Offices Florence Botticelli : Pallas, la Calomnie, Judith, St Augustin


“Pallas et le Centaure” de Sandro Botticelli

Sandro Botticelli, Pallas et le Centaure, 1482, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pallas et le Centaure
Ce tableau nous montre une jeune femme, Minerve-Pallas, devant un paysage marin, en train de tenir un Centaure par ses cheveux.

Contrairement à l'image habituelle d'une Pallas armée d'une lance, elle tient ici une hallebarde, la hallebarde florentine.

Ses vêtements transparents ornés de guirlandes d'oliviers et d'un motif brodé de trois ou quatre anneaux entrecroisés à pointes de diamant.

Un motif lié à la devise “Deo amante”, à Dieu dévoué, qui était celle de Cosme l'Ancien puis des Médicis de la branche principale, dont Laurent le Magnifique.

De ce fait, on pense que ce tableau fut offert en cadeau de noces au cousin Lorenzo dit "mineur" qui épousa Semiramide Appiani en 1482.

L'allégorie néo-platonicienne fait ici allusion à l'amour chaste qui s'oppose aux sens, dans une antithèse entre la nature passionnelle du Centaure et la pureté de la déesse : la luxure contre la chasteté, l'instinct de la bête contre la raison de la déesse.

“La Calomnie” de Sandro Botticelli

Sandro Botticelli, La Calomnie, 1495-1497, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
La Calomnie
Botticelli met ici en scène l'action abjecte de la calomnie perpétrée sous nos yeux.

En contraste avec l'harmonie de l'architecture au sein de laquelle se déroule une scène pleine de violence.

Le tableau montre l'étroit chemin qui va de l'ignorance à la suspicion, nourrie par le doute.

Assis sur son trône, le roi Midas aux oreilles d'âne du mauvais juge, dans sa cécité morale coupable, il tend la main vers le Fiel, représenté par un homme à l'aspect livide et négligé, encapuchonné dans un manteau usé.

L'homme tient par les poignets la Calomnie, une belle femme qui traine par les cheveux le Calomnié, nu et impuissant dans ses protestations d'innocence.

La Perfidie et la Tromperie coiffent les cheveux de la Calomnie avec les fleurs trompeuses de la simplicité et de l'innocence, lui nouant le ruban blanc de la pureté.

Sandro Botticelli, La Calomnie, 1495-1497, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
La Calomnie
La Pénitence, représentée par une vieille enveloppée d'un manteau noir, se tourne vers la gauche pour regarder la Vérité, nue et montrant le ciel.

Un geste inspiré pour indiquer que la véritable justice, la consolation de l'affligé, la réhabilitation de l'innocent ne peuvent venir que d'en haut.

Ainsi, le palais où se déroule la scène, décoré d'exemples de vertus païennes et de sainteté chrétienne, se transforme en un tribunal de l'histoire, symbole du monde antique, d'un monde où règnent les idées, là où résident les causes profondes des actions humaines.

De cette manière, l'allégorie montre les limites de la sagesse humaine, de la sagesse antique, qui ne peut atteindre à la justice sans être illuminée par la révélation de la grâce.

“Le retour de Judith à Béthulie” de Sandro Botticelli

Sandro Botticelli, Le retour de Judith du camp ennemi à Béthulie, 1470, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Le retour de Judith à Bethulie
Dans la lumière de l'aube, au sein d'un paysage délicat, les deux femmes marchent d'un pas incertain.

Ce qui est représenté ici n'est pas l'action historique de l'héroïne biblique, mais l'indétermination mélancolique qui suit l'évènement.

Ce que montre Botticelli, c'est l'instabilité, l'angoisse de la transcendance, l'évocation nostalgique du passé ou la tension mélancolique qui peut naître face au futur.

“Portrait d'un jeune homme avec une médaille” de Sandro Botticelli

La médaille représente Cosme l'Ancien, le jeune homme vêtu sévèrement à la manière de la bourgeoisie florentine serait un Médicis, on a pensé à Piero le goutteux, Piero di Lorenzo ou encore à Giovanni di Cosimo il Vecchio.

D'autres y ont vu l'auteur même de cette médaille, Michelozzo ou Niccolo Fiorentino ou encore Cristoforo Geremia.

Sandro Botticelli, Pallas et le Centaure, 1482, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pallas et le Centaure
Sandro Botticelli, Pallas et le Centaure, 1482, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pallas et le Centaure
Sandro Botticelli, Pallas et le Centaure, 1482, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pallas et le Centaure
Sandro Botticelli, Pallas et le Centaure, 1482, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pallas et le Centaure
Sandro Botticelli, Pallas et le Centaure, 1482, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pallas et le Centaure
Sandro Botticelli, Pallas et le Centaure, 1482, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pallas et le Centaure
Sandro Botticelli, Pallas et le Centaure, 1482, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Pallas et le Centaure
Sandro Botticelli, La Calomnie, 1495-1497, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
La Calomnie
Sandro Botticelli, La Calomnie, 1495-1497, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
La Calomnie
Sandro Botticelli, La Calomnie, 1495-1497, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
La Calomnie
Sandro Botticelli, Le retour de Judith du camp ennemi à Béthulie, 1470, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Le retour de Judith à Bethulie
Sandro Botticelli, Saint-Augustin dans son cabinet d'études, 1490-1500, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Saint-Augustin
Sandro Botticelli, Saint-Augustin dans son cabinet d'études, 1490-1500, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Saint-Augustin
Sandro Botticelli, Portrait d'un jeune homme avec une médaille, 1475, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Jeune homme à la médaille
Sandro Botticelli, Portrait d'un jeune homme avec une médaille, 1475, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Jeune homme à la médaille
Sandro Botticelli, Portrait d'un jeune homme avec une médaille, 1475, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Jeune homme à la médaille


Retour en haut de la page