La Sainte-Famille de Michel-Ange : Puissance des formes et éclat des couleurs

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
La vierge du Tondo Doni est radicalement différente de la typologie mariale du XVe siècle.

Son visage calme et ses bras nus et musclés habitués aux travaux domestiques nous montrent une jeune femme ordinaire en pleine santé.

Les plis de ses vêtements aux couleurs intenses révèlent la souplesse et l’élégance naturelle de cette jeune mère qui agit en toute simplicité, en se retournant pour accueillir son enfant débordant d’énergie.

Michel-Ange et l'image de Joseph dans la Sainte-Famille

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
Derrière la Vierge, la présence monumentale du père qui l’enveloppe de ses genoux aussi larges et stables que des colonnes, correspond plus à l’image de Dieu le Père tout puissant qu’à celle de Joseph.

En effet, Joseph était habituellement considéré comme un personnage secondaire parce qu’il n’était « que » le père nourricier de Jésus, toujours placé à distance de Marie.

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille, Joseph dans le Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Joseph
Les images traditionnelles de la Sainte Famille le montraient endormi, ou bien en train de contempler l’enfant.

Et, bien qu’on lui eût accordé une plus grande place à la fin du XVe siècle, il restait séparé de Marie ; cette impressionnante proximité avait donc de quoi surprendre les contemporains de Michel-Ange.

Proximité qu’ils pouvaient interpréter comme une illustration de la puissance du Créateur par rapport à sa créature : Marie est un être humain, une femme pieuse obéissant à la volonté divine.

La « Sainte-Famille » du Tondo Doni de Michel-Ange : Unité et lumière

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
La proximité de ces deux êtres crée un effet d’unité indéfectible : ils semblent appartenir à la même substance, comme deux statues taillées dans un seul et même bloc de marbre, avec des plissés et des lignes de contours bien marquées.

Cette profonde unité, doublée d’un effet de relief, donne force et réalité à l’Incarnation grâce à cette merveilleuse image de Marie qui accueille avec amour le Verbe éternel sorti volontairement du Père, pour se faire homme dans son corps placé au centre du Tondo Doni.

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
Le Tondo Doni est indubitablement focalisé sur le corps lumineux et le visage de Marie : sa robe rose passe au blanc, symbole de pureté, car il faut un cœur pur pour accueillir Jésus Christ et recevoir la lumière.

Par son mouvement de rotation du buste et de la tête, Marie guide le regard du spectateur qui, à son tour, lève les yeux vers Jésus.

Une belle image de Marie l’Immaculée Conception chargée de guider l’être humain vers la lumière, et son salut.

Page Précédente | Page suivante : Le Tondo Doni, hommage à la sculpture hellénique

Les Photos


Retour en haut de la page