Musées Vatican | Capitole | Colonna | Borghèse |
Vatican Artistes | Situation | Horaires Billets | Autorisations
Artistes Chapelle Sixtine | Raphaël | Caravage | de Vinci | Giotto | Titien | Véronèse | Sculpture | Van Gogh |


Le Titien « Madone de San Niccolò des Frari » ou « Vierge à l'Enfant en gloire » à la Pinacothèque du Musée du Vatican à Rome


Titien (1488-1576) « Madone de San Niccolò des Frari » ou « Vierge à l'Enfant en gloire » avec sainte Catherine, saint Nicolas, saint Pierre, saint Antoine de Padoue, saint François et saint Sébastien

Huile sur bois transposée sur toile (420 x 290 cm) 1533-1535

Titien, Madone de San Niccolò des Frari, Pinacothèque du Vatican à Rome
Titien, Madone des Frari
À l’origine, la Madone des Frari de Titien fut peinte pour le maître-autel de la petite église de San Niccolò della Lattuga au Lido de Venise, appelée aussi San Niccolò des Frari.

Une œuvre que les moines Franciscains de San Niccolò souhaitaient offrir à la Vierge après la fin d’une épidémie de peste.

Les frères de San Niccolò avaient d’abord pensé confier la réalisation de ce tableau à Paris Bordone, puis ils changèrent d’avis et ce fut Titien qui fut choisi pour son exécution.

On imagine que le Titien se consacra d’autant plus sérieusement à cette œuvre du fait de cette concurrence qu’il avait réussi à écarter.

En effet, pour les peintres de l’époque et pour les plus grands critiques d’art, cette Madone des Frari, qui se trouve désormais dans la pinacothèque du Vatican, est considérée comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre du Titien.

La « Vierge à l’Enfant en Gloire » de Titien : des personnages vivants !

Titien, détail de la Madone des Frari avec saint Pierre, saint Antoine de Padoue, saint François et saint Sébastien, musée du Vatican à Rome
Saints : Pierre, Antoine, François, Sébastien
Le peintre vénitien Pordenone en voyant cette œuvre de Titien et son saint Sébastien aurait déclaré :

« Je crois que Titien pour représenter le corps nu de saint Sébastien a utilisé de la chair humaine à la place de la peinture ! »

Lodovico Dolce, théoricien de la peinture, était en admiration devant les brocarts d’or de la tunique de saint Nicolas montrant la trame du tissu avec une mise en valeur de ses replis variant en fonction de la lumière et des reflets de la scène, d’une manière telle qu’ils semblaient réels.

Giorgio Vasari, tout comme Pordenone, admirait le saint Sébastien de Titien en disant que sa chair semblait vivante.

La Vierge et l’Enfant Jésus dans la « Madone des Frari » de Titien

À l’origine, les moines des Frari avaient demandé à Titien de réaliser une « Conversation sacrée » entre la Vierge et les saints, mais ils changèrent d’idée, et la composition du tableau a dû être modifiée.

Titien, détail de la Madone de San Niccolò des Frari avec l'Enfant Jésus et deux angelots, Pinacothèque du Vatican à Rome
La Vierge, l'Enfant Jésus et deux angelots
Pour ce faire, Titien « remonta » la Vierge et l’Enfant en haut du tableau pour transformer la scène en une apparition miraculeuse de la Madone et de l’Enfant Jésus aux saints représentés sous elle.

Ce tableau, que l’on peut admirer aujourd’hui dans la pinacothèque du Vatican, fut malheureusement l’objet d’un double sacrilège réalisé par un imbécile, il n’y a pas d’autre mot.

En effet, la partie supérieure du tableau original possédait une lunette dans laquelle était peinte la colombe de l’Esprit Saint dont les rayons divins illuminaient la Vierge et Jésus pour permettre aux saints de contempler le mystère.

Pour une stupide raison de présentation du tableau dans les salles du Vatican, celui-ci devant être accroché à côté de la « Transfiguration » de Raphaël qui est rectangulaire, on n’a pas trouvé mieux que de tailler la lunette avec l’Esprit saint pour « harmoniser » l’accrochage entre les deux tableaux !

Cette lunette, malgré de nombreuses recherches, n’a jamais été retrouvée.

En plus de la modification du sens profond du tableau, cette opération eut également pour effet de casser l’harmonie et la puissance de la composition du Titien en nous présentant désormais la tête de la Vierge presque contre le bord supérieur : il n’y a plus assez d’espace pour faire « respirer » cette partie de la scène.

