Le Campanile de San Giorgio Maggiore
63 mètres (Saint Georges Majeur)

Le Campanile de San Giorgio Maggiore à Venise
Campanile de San Giorgio

Écroulé en 1442 puis de nouveau en 1774

Le Campanile de Saint Georges Majeur n'est plus, comme beaucoup de campaniles à Venise, le campanile d'origine.

Un premier campanile de San Giorgio Maggiore s'est en effet écroulé en 1442, suite à des vents violents.

On reconstruisit à l'identique un second campanile en renforçant sa structure mais, trois siècles plus tard, le 27 février 1774 ce nouveau campanile s'écroulait à son tour en faisant pas mal de dégâts.

En effet, le dortoir du cloître qui jouxte l'église de San Giorgio Maggiore fut détruit ainsi qu'une partie du chœur de l'église et sa sacristie. Plus tristement, un moine fut tué et deux autres blessés.

Heureusement pour nous, on reconstruisit un troisième campanile qui fut achevé le 24 décembre 1791. c'est celui que vous pouvez encore voir actuellement.

C'est le frère et architecte Benedetto Buratti, originaire de Bologne, qui a dessiné ce nouveau campanile de 1791.

63 mètres de haut ou... plus !

C'est en effet à 63 mètres de hauteur, d'après Cesare Augusto Levi (I Campanili di Venezia - Editions Filippi) que s'élève le troisième campanile de San Giorgio Maggiore.

Sa flèche élancée et aérienne est l'un des éléments qui lui confère en grande partie sa magnifique élégance.

Ses couleurs participent également à sa beauté.

Son fût rosé, son beffroi rose et blanc et son mince et délicat clocher de couleur verte sont autant de signes distinctifs et de couleurs qui jouent avec celle des jours, avec les ombres et les lumières de la lagune.

« L'Île de Saint Georges Majeur, où l'église de Palladio montre sa façade grecque, son dôme oriental et son clocher vénitien du rose le plus vif. »
Théophile Gautier - Italia 1855

Le clocher et l'ange du campanile de San Giorgio Maggiore
Le clocher et l'ange du campanile de San Giorgio Maggiore

Un Ange à son Sommet

Au haut du Campanile de San Giorgio Maggiore se dresse un ange, comme celui de son voisin, le Campanile de Saint-Marc, de l'autre côté du Bassin de San Marco.

Par contre si l'ange du Campanile de Saint-Marc est recouvert de feuilles d'or, celui de San Giorgio a bien verdi avec le temps…

L'ange de San Giorgio était également mobile à l'origine, tournant au gré du vent, comme le fait encore l'ange du Campanile de Saint-Marc.

Malheureusement, les restaurations effectuées par Forlatti sur le Campanile ont eut également pour résultat de “clouer” l'ange de San Giorgio Maggiore sur son socle…

Le Beffroi et les Cloches du Campanile de Saint Georges Majeur

Le beffroi du campanile possède six cloches.

Une seule cloche sonne toutes les heures, égrenant un nombre de coups égal à l'heure sonnée et ce, de 7 heures du matin à 9 heures du soir.

Une autre cloche, plus petite, sonne les demi-heures.

La “volée” est quant à elle sonnée tous les jours par la plus grosse cloche, chaque jour, à midi, juste après les douze coups.

Enfin, les six cloches sonnent à la fois tous les dimanches à 10h45. Ouvrez et préparez vos oreilles, ça en vaut la peine !

Page Précédente - Page Suivante : Une vue splendide sur Venise et les îles


Retour en haut de la page