“L'Adoration des Mages... Médicis” (1475-1477) de Botticelli à Florence

Page Précédente - Page Suivante

La représentation des rois mages dans l’art byzantin et au moyen âge

Botticelli, les trois Rois Mages de l'Adoration des Mages, 1475-1477, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Botticelli, les Trois Rois Mages
Botticelli intègre dans son Adoration les codes des icônes de la Nativité de l’art byzantin en ce qui concerne les Rois Mages. Dans ces représentations, dès le 6e siècle, les rois sont différenciés selon leur âge.

Le premier roi est un vieillard chauve agenouillé devant l’Enfant ; le deuxième roi, plus jeune, a une barbe brune et le troisième est glabre, ces derniers se regardent et montrent Jésus, tandis qu’à l’extrême gauche du tableau un jeune homme tient leurs trois chevaux par la bride.

A partir du moyen âge, le premier roi mage est souvent représenté nu-tête et dans une attitude d’adoration, agenouillé et prosterné. C’est lui, le plus âgé, qui regarde l’enfant et qui lui baise les pieds ou les mains.

Jésus qui vient de naître représente donc l’enfance et les rois mages les trois âges de la vie.

Trois Rois Mages Médicis… décédés

Botticelli, Cosme l'Ancien de Médicis dans l'Adoration des Mages, 1475-1477, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Cosme l'Ancien de Médicis
Le premier des Rois Mages, agenouillé devant la Vierge, portant un grand manteau sombre bordé d’hermine et brodé d’or, à la tête altière dont le turban est posé à terre, n’est autre que le père de la patrie florentine : Cosimo il Vecchio, Cosme l’Ancien de Médicis, le “Pater Patriae”.

Il tient délicatement le pied du Christ dans l’extrémité de l’étole blanche qu’il porte, il est prêt à l’embrasser, tandis que Jésus le regarde en le bénissant de sa main droite aux deux doigts dressés.

Le linge blanc sur lequel est posé le pied de Jésus est considéré comme la représentation de son futur linceul.

Botticelli, Cosme l'Ancien de Médicis face à Jésus dans l'Adoration des Mages, 1475-1477, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Cosme l'Ancien et Jésus
Un vase d’or, offrande de Cosme l’Ancien, est aux pieds de la Vierge.

Plus bas, dans l’alignement vertical de la Vierge, se tient Piero il Gottoso, Pierre de Médicis dit le Goutteux, fils aîné de Cosme l’Ancien et père de Laurent le Magnifique et de Giuliano de Médicis : agenouillé de dos et enveloppé dans un manteau pourpre doublé d’hermine et tenant dans sa main gauche son offrande, un autre vase d’or.

Botticelli, Pierre de Médicis dit le Goutteux et Giovanni de Médicis dans l'Adoration des Mages, 1475-1477, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pierre et Giovanni de Médicis
Comme son père, en signe de respect, son couvre-chef, mais aussi sa couronne sont posés à terre.

Il regarde le troisième roi Mage, représenté ici sous les traits de son plus jeune frère Giovanni, également agenouillé, habillé d’un vêtement blanc brodé d’or et tenant aussi dans sa main une offrande représentée par un vase d’or.

Trois rois mages, déjà morts au moment de la réalisation du tableau : Cosme l’Ancien en 1464, Pierre le Goutteux en 1469 et Giovanni en 1463.

Page Précédente - Page Suivante


Retour en haut de la page