La Scuola Grande di San Rocco à Venise


Façade principale de La Scuola Grande di San Rocco
Façade principale de La Scuola Grande di San Rocco

Ou “La Sixtine du Tintoret”

Avec toutes ses dorures, ses plafonds et ses murs entièrement décorés par de splendides toiles du Tintoret, San Rocco est la plus opulente des Scuole de Venise.

Son décor originel étant heureusement resté intact (c'est aussi le cas de la Scuola di San Giorgio), elle nous donne une magnifique idée de ce que pouvait être vraiment une Scuola Grande : une confraternité aussi prestigieuse que charitable.

Charitable, parce que la Scuola di San Rocco (légalement reconnue en 1474) s'appliquait à secourir les malades, et particulièrement les victimes de la peste de 1576, suivant l'exemple de Saint Roch, né en 1295 à Montpellier et miraculeusement guéri de la peste, dont le corps fut transporté à Venise en 1485 et déposé dans l'église de la Confrérie en 1520.

Sculpture sur la façade arrière de la scuola San Rocco à Venise.
Sculpture sur la façade arrière de la scuola San Rocco
San Rocco, fut proclamé Patron de Venise après la peste de 1576 et son église devint ainsi le lieu d'un pèlerinage annuel du Doge et de la Signoria.

On célèbre toujours solennellement la fête du 16 août sur la place, devant l'Église et la Scuola di San Rocco, où l'on dresse un baldaquin dénommé “Tendon del Doge”.

Prestigieuse, parce que toute cette richesse, toute cette splendeur intérieure fut l'achèvement d'une construction longue et coûteuse, en rivalité avec celle de la Scuola della Misericordia.


La Misericordia et San Rocco : une lutte de prestige...

Quatre architectes se succédèrent pour la mener à bien :

De 1516 à 1524 ce fut l'auteur du projet, Bartolomeo Bon, qui dirigea les travaux de construction du rez-de-chaussée de style renaissance, jusqu'à son départ à cause d'un désaccord avec la Confrérie sur la forme de l'escalier en 1524.

Sante Lombardo poursuivit les travaux pendant deux ans et donna son caractère définitif à la façade sur le rio.

Le défi avec la Scuola della Misericordia ira assez loin, pour qu'en 1545 San Rocco fasse démolir le grand escalier à deux volées édifié par “il celesto”.

On le remplacera par un escalier de style impérial dessiné par Antonio Scarpargnino qui avait repris les travaux de 1526 à 1548 en construisant l'étage noble (premier étage où se réunissaient les membres de la Confrérie).

Et tandis que la Misericordia devait renoncer, pour des raisons financières, à mettre des colonnes isolées sur sa façade, San Rocco ajoutait deux séries de colonnes isolées de style corinthien pour décorer sa propre façade… achevée, après la mort de Scarpagnino, par Gian Giacomo De' Grigi de 1549 à 1560.


Façade arrière de la Scuola Grande San Rocco à Venise
Façade arrière de la Scuola Grande San Rocco

47.000 ducats pour 44 ans de travaux

La richesse de la Scuola di San Rocco ne cessa de s'accroître grâce aux nombreux donateurs qui comptaient sur San Rocco pour les protéger des nombreuses épidémies qui sévissaient à l'époque.

Elle pouvait donc se permettre de faire appel aux plus grands peintres pour décorer l'intérieur du bâtiment dont la construction avait duré 44 ans et aurait coûté 47.000 ducats.


Le Grand Escalier d'Antonio Scarpagnino

Les murs longeant le grand escalier de Scarpagnino seront décorés par des œuvres commandées après la terrible épidémie de peste de 1630, qui fit d'innombrables victimes à Venise.

A gauche : L'Intercession de St Roch, de St Sébastien et de St Marc pour que cesse l'épidémie de peste, et après le pilier, La Vierge sauve Venise de la peste peintes en 1673 par Pietro Negri.

A droite : La Vierge apparaît aux victimes de la peste peinte en 1666 par Antonio Zanchi.

Chacune de ces œuvres est composée de deux toiles aux dimensions impressionnantes, 5,55m x 3,55m pour la partie du bas de l'escalier et 7,05m x 6,35m pour la partie du haut.

Ces œuvres, fortement influencées par le style du Tintoret, commémorent cette peste de 1630 à l'issue de laquelle fut construite l'église de la Salute.

Cet escalier, digne d'un palais, conduit aux salles du premier étage, où se réunissent toujours les membres de la Confrérie de San Rocco : la grande Salle du Chapitre, la petite Salle de la Chancellerie, dont l'entrée se trouve tout de suite à droite de l'autel de la Salle du Chapitre, et enfin l'Albergo, au fond à gauche.


Page Suivante : Rivalités entre peintres


Retour en haut de la page