Le Palazzo Flangini

Le Palazzo Flangini sur le Grand Canal
Le Palazzo Flangini sur le Grand Canal
Le Palazzo Flangini est un palais non terminé qui reflète l'école de Longhena.

Il lui manque en effet son aile droite car la famille Flangini ne réussit jamais à acheter l'immeuble voisin.

Le Palazzo Flangini a été construit au XVIIe siècle par l'architecte Giuseppe Sardi.

La famille Flangini eût un titre de noblesse dans l'île de Chypre et un Alvise Flangini versa son sang pour la Sérénissime en 1376 lors de la prise de Nicosie.

Un autre Flangini, Constantin, fut évêque de Pafo tandis qu'un Giovanni et un autre Constantin sont morts dans les guerres avec les turcs.

En 1664, Girolamo Flangini siégeait au Grand Conseil.

C'est le père du fameux Lodovico Flangini.

Le Palazzo Flangini sur le Grand Canal à Venise
Le Palazzo Flangini

Lodovico Flangini

Lodovico Flangini était capitaine de la Flotte qui a vaincu les Ottomans dans les eaux du Mont Athos mais il y laissa la vie le 16 juin 1717 en faisant preuve d'un grand courage.

En effet, Lodovico Flangini, blessé a mort, ordonna qu'on le porte sur la dunette de son vaisseau, et là, témoin de la défaite du Turc, comme un nouvel Epaminondas, il rendit l'âme.

Sculpture du Palazzo Flangini à Venise
Sculpture du Palazzo Flangini

La Bataille du Mont Athos

« Les vénitiens envoyèrent, au commencement de la campagne suivante, vingt-sept vaisseaux de ligne devant les Dardanelles, sous le commandement de Louis Flangini.

Cet amiral y rencontra quarante-deux vaisseaux turcs, avec lesquels il engagea une vive canonnade, qui dura toute la nuit, à la clarté de la lune ; mais dont l'effet se réduisit à des dommages réciproques.

Le lendemain, le surlendemain, les deux flottes se cherchèrent ou s'évitèrent, suivant qu'elles crurent avoir l'avantage de la position ; ce ne fut que le troisième jour, le 16 juin 1717, que les Turcs engagèrent un véritable combat.

Sculpture et chapiteaux Palazzo Flangini à Venise
Sculpture et chapiteaux Palazzo Flangini
Les deux premières heures en furent terribles ; trois de leurs vaisseaux étaient coulés à fond ; celui du capitan pacha était fracassé ; l'amiral vénitien voyait le sien démâté.

Il répétait les signaux, pour que ses vaisseaux détruisissent la flotte turque qui commençait à se disperser, lorsqu'il fut atteint d'une blessure mortelle.

Il voulut rester sur le pont et continuer de donner des ordres jusqu'à son dernier soupir ; mais sa mort ralentit la poursuite, et donna à la flotte ottomane le temps de se réfugier dans le port de Stalimène. »
Daru - Histoire de la République de Venise

Un autre Louis Flangini devint Cardianal Patriarche de Venise et mourut en 1804.


Retour en haut de la page