Lexique Glossaire des Mots Venitiens


A

Acqua Alta

Quand la marée haute passe une alliance avec les basses pressions et que leur camarade venteux, le Sirocco, se met de la partie avec notre amie la Lune, la Place Saint-Marc et la plupart des calli de Venise se retrouvent les pieds dans l'eau.

Vous serez prévenus, des sirènes vous hurlent leur mise en garde, et si vous n'avez pas de bottes, les commerçants se feront un plaisir de vous donner des sacs plastique pour vous faire des bottes de fortune en attendant de faire mieux !
(Voir notre page dédiée à l'Acqua Alta)

En dérivant d'Acqua Alta, les Vénitiens ont appelé Braghe Acqua Alta, les
« pantalons trop courts, inélégants, avec les chevilles comiquement laissées à découvert, comme s'ils avaient été coupés exprès pour ne pas mouiller les ourlets ».
Tiziano Scarpa - Venise est un Poisson

Altana

L'Altana de Henri de Régnier Ca' Dario l'altana ou la vie vénitienne
L'Altana de Henri de Régnier Ca' Dario
Elles sont partout à Venise, il suffit de lever la tête pour voir ces petites terrasses de bois qui fleurissent les toits.

Elles sont souvent posées sur de fines colonnes de briques mais le reste paraît toujours bien fragile.

Souvent fleuries avec quelques chaises et une table, un bon endroit pour boire un Spritz entre amis.

Ci-contre la photographie de l'Altana de la Ca' Dario dans le Dorsoduro, qui a inspiré le livre de Henri de Régnier “L'Altana ou La Vie vénitienne”

Arsenal

Bâti en l'an 1104, l'Arsenal de Venise a tellement impressionné les autres pays par son organisation et sa taille, que pas moins de 14 pays ont adopté le mot Arsenal dans leur propre langue.

C'était à la fois un port fortifié en même temps qu'un énorme chantier naval avec près de 16.000 ouvriers dans sa période la plus faste. Au sein de l'Arsenal se trouvent les “Darsene”, les darses.

Entrée de l'Arsenal de Venise
Entrée de l'Arsenal de Venise
Le fameux Jean-Baptiste Antoine Colbert, Seigneur de Seignelay, consacre près de 50 pages à l'Arsenal de Venise dans son livre sur l'Italie en 1671. C'est dire s'il a été impressionné :

« Il a près de trois milles de tour et est tout enfermé ; on y peut entrer par mer et par terre, mais ces deux portes sont si près l'une de l'autre qu'on peut dire que ce n'est qu'une même entrée.

Celle de mer aboutit à un canal qui est de la largeur nécessaire pour passer des galères, qui sont les plus grand batimens qui se fassent dans l'arsenal ; et celle de terre est une espèce de vestibule où se tiennent tous les officiers qui ont vue sur les ouvriers et sur tout, ce qui entre et sort dans l'arsenal »
Jean-Baptiste Antoine Colbert

B

Bacino (Bacini au pluriel)

Le Bacino di San Marco à Venise
Le Bacino di San Marco
Ce n'est pas encore la mer et ce n'est plus un canal. C'est ainsi qu'est nommée l'étendue d'eau entre le Sestier San Marco et l'île de San Giorgio : le Bacino San Marco.

Barene

Les barene sont des îlots formés par les sédiments apportés par la mer et où pousse une végétation sauvage et souvent assez variée, ils sont recouverts d'eau à marée haute.

Bauta

Bauta
Bauta
La Bauta est le fameux masque de Carnaval qui cache la plus grande partie du visage pour préserver l'anonymat de celui qui le porte. C'est l'ancêtre des masques chamarrés actuels. A l'origine du carnaval l'idée était bien de se fondre dans la masse, de ne pas être reconnu, avoir tous le même masque était donc bien pratique.

Bilancia

C'est un grand filet de pêche solidement attaché par quatre pieux à la berge d'un canal.

Bimàh

C'est la chaire où étaient lus les textes sacrés hébraïques dans les synagogues. La très belle Bimàh de la Scuola Levantina et son double escalier sculpté en bois dans le Ghetto Vecchio mérite à ce titre une visite.

Blond vénitien

Eh oui ! Elles étaient brunes et non blondes et passaient leur temps à se teindre les cheveux en utilisant mille potions et secrets de femmes pour que leurs cheveux aient le fameux blond vénitien.

Pire, une fois la mixture étalée sur les cheveux, elle montaient à l'Altana pour les faire sécher pendant une heure ou deux en plein soleil.

Pour garder pour autant leur teint pâle, tout aussi à la mode au même moment, les Vénitiennes se coiffaient alors d'un chapeau à très larges bords par le dessus duquel sortaient les cheveux, étalés sur tout le tour du chapeau pour mieux sécher pendant que la tendre peau de leur propriétaire était protégée des morsures du soleil. Que ne fallait-t'il pas faire pour être belle !

Bora

C'est le vent d'Est-Nord-Est, assez violent, qui souffle sur l'Adriatique. C'est un vent froid et souvent violent qui souffle sur Venise.

C'est en effet un vent “catabatique” ce qui signifie que c'est un vent gravitationnel qui descend d'une pente, en l'occurence une masse d'air froid qui descend des montagnes. Brrrr ! cache-nez obligatoire !

Bottegha

La boutique, le commerce, le magasin. Au pluriel botteghe.

Bricole

Les Bricole, ici une bricola avec une “dame”, qui indique l'entrée ou la sortie d'un canal. Vous pouvez aussi y voir une petite vierge, généralement là pour protéger les bateaux mais aussi parfois suite à un accident mortel. Photo prise dans la lagune nord de Venise, au fond à droite, les campaniles de Saint-Marc et de San Francesco de la Vigna.
Bricole : la “Dama”
La Bricola (Bricole au pluriel) est un poteau (palo) ou un groupe de poteaux (pali) qui délimitent les canaux navigables dans la lagune.

Ils sont plantés par groupe de trois et sur les trois, deux sont positionnés du côté le moins profond.

Parfois ils sont surmontés d'un quatrième poteau (palo), positionné sur le haut des trois pali. On l'appelle la "dame" (la Dama), et elle indique l'entrée ou la fin d'un canal.

Bucintoro

Gravure représentant le Bucintore bucintoro
Le Bucintore
Le Bucintoro ou Bucentore était le bateau d'apparat des Doges de Venise.

Il était recouvert de feuille d'or, bien sûr, comme tout ce qui se rattachait aux doges, richesse, richesse...

Malheureusement détruit par Napoléon Bonaparte qui a également désacralisé des églises et couvents et en a même fait détruire certaines. Ajoutons-y le vol de nombreuses œuvres d'art.

Buranelli

C'est le nom donné aux habitants de l'île de Burano


Retour en haut de la page