Musées Vatican | Capitole | Colonna | Borghèse |
Vatican Artistes | Situation | Horaires Billets | Autorisations
Artistes Chapelle Sixtine | Raphaël | Caravage | de Vinci | Giotto | Titien | Véronèse | Sculpture | Van Gogh |


La Chapelle Sixtine et les Fresques de Michel-Ange au Vatican à Rome


La Chapelle Sixtine doit son nom au Pape Sixte IV qui la fit construire entre 1477 et 1483.

La fresque du plafond de la chapelle Sixtine par Michel-Ange au Vatican à Rome
Michel-Ange : Plafond de la chapelle Sixtine
C’est dans cette chapelle que se déroule l’élection du Pape.

Elle mesure 40 mètres de long sur 13 mètres de large et sa hauteur est de 21 mètres.

À l’origine, la voûte de la chapelle Sixtine représentait un ciel bleu étoilé comme on en trouve encore dans de nombreuses églises.

En mai 1506 le Pape Jules II demanda à Michel-Ange de peindre le plafond de la chapelle Sixtine : une surface gigantesque recouverte de fresques demeurées telles quelles jusqu’à aujourd’hui.

Les Fresques de la Chapelle Sixtine : une prouesse technique

La Création d'Adam, fresque du plafond de la chapelle Sixtine par Michel-Ange au Vatican à Rome
Michel-Ange, la Création d'Adam
Ces fresques représentent une œuvre colossale dans sa préparation et dans sa réalisation.

Deux ans plus tard, en 1508, Michel-Ange commençait à peindre une fois les échafaudages réalisés et les pigments nécessaires prêts à être utilisés, et après avoir trouvé et engagé des collaborateurs et des assistants compétents.

Le tout sans oublier la réalisation des dessins préparatoires que Michel-Ange avait évidemment dû présenter à Jules II pour qu’il l’autorise à entamer la réalisation des fresques.

Adam et Éve, la tentation et la chute du Paradis terrestre à la Chapelle Sixtine par Michel-Ange au Vatican à Rome
Le Paradis terrestre, la tentation et la chute
L’échafaudage lui-même, inventé par le génial Michel-Ange, ne touchait ni la voûte ni le sol et sa hauteur pouvait être réglée en fonction de la courbure de la voûte pour limiter la pénibilité du travail.

Peindre à plus de vingt mètres de hauteur nécessitait en plus de devoir hisser jusque là-haut tous les produits nécessaires : la chaux, les pigments, l’eau, etc.

Et ce sans compter les conditions climatiques qui nécessitaient de chauffer la chapelle avec des braseros en hiver, puis de pouvoir supporter les fortes chaleurs de l’été avec le soleil qui tapait juste au-dessus de la voûte.

Éve, plafond de la Chapelle Sixtine de Michel-Ange à Rome
Michel-Ange : Éve
Pas d’éclairage électrique à l’époque, Michel-Ange devait se contenter de la lumière des chandelles car les échafaudages gênaient le passage de la lumière des fenêtres et les empêchaient d’éclairer correctement la voûte.

Enfin, il faut imaginer le pauvre Michel-Ange, contraint de peindre avec la tête renversée en arrière et le bras en l’air pendant les quatre ans que durèrent ses travaux.

La Chapelle Sixtine fut inaugurée le 31 octobre 1512.

Les Lunettes et Voûtains de la Chapelle Sixtine

Les lunettes et voûtains se trouvent sous la voûte qu’ils raccordent avec les fenêtres.

Michel-Ange y a représenté les figures des Ancêtres du Christ, ceux qui attendaient sa venue, depuis Abraham jusqu’à Joseph.

Leurs noms sont écrits sur un panneau central dans chacun des voûtains et lunettes.

Les représentations de la voûte de la Chapelle Sixtine

L'Ivresse de Noé par Michel-Ange dans la chapelle Sixtine au Vatican à Rome
Michel-Ange, Ivresse de Noé
Bien que l’on n’en ait pas de trace, on suppose que Michel-Ange aurait fait appel à des théologiens de la cour pontificale pour définir le thème de la voûte et les différents personnages de la composition.

