Mariano Fortuny y Madrazo (1871-1949)


Mariano Fortuny Autoportrait
Mariano Fortuny Autoportrait

Premières expositions et premiers succès de Mariano Fortuny

à Venise, Mariano continuait à peindre et à s'intéresser avec autant de plaisir au théâtre et à l'éclairage électrique, à la musique et à la photographie.

Il étudia également l'art de la gravure et, suivant la tradition vénitienne en ce qui concerne la peinture, il apprit à copier les grands maîtres en approfondissant l'art de mélanger les couleurs.

En fréquentant les cercles intellectuels de Venise, Mariano Fortuny rencontrera des personnalités qui auront beaucoup d'importance pour la suite de sa carrière dont Angelo Conti, qui avait porté le débat de la critique d'art sur le plan philosophique et esthétique, et qui contribua à sa formation intellectuelle.

Maquette de décor de théâtre pour le “Casanova” d'Hofmannstahl avec différents éclairages, en 1908
Maquette de décor de théâtre pour le “Casanova”
Et en 1894 il rencontre Gabriele D'Annunzio, puis Eleonora Duse, amie intime et interprète des œuvres de celui-ci.

Mariano fréquentait en effet également le prince Fritz Hohenlohe Waldembourg et son épouse Zina, qui aimaient recevoir dans leur “Casetta Rossa” Hugo Von Hofmannsthal et Gabriele D'Annunzio.

En 1892 le jeune peintre découvrait Bayreuth en famille, pour retrouver l'œuvre de Wagner qui l'avait déjà séduit grâce à son ami Egusquiza.
Les Fianculle Fiore, les Jeunes Filles Fleurs de Mariano Fortuny
Les Fianculle Fiore, les Jeunes Filles Fleurs de Mariano Fortuny

Mais il fut surtout frappé par l'aspect visuel et scénographique de l'opéra de Wagner, et il comprit aussitôt que l'union de la peinture avec la scénographie pouvait entrer dans le grand projet de l'œuvre d'art totale.

Mariano Fortuny se lança ainsi dans la création de toute une série de tableaux illustrant les grands thèmes wagnériens.

Parmi ceux-ci les “Fanciulle Fiore”, les Jeunes Filles Fleurs, qui remportèrent le premier prix de l'exposition internationale de Munich de 1896.

A la Biennale de Venise de 1899, il exposa un portrait de Zina, peint dans le style anglais du XVIIIe siècle.

Décor de théâtre de Mariano Fortuny pour Tristan et Isolde de Richard Wagner
Décor de théâtre de Mariano Fortuny pour Tristan et Isolde de Richard Wagner
Et il présenta à nouveau ses “Jeunes Filles Fleurs” ainsi que deux portraits féminins, toujours à thèmes wagnériens, au Salon de la Société Nationale des Beaux Arts de Paris.

A l'Exposition Universelle de Paris de 1900, il représenta l'Espagne et reçut une médaille d'argent.

A la même époque, il s'était occupé avec succès de la scénographie d'une opérette “Mikado” pour le théâtre privé de la Comtesse Albrizzi à Venise, si bien que le célèbre librettiste Giuseppe Giacosa lui demanda de réaliser les maquettes de Tristan et Iseult, qui allait être joué pour la première fois en Italie, à la Scala de Milan.

Page Précédente : Palais Martinengo la Collection de Tissus
Page Suivante : Au Palazzo Pesaro Degli Orfei


Liens sur les lieux et personnages cités dans cette page :

Gabriele D'Annunzio - Wikipédia
Eleonora Duse - Wikipédia
Hugo Von Hofmannsthal - Wikipédia
Société nationale des beaux-arts - Wikipédia
Exposition Universelle de Paris de 1900 - Wikipédia
Giuseppe Giacosa - Wikipédia
Scala de Milan - Site Officiel
Scala de Milan - Wikipédia



Retour en haut de la page