Le Baptistère de San Giovanni à Florence


Le Baptistère de San Giovanni à Florence en Italie
Le Baptistère de San Giovanni

L'origine du Baptistère


Avant la construction du Duomo de Santa Maria del Fiore, de 1059 à 1128, ce baptistère fut la cathédrale de Florence.

Dédié au Saint-Patron de Florence, Saint-Jean Baptiste, il est aussi au centre de l’histoire de Florence.

Il était même représenté au Moyen Âge sur le florin d’or.

C’est ici que Dante fut baptisé, ce qu’il n’a d’ailleurs pas oublié en faisant référence au « bel Giovanni » dans sa Divine Comédie (Enfer XIX, 17).

Le Baptistère de San Giovanni à Florence en Italie
Le Baptistère de San Giovanni
On pense qu’à l’origine, il s’agissait d’un temple romain dédié à Mars.

Mais cette hypothèse a été récemment remise en cause.

Art et Architecture du Baptistère

Les premiers écrits relatifs à l’église datent de 897, mais sa structure architecturale, construite sur les fondations romaines, est bien plus ancienne puisqu’elle remonte au Ve et Vie siècle.

Son plan est octogonal, symbole religieux, et ses faces sont orientés selon les points cardinaux.

Le Baptistère de San Giovanni à Florence en Italie
Le Baptistère de San Giovanni
C’est le Pape Nicolas II, alors évêque de Florence en même temps que Pape, qui l’a consacrée le 6 novembre 1059.

Son toit pyramidal date de 1150 et sa lanterne fut ajoutée en 1174.

L’extérieur du baptistère est couvert de marbre bicolore. Du marbre blanc de Carrare et du marbre vert de Prato.

Les portes-nord et Est du baptistère sont ornées des panneaux de bronze dorés de Lorenzo Ghiberti.

Ghiberti a réalisé ses panneaux de bronze de 1403 à 1424 avec l’aide de nombreux assistants, dont Donatello, Masolino, Ucello et Michelozzo.

Retour en haut de la page 

Porte du Baptistère de San Giovanni à Florence en Italie
Porte du Baptistère

La Porte du Paradis

Face à la cathédrale, la porte est, la plus célèbre, fut baptisée porte du Paradis par Michel-Ange.

Les dix panneaux se lisent de gauche à droite et du haut vers le bas, depuis Adam et Ève jusqu’au Roi Salomon et la Reine de Saba.

Premiers motifs horizontaux :

- La création d'Adam et Ève, le péché originel. Adam et Ève sont chassés du Paradis.

- Caïn et Abel en laboureur et berger, les deux frères offrent des sacrifices offerts à Dieu, Caïn tue Abel, puis la malédiction divine.

Seconds motifs horizontaux :

- L’histoire de Noé, les animaux et la famille de Noé sauvé du Déluge, Dieu lance à Noé l'arc-en-ciel de l'Alliance, l'ivresse de Noé.

- L’apparition des trois anges à Abraham, Sarah, la femme d’Abraham sur le seuil de sa tente, le sacrifice d'Isaac.

Porte du Baptistère de San Giovanni à Florence en Italie
Porte du Baptistère

Troisièmes motifs horizontaux :

- Ésaü et son frère Jacob, Ésaü est envoyé à la chasse par Isaac. Ésaü cède à Jacob son droit d'aînesse, Rébecca conseille Jacob, Rébecca écoute Dieu, Isaac donne sa bénédiction à Jacob.

- La vie de Joseph. En haut et à droite, Joseph est vendu par ses frères ainsi que la découverte de la coupe dans le sac de Benjamin tandis qu’en bas à gauche on voit l'emmagasinage du blé suite au songe du pharaon sur les sept années de famine, interprété par Joseph, Joseph est représenté assis sur un trône en étant reconnu par les siens.

Quatrièmes motifs horizontaux :

- Les Tables de la Loi sont remises à Moïse. Pendant ce temps, les Hébreux qui se trouvent au pied du mont Sinaï commencent à s'inquiéter de l’absence de Moïse.

- La prise de Jéricho avec Josué, dans le bas, le Jourdain étant à sec, le peuple le traverse en ramassant les pierres du souvenir.

Cinquièmes motifs horizontaux :

- L’histoire de Saül et de David, en haut, la bataille menée par Saül debout sur son char, contre les Philistins, en bas David coupe la tête de Goliath. - Rencontre entre le roi Salomon et la reine de Saba.

Le Baptistère de San Giovanni à Florence en Italie
Le Baptistère de San Giovanni

L'intérieur du Baptistère

L’intérieur du baptistère, 25 mètres de diamètre, est largement inspiré du Panthéon de Rome. Les murs sont recouverts de marbre encadrés de colonnes et pilastres granit.

L’intérieur de la coupole est recouvert de superbes mosaïques de style byzantin, réalisées en grande partie par des mosaïstes Vénitiens, mais également par des Florentins, dont Cimabue.

Le Tombeau de l'antipape Jean XXIII

Dans la Scarsella (petite abside), se trouve le tombeau de l'antipape Jean XXIII, qui était un ami de Giovanni di Bicci (le père de Cosme le vieux).

Ce tombeau, datant de 1427, fut réalisé par Donatello et Michelozzo.



Retour en haut de la page