Vatican Artistes | Situation | Horaires Prix | Autorisations
Artistes Chapelle Sixtine | Raphaël | Caravage | de Vinci | Giotto | Titien | Véronèse | Sculpture | Van Gogh |


Paul Véronèse « La Vision de sainte Hélène » au Musée du Vatican à Rome


Paul Véronèse, La Vision de sainte Hélène, à la pinacothèque du musée du Vatican à Rome
Vision de sainte Hélène

Paul Véronèse (1528-1588) « La Vision de sainte Hélène »

Huile sur Toile (166 x 134 cm) 1580

Sainte Hélène était la mère de l’empereur romain Constantin qui, par l’édit de Milan de 313, reconnaissait la liberté d’être chrétien.

C’est à lui que l’on doit la construction de la Basilique de la Nativité à Bethléem et la première église du Saint-Sépulcre à Jérusalem destinée à abriter la « vraie Croix » retrouvée par sa mère Hélène en 327.

À Rome, Constantin fit construire les Basiliques de Saint-Jean-de-Latran, de Sainte-Croix-de-Jérusalem, de Saint-Paul-hors-les-murs, de Saint-Laurent-hors-les-murs et de Saint-Pierre du Vatican.

Paul Véronèse, détail de la Vision de sainte Hélène, à la pinacothèque du musée du Vatican à Rome
Vision de sainte Hélène
Simple servante d’auberge, Hélène donna naissance au futur Constantin le Grand en 280.

Sa foi chrétienne atteignit son apogée avec ce que l’on a appelé « l’invention de la sainte Croix et des saints clous ».

Hélène aurait fait un songe où elle aurait eu la vision de la croix sur laquelle le Christ fut crucifié ainsi que la prémonition qu’elle serait retrouvée.

Une croix qu’elle retrouva en effectuant un pèlerinage en haut du Golgotha à Jérusalem.

Une partie de la croix du Christ retrouvée par sainte Hélène se trouve dans la Basilique Saint-Pierre du Vatican tandis qu’une statue de la sainte est présente dans le transept.

Paul Véronèse, détail de la Vision de sainte Hélène, à la pinacothèque du musée du Vatican à Rome
Vision de sainte Hélène
Le tableau de Véronèse représente cet épisode du songe d’Hélène.

Hélène est assise, vêtue d’une somptueuse robe de soie, elle porte le manteau de pourpre et la couronne conformément à son rang de mère de l’empereur.

Elle est assoupie, la tête légèrement appuyée sur sa main gauche, tandis qu’un angelot à ses pieds tient la croix qu’elle retrouvera au Golgotha : il suffirait qu’elle ouvre les yeux pour qu’elle les voie.

Un très beau tableau de Véronèse qui met en valeur ses grandes qualités de peintre par une maîtrise parfaite de la couleur et de la composition.

Les plis soyeux de la robe d’Hélène sont d’un réalisme fascinant, on peut presque la toucher.

Cette « Vision de sainte Hélène » de Véronèse est un magnifique portrait mariant l’élégance naturelle et l’opulence des étoffes.

Paul Véronèse, détail de la Vision de sainte Hélène, à la pinacothèque du musée du Vatican à Rome
Vision de sainte Hélène
Paul Véronèse, détail de la Vision de sainte Hélène, à la pinacothèque du musée du Vatican à Rome
Vision de sainte Hélène
Paul Véronèse, détail de la Vision de sainte Hélène, à la pinacothèque du musée du Vatican à Rome
Vision de sainte Hélène
Paul Véronèse, détail de la Vision de sainte Hélène, à la pinacothèque du musée du Vatican à Rome
Vision de sainte Hélène
Paul Véronèse, détail de la Vision de sainte Hélène, à la pinacothèque du musée du Vatican à Rome
Vision de sainte Hélène


Retour en haut de la page