Palazzo Vecchio Art Histoire | Situation | Horaires Prix | Autorisations
Art Histoire Cinq-Cents | La Tour | Vasari | Masque Dante | Ghirlandaio | Bronzino | Salviati | Cortile | Intérieur
Salle Cinq-Cents Salle et Plafond | Peintures Plafond | Guerre de Pise | Guerre de Sienne | Sculptures
Plafond Cosme Ier Médicis | Histoire de Florence | Guerres Batailles | Toscane


Les Peintures du Plafond de la Salle des Cinq-Cents du Palazzo Vecchio de Florence

Giorgio Vasari, Giovanni Battista Naldini, Giovanni Stradano, plafond Salle des Cinq Cents, Cinquecento, Palazzo Vecchio à Florence en Italie
Plafond Salle des Cinq Cents
Le projet de modifier l’ancienne salle des Cinq-Cents pour en faire la plus grande et la plus richement décorée de toute l’Europe date de la fin de 1559.

Vasari, encouragé par le duc Cosme Ier de Médicis, fit un modèle réduit en bois du projet de la future salle et se rendit à Rome pour le présenter à Michel-Ange afin d’avoir son avis et ses conseils.

Michel-Ange accueillit favorablement le projet, mais proposa également de rehausser la hauteur de la salle d’environ sept mètres.

Cosme Ier souhaitant lier son nom à une entreprise de grande envergure donna alors son accord aux travaux, nonobstant les coûts très importants que cela impliquait.

Cosme Ier de Médicis avait l’habitude de contrôler et décider de tout acte administratif et de gouvernement concernant le duché de Florence.

Giorgio Vasari, Giovanni Battista Naldini, Giovanni Stradano, plafond Salle des Cinq Cents, Cinquecento, Palazzo Vecchio à Florence en Italie
Plafond Salle des Cinq Cents
Cette intervention personnelle du duc dans la gestion de Florence fut également très présente dans le projet de la salle des Cinq-Cents.

On a retrouvé de nombreuses notes manuscrites du duc en marge des documents et lettres envoyés par Vasari.

Cosme Ier de Médicis a ainsi influencé de manière importante le programme iconographique des peintures et fresques, et ce du début du projet jusqu’à sa réalisation finale.

Pour le plafond, Vasari avait réalisé plusieurs dessins préparatoires dont certains sont encore conservés à la galerie des Offices (Uffizi).

Il fut aidé par le peintre flamand Giovanni Stradano qui collabora également avec Vasari dans la décoration d’autres salles du Palazzo Vecchio comme celles de Léon X, d’Eleonora, de Clément VII ou encore dans celle de Pénélope avec les aventures d’Ulysse.

Giorgio Vasari, Giovanni Battista Naldini, Giovanni Stradano, plafond Salle des Cinq Cents, Cinquecento, Palazzo Vecchio à Florence en Italie
Plafond Salle des Cinq Cents
Deux autres peintres aidèrent également Vasari dans la réalisation de ces tableaux, Giovanni Battista Naldini et Jacopo Zucchi.

Le 3 mars 1563, un premier projet contenant le cycle des peintures du plafond à caissons de la salle des Cinq-Cents fut présenté au duc Cosme Ier de Médicis.

Ce projet prévoyait la représentation de tous les événements importants de l’histoire de Florence, depuis la fondation de la ville par les Romains jusqu’à la restauration de sa grandeur sous le ducat de Cosme Ier.

Y étaient également intégrées les guerres de Pise et de Sienne ainsi que des allégories représentant les quatre quartiers de Florence, leurs vicariats et leurs campagnes ainsi que leurs seize bannières accompagnées des arts majeurs et mineurs.

Giorgio Vasari, Giovanni Battista Naldini, Giovanni Stradano, plafond Salle des Cinq Cents, Cinquecento, Palazzo Vecchio à Florence en Italie
Plafond Salle des Cinq Cents
On peut penser que la célébration un peu trop appuyée de la république de Florence ne fut pas tout à fait du goût du duc qui demanda la suppression des conseillers dans la représentation de la délibération sur la guerre de Sienne en les remplaçant par des figures allégoriques.

Le duc exigea également que les représentations de tous les États et domaines ducaux soient accompagnées de devises ou de quelques mots à même de mieux illustrer chacun d’entre eux, d’où la présence des inscriptions en latin que l’on peut lire sous la plupart d’entre eux.

Enfin, il exigea que certains tableaux puissent évoquer les privilèges impériaux et papaux concédés aux Florentins, dont ceux accordés par Clément IV, Charles IV, Charles V et le pape Eugène IV.

Giorgio Vasari, Giovanni Battista Naldini, Giovanni Stradano, plafond Salle des Cinq Cents, Cinquecento, Palazzo Vecchio à Florence en Italie
Plafond Salle des Cinq Cents
Le caractère politique et personnel de ce cycle pictural imposé par le duc Cosme Ier de Médicis est particulièrement évident lorsque l’on voit que le centre même du plafond, qui aurait dû représenter la gloire de Florence, est dédié à la glorification du duc lui-même, couronné par une figure allégorique de Florence avec un titre évocateur : « L’Apothéose de Cosme Ier de Médicis ».

Il n’en reste pas moins que ce plafond, tout comme les fresques et statues de cette salle des Cinq-Cents sont d’une splendeur incomparable grâce au génie de Vasari et à celui de Michel-Ange et son idée de rehausser la hauteur de cette salle, ce qui la rend d’autant plus impressionnante lorsque l’on y entre.

Nous vous présentons dans les pages suivantes, les détails et la signification des peintures du plafond de la salle des Cinq-Cents :
Glorification de Cosme Ier de Médicis
Allégories de l'histoire de Florence
Les Guerres et Batailles
Allégories de la Toscane

Plafond Cosme Ier Médicis | Histoire de Florence | Guerres Batailles | Toscane
Salle Cinq-Cents Salle et Plafond | Peintures Plafond | Guerre de Pise | Guerre de Sienne | Sculptures
Art Histoire Cinq-Cents | La Tour | Vasari | Masque Dante | Ghirlandaio | Bronzino | Salviati | Cortile | Intérieur
Palazzo Vecchio Art Histoire | Situation | Horaires Prix | Autorisations



Retour en haut de la page