Le naturel et le surnaturel de « La Sainte-Famille » de Michel-Ange

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
On est tout de suite frappé par le dynamisme et la forte présence des trois personnages qui composent cette famille dont la mère occupe le premier plan, et dont personne ne porte l’auréole indiquant la sainteté.

Marie est habillée simplement : Vêtue à la grecque d’une tunique ceinte sous la poitrine, les jambes drapées dans sa cape, elle ne porte pas de voile sur la tête.

Assise sur les talons, cette femme à la beauté sculpturale esquisse une élégante rotation du buste en levant les bras, pour recevoir Jésus porté par son père.

Le bras droit de Marie encadre et protège l’enfant qui prend l’initiative en levant une jambe.

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
Et l’on s’aperçoit que le petit pied affaissé sous le poids de ce beau bébé potelé, qui s’appuie sur son père avec sa petite moue décidée et qui pose ses mains sur la tête de sa maman pour venir s’installer dans son giron, sont des signes révélateurs de sa force, et de sa volonté de passer au premier plan.

C’est lui qui détermine les gestes de ses parents : il quitte son père qui le suit du regard en lui servant d’appui, pendant que sa mère se retourne en levant les yeux et les bras vers lui pour l’accueillir dès qu’il passera de son côté.

La Trinité de la Sainte-Famille dans le Tondo Doni de Michel-Ange

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
Le père regarde le fils, le fils regarde sa mère qui regarde son fils avec amour, prête à le recevoir :
Unies par cet amour qui les anime, les trois têtes forment un triangle.

Cette belle trinité de la Sainte-Famille est soulignée par la solitude de l’enfant que l’on aperçoit en retrait à la droite du tableau, en suivant la ligne de son regard mélancolique qui le relie à Jésus.

Michel-Ange Buonarroti, Saint-Jean-Baptiste dans la Sainte-Famille du Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Saint-Jean-Baptiste
Cet enfant vêtu d’une peau de bête avec sa petite croix sur l’épaule, c’est le prophète juif Jean Baptiste qui, à l’âge adulte, baptisera Jésus dans le Jourdain en disant « voici l’Agneau de Dieu ».

Dans le Nouveau Testament Saint-Jean Baptiste est l’ascète qui prêche la pénitence et qui annonce la passion de Jésus qui, tel un agneau, acceptera d’être sacrifié en mourant sur la croix pour racheter les péchés commis par l’Humanité depuis Adam et Ève.

Michel-Ange : Humanité des temps anciens

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Sainte-Famille
Cette humanité des temps anciens est représentée par les cinq hommes nus à l’arrière-plan.

La position intermédiaire de Saint Jean Baptiste montre qu’il symbolise le passage de l’époque de l’antique loi de Moïse, à celle de la Rédemption avec l’arrivée de Dieu sur terre.

Une ligne bien visible les sépare de la Sainte Famille, une ligne de départ, car la naissance de Jésus inaugure l’ère chrétienne qui est le temps de la Rédemption pour l’Humanité tout entière.

Michel-Ange Buonarroti, Sainte-Famille Tondo Doni, 1507, Galerie Offices Uffizi, Florence Italie
Michel-Ange - Trinité Sainte-Famille
Du coup, le bel Enfant Jésus avec son bandeau dans les cheveux apparaît comme un admirable petit athlète de la Foi encouragé par son père, et adoré par sa mère, qui l’accueille après avoir refermé le Livre des Anciennes Écritures posé sur ses genoux.

Une nouvelle ère commence avec la vie et la passion de Jésus Christ décrites dans un nouveau livre : les saints Évangiles.

La beauté du tondo Doni naît sans doute de ce mélange d’intimité familiale avec la grandeur du mystère chrétien : Dieu est apparu sur terre sous la forme d’un enfant bien vivant.

Page Précédente | Page suivante : Michel-Ange et Léonard de Vinci

Les Photos


Retour en haut de la page