Du côté de l’entrée principale et de l’autel, on aperçoit les Prophètes Zacharie et Jonas à chaque bout de la voûte.

Rappelons que Zacharie prophétisa l’entrée de Jésus à Jérusalem et que Jonas préfigure le Christ ressuscité.

Les fresques de la voûte elle-même représentent les neuf scènes de la Genèse, dans l’ordre de leur positionnement :
L’ivresse de Noé,
Le Déluge Universel,
Le Sacrifice de Noé,
Le Péché Originel,
La Création d’Ève,
La Création d’Adam,
Dieu sépare la Terre des Eaux,
La Création du Soleil, de la Lune et des plantes,
Dieu sépare la lumière des Ténèbres.

Le prophète Ézéchiel par Michel-Ange, fresque de la Chapelle Sixtine au Vatican à Rome
Michel-Ange, le prophète Ézéchiel
Trois scènes sont consacrées à la création du monde, trois à l’histoire de Noé et trois à celle d’Adam.

Tous ces épisodes bibliques sont représentés comme des visions situées juste au-dessus des fidèles qui se trouvent dans la chapelle.

Aux quatre coins sont représentés : Judith et Holopherne, David et Goliath, le Serpent d’Airain et la Punition d’Aman.

Les Prophètes Hébreux et les Sibylles Gréco-Romaines de la Chapelle Sixtine

Ces épisodes sont encadrés par les Prophètes et les Sibylles, chacun et chacune sont accompagnés par deux chérubins sans ailes.

La Sibylle de Lybie, plafond de la Chapelle Sixtine de Michel-Ange à Rome
La Sibylle de Lybie
Rappelons que dans l’Ancien Testament les Prophètes étaient choisis par Dieu pour s’adresser aux hommes, tandis que dans le monde dit païen, les Sibylles étaient celles qui avaient le don de prophétie.

C’est sur les Sibylles et les Prophètes que repose la culture chrétienne, ils annoncent la lumière de la Révélation.

Michel-Ange les a placés face à face de chaque côté de la voûte, une Sibylle faisant face à un Prophète.

La Sibylle de Delphes fait face à Joël, Isaïe fait face à la Sibylle d’Érythrée, Ézéchiel est en face de la Sibylle de Cumes, Daniel fait face à la Sibylle de Perse et Jérémie à la Sibylle Libyque.

Les Jeunes Ignudi de la Chapelle Sixtine

Comme leur nom l’indique, il s’agit des jeunes hommes nus et athlétiques peints au-dessus des trônes des Sibylles et des Prophètes.

Ignudo par Michel-Ange, fresque de la Chapelle Sixtine au Vatican à Rome
Michel-Ange, Ignudo
Ils sont juchés sur des cubes de marbre dans des poses assez décalées par rapport aux autres personnages représentés par Michel-Ange.

En plus de leur totale nudité, leurs attitudes sont narcissiques, exaltantes, songeuses ou encore effrayées : de quoi donner lieu à de nombreuses interprétations.

Beaucoup y ont vu des anges, mais ce n’est pas l’avis de tous.

Concernant les Ignudi qui soutiennent des guirlandes de feuilles de chênes et de glands, certains critiques ont en effet considéré qu’il fallait y voir une comparaison avec leurs organes génitaux.

On notera aussi que les Ignudi de Michel-Ange semblent avoir le même âge que les trois fils de Noé qui prennent part au sacrifice.

De fait, on considère aujourd’hui que les Ignudi sont les servants du sacrifice chrétien universel, les glands dorés et les médaillons seraient en fait les symboles de la Passion et de l’Église et annonceraient ainsi l’Eucharistie.

Artistes Chapelle Sixtine | Raphaël | Caravage | de Vinci | Giotto | Titien | Véronèse | Sculpture | Van Gogh |
Vatican Artistes | Situation | Horaires Billets | Autorisations
Musées Vatican | Capitole | Colonna | Borghèse |



Retour en haut de la page