Le Colisée, Martyrs Chrétiens et Condamnés à Mort


Les Martyrs Chrétiens du Colisée

Le Colisée à Rome en Italie, l'amphithéâtre Flavien
Le Colisée à Rome
Films et séries télévisées nous présentent des chrétiens condamnés à mort et exécutés dans les pires conditions, dévorés par des fauves dans l’arène du Colisée.

Une fausse vérité encore largement répandue durant les siècles précédents.

En effet, il n’existe aucun document, aucun élément archéologique qui puisse prouver qu’un seul Chrétien ait été exécuté au Colisée.

Il y a bien eu des exécutions de martyrs chrétiens à Rome, dont les plus célèbres furent celles effectuées par Néron qui les avait accusés d’avoir incendié Rome.

Le Colisée à Rome en Italie, l'amphithéâtre Flavien
Le Colisée à Rome
Les exécutions de chrétiens à Rome furent en fait exceptionnelles, et faites à des moments bien précis, même Néron n’a jamais rédigé aucune loi à l’égard des chrétiens.

Nombre de ces exécutions se firent dans le Cirque Maxime, le Circus Maximus, mais aucune dans le Colisée.

Cette croyance en l’utilisation du Colisée comme lieu de martyre pour les premiers chrétiens fut par contre une chance pour le Colisée lui-même.

Alors qu’il était à l’abandon et menaçait de s’écrouler, la papauté décida d’en faire un lieu de culte pour honorer ses martyrs et fit faire tous les travaux nécessaires.

À cette époque, et Charles Dickens en fut témoin, une grande croix était placée au centre de l’arène et, de jour comme de nuit, on défilait pour baiser cette croix qui… permettait d’obtenir une indulgence de 100 jours !

Le Colisée à Rome en Italie, l'amphithéâtre Flavien
Le Colisée à Rome
« Il y a beaucoup de croix à Rome qui permettent d’obtenir des indulgences lorsqu’on les embrasse. Celle située au centre du Colisée vaut 100 jours ; et vous pouvez voir les gens la baiser jour et nuit.

Il est curieux de constater que certaines de ces croix sont plus populaires que d’autres.

Dans une autre partie du Colisée, il y a une croix posée sur un bloc de marbre avec l’inscription : “Celui qui embrasse cette croix aura 240 jours d’indulgences.”, mais je n’ai jamais vu personne l’embrasser, pourtant, jour après jour, je suis resté assis dans l’arène et j’ai vu des vingtaines de paysans passer devant pour aller baiser l’autre. »
Charles Dickens – Pictures from Italy (1877)

Les Condamnés à Mort du Colisée

Le Colisée à Rome en Italie, l'amphithéâtre Flavien
Le Colisée à Rome
S’il n’y a pas eu un seul Chrétien exécuté au Colisée, les exécutions de condamnés à mort dans l’arène sont bien attestées. Ces exécutions capitales pouvaient prendre plusieurs formes.

On pouvait les jeter en pâture aux fauves, ou on les obligeait à combattre entre eux jusqu’à la mort.

Pour ces condamnés, la mort était donc atroce et certaine.

Pour autant, certains réussissaient à éviter la mort.

En effet, ceux qui combattaient avec courage et habileté dans l’arène réussissaient, lorsqu’ils arrivaient à soulever l’enthousiasme des spectateurs, à avoir la vie sauve et même à être graciés.

Page suivante : Une Arène très sophistiquée et des Combats Navals

Retour en haut de la page