Célèbre pour ses Fresques de Giambattista Tiepolo

Giambattista Tiepolo, Antoine et Cléopâtre, Palazzo Labia dans le Cannaregio à Venise
Tiepolo, Antoine et Cléopâtre
Girolamo Mengozzi-Colonna a réalisé les grandioses encadrements des fresques du palais Labia entre 1747 et 1750.

Le grand Giambattista Tiepolo décora un salon du palais Labia d'une fresque évoquant l'histoire d'amour d'Antoine et de Cléopâtre.

« Dans cette demeure, Cléopâtre peinte à fresque par Tiepolo soupe en compagnie d'Antoine et tente depuis des siècles de faire fondre une perle dans du vinaigre sans jamais y parvenir. »

André Fraigneau - Venise que j'aime - 1961

Giambattista Tiepolo, Antoine et Cléopâtre, Palazzo Labia, figures de femmes
Figures de femmes
« Il n'y a qu'un seul grand salon peint par Tiepolo, à chaque bout un grand tableau, l'un représentant le départ de Marc Antoine et de Cléopâtre, l'autre le Repas.

Tout en est grand et noble, de la plus riche composition.

J'aurais souhaité plus de noblesse dans ta figure de Cléopâtre et de Marc Antoine, mais les détails en sont ravissants.

Mille accessoires de chiens, de nains sont admirables et bien à leur place : il y a encore 4 autres petits tableaux étroits et hauts dans les coins, composés de 3 ou 2 figures singulièrement retournées.

Giambattista Tiepolo, Antoine et Cléopâtre, Palazzo Labia dans le Cannaregio à Venise
Antoine et Cléopâtre
Tout y est large, grand et plein de goût et fait pour plaire à tout le monde.

L'architecture peinte se trouve auprès de la réelle, faisant la plus grande illusion. Ce n'est pas de lui. »
Bergeret de Grancourt journal inédit 1773

« C'est au palais Labia, à Venise, que je trouve ce témoignage.

Encadrée par des colonnes et d'habiles arrangements architecturaux, à la Véronèse, la scène peinte représente Antoine et Cléopâtre, à un banquet où, escortés de leur suite, ils se sont donné rendez-vous.

Hostiles encore et méfiants, ils se taisent, se regardant, ainsi qu'on le dit vulgairement, comme des chiens de faïence.

Giambattista Tiepolo, Antoine et Cléopâtre, Palazzo Labia dans le Cannaregio à Venise
Antoine et Cléopâtre
Le fou de la reine, le dos tourné au public, gravit les marches d'un grand escalier, et c'est d'un trompe-l'œil étonnant!

Tout en bas des degrés, un chien minuscule, étique, le chien de manchon de Cléo ; Cléopâtre elle-même, prestigieuse dans sa robe de brocart qui se tient toute droite.

Au-dessus de la tête des convives, là-haut, entre les colonnes élancées, est installée une tribune pour orchestre.

Les Tziganes du temps, armés de violons et autres instruments de musique, donnent un petit concert qui n'a qu'un but : permettre à Antoine et à Cléopâtre de ne pas desserrer les dents.

Giambattista Tiepolo, Antoine et Cléopâtre, portrait d'Antoine au Palazzo Labia dans le Cannaregio à Venise
Portrait d'Antoine
Tout cela est d'un coloris souple et brillant, d'une facture libre, légère et spirituelle.

La salle où s'impose à l'admiration ce grand panneau, féerique entre tous, est elle-même décorée, à la mode rococo, d'une façon déplorable.

D'autres petites toiles fragmentaires de Tiepolo émergent d'une pâtisserie désagréable à l'oeil.

Faire ici la part du peintre est chose difficile.

Giambattista Tiepolo, Antoine et Cléopâtre, portrait de Cléopâtre au Palazzo Labia dans le Cannaregio à Venise
Portrait de Cléopâtre
Il a dû subir le goût de son époque sans chercher à le diriger.

Le style baroque, à la suite de Michel-Ange, avait envahi l'Italie dès la fin du XVe siècle ; il battait alors son plein.

En tous cas, c'est dans ce cadre décadent que le grand décorateur sut enchâsser des perles. »
Léopold Gironde - Souvenirs Italie - 1907

Malheureusement, le palais est actuellement en rénovation et les visites sont suspendues pour l'instant.

Histoire et Sculptures du palazzo Labia


Giambattista Tiepolo - Wikipédia

Retour en haut de la page