Ramo Rialto Vecchio o Parangon - Fresques du XVIe siècle

Fresque sur une clé de voûte Rialto Vecchio o Parangon à Venise
Fresque sur une clé de voûte Rialto Vecchio o Parangon
En descendant le pont du Rialto en direction du Campo San Giacomo di Rialto, vous avez à votre droite le Palazzo dei Camerlenghi et directement devant vous, la Ruga dei Oresi, la rue des Orfèvres.

Passer par cette Ruga en période touristique est un véritable tour de force tant les boutiques débordent sur la Ruga en vous empêchant d'avancer.

Et c'est là qu'il faut en profiter pour… vous arrêter.

Non pas au milieu des échoppes qui s'y trouvent et qui vendent pour la plupart des babioles de basse qualité, mais juste à leur gauche.

Dès que vous avez passé le pont, prenez le premier sotoportego (passage couvert) sur votre gauche et entrez sous le passage couvert, sur lequel débordent également les boutiques mais où il y a déjà nettement moins de monde.

Le Ramo Rialto Vecchio o Parangon à Venise
Le Ramo Rialto Vecchio o Parangon
Arrêtez vous et… levez les yeux.

Les voûtes de tout ce passage couvert, situé dans la partie ouest des Fabbriche Vecchie du Rialto, sont couvertes de fresques absolument magnifiques et qui datent du XVIe siècle !

Elles viennent d'être entièrement rénovées et vous pouvez maintenant admirer la plupart d'entre elles dans des couleurs assez proches de celles qu'elles devaient avoir à l'origine.

Certes, malheureusement beaucoup d'entre elles ont été abîmées par le temps mais dans l'ensemble ce que l'on peut encore voir mérite absolument le détour lorsque l'on passe par le quartier du Rialto.

Pour plus de tranquillité, le meilleur moment de la journée pour les admirer, c'est le soir.

Dès la fermeture des boutiques, l'endroit devient désert et vous pourrez à loisir regarder et photographier les fresques comme nous avons pu le faire pour vous en positionnant tranquillement notre pied photo en plein milieu du passage pour prendre chaque arcade en photo !

L'incendie du Rialto en 1514

Les fresques du Rialto Vecchio o Parangon à Venise
Ramo Rialto Vecchio o Parangon
Le 10 Janvier 1514 un terrible incendie dévasta presque la totalité de l'île du Rialto et ce en à peine six heures.

Un feu s'était déclenché dans un magasin de la Cordaria et le vent qui soufflait fort ce jour là aida à sa propagation au milieu de bâtiments qui étaient encore, pour la plupart d'entre eux, en bois.

Les seuls bâtiments rescapés du désastre furent la vieille église San Giacometto, datant de l'an 421, et le Palais dei Camerlenghi.

Fresque de 1522 Ramo Parangon à Venise
Fresque de 1522 Ramo Parangon
Les pertes financières dues à cet incendie furent énormes étant donné l'importance que revêtait le quartier du Rialto à cette époque dans le commerce vénitien.

On estime que dans l'incendie le prix des marchandises perdues (étoffes, bijoux, métaux précieux…) s'élevait à plusieurs millions de Ducats.

Mais à toute chose malheur est bon et la Sérénissime en profita pour rénover totalement ce quartier où les constructions qui y avaient été érigées depuis les origines de Venise ne l'avaient pas toujours été de manière très rationnelle.

Page Suivante : Antonio Abbondi Scarpagnino


Retour en haut de la page