La Basilique Santa Croce de Florence, l'église Sainte Croix



Les Franciscains à Florence

Extérieur de l'église Santa Croce à Florence en Italie
Extérieur de Santa Croce
Les premiers Franciscains arrivèrent à Florence en 1209 et Saint-François d'Assise vint lui-même à Florence en 1211.

Par une bulle du Pape Grégoire IX du 14 septembre 1228, Grégoire IX prit sous sa protection les Frères mineurs conventuels qui officiaient alors dans l'église de Santa Croce de Florence.

La construction d'une nouvelle église


La nouvelle enceinte de protection de Florence englobant désormais tout le quartier de Santa Croce, on décida de construire une nouvelle église, encore plus grande.

Nef de l'église Santa Croce à Florence en Italie
Nef de la basilique de Santa Croce
Le projet fut confié à Arnolfo di Cambio et la première pierre fut posée le 3 mai 1294, lors de la fête de la Sainte Croix.

Les travaux de construction de la nef centrale et des nefs latérales furent terminés en 1385.

Mais c'est seulement en 1443, le 6 janvier, que l'église de la Sainte Croix fut consacrée par le Pape Eugène IV.

Les travaux de finition de l'église cessèrent en 1504 faute de financement suffisant. De ce fait, la façade de l'église de Santa Croce ne fut jamais réalisée.

Aléas et restructuration de Santa Croce au XVIe siècle

Chœur de l'église Santa Croce à Florence en Italie
Chœur de la basilique de Santa Croce
Le début du XVIe siècle fut également tragique pour l'église et les Franciscains de Santa Croce.

En 1512, un orage de grande ampleur fit s'écrouler le Campanile qui, dans sa chute, causa de gros dégâts à la toiture.

Tout aussi graves, en 1529, au cours des incursions militaires ennemies à Florence, les soldats violèrent les murs de l'église de Santa Croce et pillèrent la quasi-totalité du trésor liturgique des Franciscains.

Enfin, en 1557, une grave crue du fleuve Arno détruisit les archives.

Les plus grands artistes florentins de l'époque mirent leur talent au service de l'église de Santa Croce : Taddeo Gaddi, Agnolo Gaddi, Giotto di Bondone, Giovanni da Milano, Filippo Brunelleschi, suivis ensuite par Donatello, Benedetto da Maiano, Lucca Della Robbia ou encore Vasari.

L'intervention de Giorgio Vasari fut en grande partie liée au climat de contre-réforme.

Fresques de Taddeo Gaddi chapelle Baroncelli église Santa Croce à Florence en Italie
Fresques de Taddeo Gaddi
C'est dans ce but que le Grand Duc Cosimo Ier de Médicis qui demanda à Giorgio Vasari de restructurer l'architecture de l'église.

Des travaux de restructuration lourds de conséquences puisqu'entre autres le choeur antique de la nef centrale de l'église et le jubé furent détruits et par là même de nombreuses œuvres artistiques du XIVe siècle.

C'est aussi sous l'impulsion de Vasari que furent réalisées des tombes monumentales, dont celle de Michel-Ange.

Les Franciscains sous pression au XIXe siècle

Chœur et chapelles de l'église Santa Croce à Florence en Italie
Chœur et chapelles Santa Croce
Faisant suite aux décisions de Napoléon Bonaparte, les Franciscains durent quitter en 1810 l'église et ne purent y retourner que quatre années plus tard.

Mais les malheurs de la communauté franciscaine ne s'arrêtèrent pas là puisqu'en 1868, le nouveau gouvernement italien obligea de nouveau les Franciscains à quitter Santa Croce en confisquant leurs biens qui furent vendus ou dispersés, dont de nombreux codes, livres et manuscrits de la bibliothèque de Santa Croce.

La tradition Franciscaine, avec l'assouplissement des lois antireligieuses, commença à renaître à Florence au début du XXe siècle.

Nouvelle Façade et nouveau Campanile

Donatello Saint-Ludovic de Toulouse Santa Croce à Florence en Italie
Donatello Saint-Ludovic
Un nouveau Campanile fut construit en 1842 sur les plans de Gaetano Baccani pour remplacer le Campanile d'origine qui s'était écroulé en 1512.

La façade jamais achevée depuis 1504, fut enfin réalisée, dans un style néo-gothique fut réalisée de 1857 à 1863 par Niccolo Matas. C'est la façade que vous pouvez admirer actuellement.

L'église de Santa Croce devient basilique


C'est en 1933 que le Pape Pie XI décida d'élever l'église de la Sainte Croix de Florence au titre de Basilique.

La plus grande église Franciscaine au monde


Les dimensions de la Basilique de Santa Croce sont particulièrement imposantes : 115,43m de long sur 38,23m de large et un transept de 73,74m.

Bronzino Descente dans les Limbes de Jésus-Christ (1552) Santa Croce à Florence en Italie
Bronzino Descente Limbes
Par comparaison, Notre Dame de Paris mesure 130 mètres de long.

Par ses dimensions, Santa Croce est, encore aujourd'hui, la plus grande église Franciscaine au monde.

Son plan en T, l'harmonie des volumes, son style gothique florentin en font l'une des plus belles églises d'Italie.

Fresques, Chapelles, Sacristie, Cloîtres et Réfectoire


Les chapelles, toutes plus belles les unes que les autres, couvertes de fresques absolument superbes, occupent l'essentiel du transept, de chaque côté du magnifique choeur de l'église.

Autel du chœur de Santa Croce à Florence en Italie
Autel du chœur Santa Croce
Des fresques de Giotto, de Taddeo Gaddi, d'Agnolo Gaddi ou encore de Giovanni da Milano.

Le tout avec statues, triptyques, autels, vitraux et autres œuvres tout aussi belles qui font de cette église l'un des plus beaux musées de Florence pour qui aime l'art religieux.

Le tout sans oublier la très émouvante Sacristie, les deux cloîtres, la Chapelle Pazzi de Brunelleschi et l'ancien Réfectoire, impressionnant avec les fresques de Taddeo Gaddi qui couvrent tout le mur du fond avec la Dernière Cène, l'Arbre de Vie et autres scènes religieuses.




Retour en haut de la page