La Place Saint-Pierre de Rome et la Colonnade de Bernini


La Place Saint-Pierre : 284 colonnes, 88 piliers et 140 statues !

La place Saint-Pierre de Rome en Italie vue de nuit
La place Saint-Pierre
La construction de la place Saint-Pierre dura onze années, de 1656 à 1667.

Les deux arcs de la place sont chacun constitués d’une quadruple rangée de colonnes doriques formant trois voies de circulation couvertes sur une largeur totale de 17 mètres.

Ce sont en tout 284 colonnes et 88 piliers qui composent cet ensemble architectural.

Le plan de la Place Saint-Pierre de Rome par Gian Lorenzo Bernini
La place Saint-Pierre
Si vous vous placez sur l’un des deux disques de marbre situés entre l’obélisque et les deux fontaines, les 4 colonnes disposées tout au long des deux ailes n’en deviennent plus qu’une, la première cachant les trois autres.

Un effet visuel voulu par Bernini qui, pour y arriver, a fait en sorte que le diamètre de chaque rangée de colonnes augmente latéralement d’une colonne à l’autre, la colonne interne des ailes, celle que nous voyons, étant celle possédant le plus grand diamètre.

Ces colonnes mesurent 16 mètres de haut, avec un diamètre pouvant aller jusqu’à 1,42 mètre.

La Place Saint-Pierre : 140 Statues de Saints et Martyrs

L’entablement des colonnes est surmonté de 96 statues de Saints et martyrs tandis que 44 autres statues surplombent le parvis.

Les statues des Saints de la place Saint-Pierre de Rome
Les Statues de la Colonnade
Les statues mesurent 3,10 mètres de haut et toutes ont le visage tourné vers le ciel tandis que leur corps est tourné vers la statue voisine.

Le choix des Saints est basé sur une subdivision entre le Nouveau et l’Ancien Testament.

Si certaines statues font référence à des Saints récemment canonisés à l’époque, la plupart représentent des Saints étrangers.

Sur l’arc Nord et le bras Est : les statues des « défenseurs de la foi ».

Sur l’arc Ouest : voici les fondateurs des ordres religieux les plus anciens ayant contribué à la création de la vie monastique.

Sur le bras Sud et l’arc Est : les papes et les évêques docteurs de l’Église

Page Suivante

Retour en haut de la page


Retour en haut de la page