Michel-Ange La Sainte-Famille, le « Tondo Doni » aux Uffizi à Florence


« La Sainte-Famille » de Michel-Ange : Un tableau rond

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
Le Tondo Doni est appelé « tondo » parce que c’est un tableau rond.

Ce tableau peint à la détrempe grasse sur bois représente la Sainte-Famille : la vierge Marie mère de Jésus lève les bras pour recevoir l’enfant des mains de son père sous le regard attendri du petit Jean Baptiste vêtu d’une peau de bête.

Derrière eux on aperçoit cinq jeunes hommes posant nus à la manière des belles statues de l’antiquité gréco-romaine.

Ces hommes nus représentent le monde païen, l’Ancien Monde bouleversé par l’apparition de Dieu sur terre sous la forme de l’Enfant Jésus chargé d’une mission particulière.

C’est le plus ancien tableau de Michel-Ange.

Raphaël, Portrait d'Angelo Doni, 1504-1505, Galerie Palatina à Florence Italie
Raphaël Angelo Doni
Il fut peint entre 1504 et 1506, sur une commande d’Angelo Doni, un riche marchand florentin qui voulait offrir une belle image de la Sainte Famille à sa femme.

Le Tondo Doni est présenté dans son cadre d’origine, spécialement dessiné par Michel-Ange et réalisé sous sa direction par un artisan siennois.

En janvier 1504, Angelo Doni avait épousé Maddalena, une jeune fille issue de la famille Strozzi grande rivale des Médicis.

Pour lui faire honneur, Angelo Doni avait fait sculpter sur le cadre du tableau les trois croissants de lune dos à dos représentant les armes de la puissante famille des Strozzi, ainsi que cinq têtes bien distinctes.

Pour la naissance de Marie Doni Strozzi

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange Sainte-Famille
Celle du haut serait celle du Christ, les quatre autres pourraient représenter des saints ou des membres des familles Doni et Strozzi autres que les jeunes mariés.

Le couple Doni espérait avoir un enfant, ce tableau de la Sainte Famille commandé par Angelo serait un cadeau de naissance.

L’enfant tant attendu naquit enfin, le 8 septembre 1507, jour de la fête de la nativité de la Vierge.

Une heureuse coïncidence indiquant qu’elle avait exaucé leur vœu en leur donnant une petite fille, qu’ils appelèrent, comme il se doit : Marie.

Page suivante : Le naturel et le surnaturel de la Sainte Famille de Michel-Ange

Les Photos


Retour en haut de la page