Le Pont du Rialto, une ou trois arches ?

On est maintenant en 1587 et si le principe d'un pont en pierre est enfin arrêté dans les esprits, se pose maintenant la question du nombre d'arches que devra posséder le futur pont du Rialto de Venise.

Certains architectes sont partisans de trois arches pour des raisons de sécurité, arguant qu'un pont à une seule arche ne pourra que s'écrouler.

Des Gaulois devant le Pont du Rialto à Venise pendant le Carnaval
Des Gaulois devant le Pont du Rialto
Et ce d'autant plus que, dans le même temps la décision a été prise de construire un pont comprenant des boutiques, et qui sera donc d'autant plus large et par conséquent encore plus lourd qu'un pont normal.

Il faut ici rentrer dans des considérations financières pour comprendre cette décision qui était en fait liée à la crainte de devoir verser des indemnités d'éviction trop importantes aux commerçants qui étaient déjà installés sur le pont de bois.

Les considérations purement fonctionnelles pour le futur pont sont d'ailleurs majoritaires dans l'esprit des experts qui, sur 9 points principaux à respecter par les architectes soumissionnaires, en édictent 8 pour les fonctionnalités du pont et un seul pour le critère de la beauté.

Le pont du Rialto sur le Grand Canal de Venise.
L'Arche du pont du Rialto
De plus, toujours pour des raisons fonctionnelles, il est évident qu'un pont du Rialto à une seule arche sera plus adapté au trafic des bateaux, particulièrement dense sur le Grand Canal de Venise.

Antonio Da Ponte, le futur bâtisseur du pont, qui avait pourtant soumis un premier projet de pont de pierre à trois arches, finit lui aussi par se rallier à l'option d'un pont du Rialto à une seule arche.

28 Janvier 1588, le Sénat vote la construction du Pont du Rialto

Enfin, quatre vingt ans après l'idée de la construction d'un pont du Rialto en pierre, Antonio Da Ponte, architecte désigné pour réaliser cet ouvrage, commence les travaux le jour même du vote !

On approvisionne le chantier en bois d'orme et de mélèze ainsi qu'en briques et en pierres.

Le ballet des gondoles devant le pont du Rialto sur le Grand Canal de Venise
Ballet des gondoles au pont du Rialto
Et le chantier est d'envergure puisque pas moins de 6000 piliers seront enfoncés sur chaque rive pour soutenir le nouveau pont de pierre du Rialto.

Le 9 août 1588, nouveau mais dernier coup de théâtre, l'un des provéditeurs, expert nommé par le Sénat, Marcantonio Barbaro, dont la motion pour un pont à trois arches avait été repoussée par le même Sénat, présente une motion pour demander l'arrêt des travaux arguant que le pont risque de s'écrouler car la stabilité des piles est en cause du fait de choix techniques inadaptés.

Le 26 août, Antonio Da Ponte répond, maquettes à l'appui, aux critiques et la construction peut reprendre.

Le pont du Rialto sur le Grand Canal de Venise.
Le pont du Rialto
Il faut dire qu'Antonio Da Ponte est non seulement un bon architecte, son pont est là depuis plus de quatre siècles, mais c'est aussi un homme pragmatique qui avait parfaitement intégré dans son projet les trois impératifs principaux exigés du Sénat : La solidité, la fonctionnalité et la beauté.

Et ce critère de la beauté est aussi important car la ville de Venise veut que son pont, unique à l'époque sur le Grand Canal, soit aussi l'un des plus beaux d'Italie.

Les travaux dureront deux ans et le fameux pont de Venise, tant admiré par ses touristes sera achevé au début de l'année 1591.

Légende Coquine et pont en pierre | Prouesse technique


Retour en haut de la page