La Chapelle Médicis et la Chapelle Michel-Ange à Florence


Les Chapelles Médicis

Statue en bronze d'Anna Maria Luisa de Médicis (1667-1743) Crypte de la chapelle Médicis à Florence en Italie
Anna Maria Luisa de Médicis
Les chapelles Médicis correspondent à deux chapelles bien distinctes, et de par leur aspect et de part leur taille :
- La chapelle-mausolée dite des princes
- et la Sagrestia Nuova conçue et réalisée comme chapelle funéraire par Michel-Ange.

L'entrée du complexe des chapelles Médicis se fait par la Piazza Madonna degli Aldobrandini, au numéro 6.

La Crypte de la Chapelle Médicis

On accède d'abord à la crypte où se trouvent les dépouilles des Grands-Ducs dont Giovanni dalle Bande Nere, Maria Salvati ou encore Anna Maria Luisa, la dernière descendante de la dynastie Médicis.

Vous pourrez admirer ici de nombreux objets et œuvres d'art religieux y compris, comme il se doit, des reliques.

La Chapelle Médicis, la Chapelle des Princes

Chapelle des Princes Médicis à Florence en Italie
Chapelle Princes Médicis
À l'étage supérieur se trouve la chapelle des Princes, grandiose, et par la taille et par la décoration et les matériaux utilisés.

La famille Médicis avait clairement une haute estime d'elle-même !

Cette chapelle des Princes était un projet de Cosimo Ier de Médicis et ses travaux débutèrent fin 1568 pour se terminer en 1644.

L'intérieur est une débauche de marbres de toutes sortes, granits et pierres semi-précieuses provenant du monde entier.

La Chapelle des Princes Médicis

La Sacrestia Nuova, la Chapelle Michel-Ange

Statues de Saint-Côme, Vierge à l'enfant de Michel-Ange et Saint-Damien, Sacrestia Nuova, la chapelle Médicis de Michel-Ange à Florence en Italie
Saint-Côme, Vierge, Saint-Damien
C'est le Pape Léon X de Médicis qui décida de la construction de cette chapelle destinée non seulement à honorer la mémoire des Médicis, mais aussi celle de son père, Laurent le Magnifique, et de son oncle, Giuliano.

Y sont aussi honorés son frère Giuliano, Duc de Nemours et son neveu Lorenzo, Duc d'Urbino.

Mais la réalisation concrète de cette sacristie fut l'œuvre du Pape Clément VII, fils de Giuliano de Médicis et neveu de Laurent le Magnifique.

C'est Clément VII qui demande en 1520 à Michel-Ange de réaliser cette nouvelle sacristie en tant qu'architecte et sculpteur.

La Sacristie Nouvelle de Michel-Ange


Retour en haut de la page