Titien, détail de la Madone de San Niccolò des Frari avec l'Enfant Jésus et un angelot, Pinacothèque du Vatican à Rome
La Vierge, l'Enfant Jésus et un angelot
On peut encore vaguement distinguer quelques rayons divins au-dessus de la Vierge.

Marie et l’Enfant Jésus sont représentés sur un lit de nuages, accompagnés de deux angelots joufflus tenant des couronnes de fleurs.

Titien a représenté l’Enfant Jésus dans les bras de sa mère comme un enfant normal, qu’il faut bien tenir pour qu’il ne tombe pas tandis qu’il remue les jambes et donne un coup de pied à sa maman.

La Vierge et Jésus ont le regard penché vers les six saints situés au-dessous d’eux mais surtout vers saint Sébastien.

On remarquera aussi le doux visage de la Vierge Marie qui révèle une certaine tendresse envers ces saints.

Les Six Saints de la « Madone des Frari » du Titien

Titien, détail de la Madone des Frari : sainte Catherine, saint Nicolas, saint Pierre, saint Antoine de Padoue, saint François et saint Sébastien au Vatican à Rome
Titien, Madone des Frari, les six saints
Les six saints représentés sont, de gauche à droite, sainte Catherine d’Alexandrie, saint Nicolas en habits d’évêque, saint Pierre, saint Antoine, saint François et saint Sébastien.

Titien les a représentés dans le chœur d’une église abandonnée et sans toit.

Saint Sébastien est représenté tout à droite.

Titien l’a particulièrement mis en valeur afin qu’il devienne le personnage central du groupe des saints.

Tout d’abord, le fait qu’il soit nu tandis que les autres sont tous habillés fait qu’il se distingue fortement d’eux.

Cette nudité est également renforcée par les tons chair en pleine lumière de son corps, des tons qui tranchent avec ceux des vêtements sombres des saints moines ou encore dorés des autres saints.

Enfin, le regard de la Vierge tout comme celui de l'enfant Jésus sont nettement dirigés vers saint Sébastien.

Titien, détail de la Madone des Frari, saint Antoine de Padoue, saint François et saint Sébastien au Vatican à Rome
Saint Sébastien
Saint Sébastien est classiquement représenté par le Titien : attaché à un pilier, des flèches plantées dans son corps tandis que l’expression de son visage et l’attitude générale de son corps semblent étrangers à son supplice.

Son visage dans une demi-ombre est serein et méditatif, aucune trace de douleur.

Saint Sébastien est également le seul dont le visage soit tourné vers le spectateur, ce qui accroît encore sa présence.

Sur la gauche on aperçoit sainte Catherine d’Alexandrie, pensive.

Titien l’a représentée pleine de grâce et de beauté avec une coiffure raffinée marquant son appartenance royale et tenant à la main la palme du martyre.

Juste à côté d’elle se trouve un impressionnant et imposant saint Nicolas, visage concentré.

Un saint Nicolas mis en valeur par sa taille et la largeur de son buste ainsi que par la richesse et la couleur d’or de ses vêtements d’évêque ainsi que par sa crosse.

Titien, détail de la Madone des Frari : sainte Catherine, saint Nicolas et saint Pierre au Vatican à Rome
Sainte Catherine saint Nicolas saint Pierre
Sa tête est renversée en arrière, son visage tourné vers le ciel pour contempler la Vierge et l’Enfant divin.

Certains critiques d’art pensent que Titien se serait inspiré de la sculpture du Laocoon pour les traits et la position de la tête de son saint Nicolas.

Ce qui est très probable puisque l’on sait que son ami Sansovino en avait fait une copie et que Titien lui-même possédait un moulage en plâtre du Laocoon dans son atelier.

Saint Pierre, avec un grand manteau jaune et ses clés dans une main est représenté à côté de saint Nicolas. Il lit le livre que tient saint Nicolas.

Entre saint Pierre et saint Sébastien se tiennent en robe de bure sombre les deux saints patrons de l’ordre des Franciscains, saint François et saint Antoine.

Rappelons que ce tableau avait été commandé à Titien par des moines de l’ordre des Franciscains et pour une église du Lido dédiée à saint Nicolas.

Artistes Chapelle Sixtine | Raphaël | Caravage | de Vinci | Giotto | Titien | Véronèse | Sculpture | Van Gogh |
Vatican Artistes | Situation | Horaires Billets | Autorisations
Musées Vatican | Capitole | Colonna | Borghèse |



Retour en haut de la page