacra

Retour en haut de la page