Lexique Glossaire des Mots Venitiens


P

Passeggiata

Le Quai des Zattere à Venise
Le Quai des Zattere à Venise
La promenade d'après-dîner à Venise !

La passeggiata vénitienne par excellence est la balade sur le grand quai des Zattere dans le Dorsoduro, au vent ou au soleil couchant, un peu à l'écart des foules.

Piano Nobile

Dans les anciennes demeures vénitiennes, il désignait l'étage noble, le rez-de-chaussée servait à l'intendance.

C'est donc ce que nous appelons l'étage principal. Attention, il peut tout aussi bien se trouver au premier étage qu'au second, tout dépend de la façon dont a été bâtie ladite demeure. D'ailleurs, dans les palais on compte souvent deux piano nobile, au premier et au second étage.

Piazza

Piazza San Marco
Piazza San Marco
Nous l'avons vu plus haut à propos des campi, Venise ne compte qu'une seule Piazza, celle de Saint-Marc, sur laquelle donne la “Piazzetta”, elle-même trop petite pour avoir droit au même titre de noblesse.

La Piazzetta est celle qui longe le Palais Doges jusqu'au bacino San Marco, là où se trouvent les deux colonnes entre lesquelles se passaient aussi, de façon plus sinistre, les exécutions capitales.

La Piazza est quand à elle située au coeur des Procuraties, là où les touristes s'agglutinent avec les pigeons.

Enfin, pour continuer à faire simple il y a aussi une place “intermédiaire”, la Piazzale (grande place ou esplanade) nom donné à la Piazzale Roma, la place de la gare routière (affreuse) à l'entrée nord de Venise.

Piazzetta San Marco Venise
Piazzetta San Marco

Piscina

C'est une petite étendue d'eau stagnante qui a été comblée par la suite pour devenir une rue ou une petite place, comme un rio “terra” en somme.

Avant d'être comblés ces endroits servaient de bains publics, jusqu'au moment où ils devinrent des lieux privilégiés pour... la prostitution.

Et la Pasina, qu'est-ce que c'est ? Ce serait en fait le nom que les Vénitiens ont utilisé à une époque à la place de la piscina, le mot pasina étant lui-même un dérivé du mot “pantano”.

Portego

C'est la pièce centrale d'une grande demeure sur laquelle donnent souvent les appartements.

C'était une pièce non chauffée où étaient reçus visiteurs de passage ou clients, une sorte de salon de passage.

Le Portego était assez peu meublé mais il était décoré avec des armes, des trophées et les portraits de famille. On y organisait aussi souvent des réceptions à l'occasion des mariages ou lors des grandes fêtes.

R

Ramo

Littéralement une petite branche, une subdivision d'une calle. Et selon le degré de ramification on parle de ramo primo ou encore de ramo secundo.

Cela ne veut pas dire que le ramo est plus étroit que la calle, il peut très bien avoir la même largeur. Par contre les rami (au pluriel) sont souvent courts et peuvent même se terminer en impasse. C'est donc bien une petite calle.

Remer

C'est un charpentier spécialisé dans la fabrication de la Forcola (voir à la lettre F de notre glossaire), la fourche de bois qui permet de tenir la ou les rames.

Rio

Le Charme des Rii à venise
Le Charme des Rii
Les Rii (au pluriel) sont les petits canaux, les plus nombreux, que l'on traverse en permanence à Venise en utilisant l'un des 420 ponts présents (ou plus, les “experts” se disputent sur le nombre).

Le rio a le plus souvent un parcours incurvé et il est bordé de maisons. Le terme de “Canal” est réservé au Grand Canal, au Canal de Cannaregio et au Canal de la Giudecca.

Rio Terrà

Rio terrà, rio terà ou encore rioterrà, on écrit comme on parle à Venise, est comme son nom l'indique un rio que l'on a comblé de terre et de sable et qui a été transformé en calle.

Riva

Quand la fondamenta (rive piétonne le long d'un canal) se trouve devant une étendue d'eau large, comme le bacino di San Marco par exemple, elle peut alors devenir une “riva” à savoir une rive en français.

Ruga

C'est tout simplement une rue, le terme vient d'ailleurs du mot français. Par contre c'est une rue souvent assez animée et bordée de boutiques (botteghe).

Retour en haut de la page

S

Sacca

Sacca est un mot vénitien qui fait référence à l'endroit où s'élargit un canal. L'un des exemples est la Sacca de la Misericordia dans le Sestier du Cannaregio.

Salizzada

La salizzada, ou salizada avec un seul z, signifie “rue selciata” : la rue pavée. Ce sont les premières calli à avoir été pavées ou recouvertes de pierres.

A ce titre, si certaines salizzade (au pluriel) étaient recouvertes de masegni, le pavé typique de Venise, d'autres ont été recouvertes de briques disposées en “V” comme une suite d'arêtes de poissons.

Les Salizade étaient souvent des rues commerçantes, bordées de boutiques de part et d'autre.

Sandolo

C'est un bateau à fond plat qui peut mesurer jusqu'à 10 mètres de long et être équipé de quatre forcole pour quatre rameurs. Le nôtre mesure 9m10 et on peut y ramer seul, à deux, à trois ou à quatre.

S'ciopon

C'est un petit bateau léger pour les eaux peu profondes.

Le s'ciopon tient son nom du fusil que l'on posait sur son avant (légèrement incliné vers le bas) pour la chasse au canard dans les recoins peu profonds de la lagune... c'était la barque des chasseurs de la lagune !

Scuola

C'est une confrérie d'entraide souvent mixte à savoir à la fois civile et/ou religieuse, publique ou privée.

Les Scuole (au pluriel) étaient placées sous le patronage d'un Saint. Il y avait des Scuole de pure dévotion mais la plupart d'entre elles avaient plus une fonction corporative et mutualiste pour un groupe social donné. Il y avait ainsi une scuola des zotti, scuola des boiteux réservée aux invalides de guerre. Mais dans d'autres cas, elles pouvaient être réservées à des groupes nationaux, par exemple Grecs ou encore Albanais.

Si les Scuole sont encore présentes dans le paysage vénitien, c'est qu'elles ont rivalisé entre elles, du XVe au XVIIIe siècle, pour posséder les plus beaux bâtiments, les plus belles œuvres d'art, en sus... des plus précieuses reliques !

Bref, elles vont participer à l'essor formidable de l'art vénitien sur la même période en nourrissant et payant, souvent largement, un nombre important d'artistes vénitiens ou qui sont venus, en partie à cause des Scuole, à Venise pour exercer leur art.

Parmi les Scuole veneziane, celle de San Rocco est encore active, ses membres se réunissent encore et on peut les voir avec leurs habits aux capuchons percés de trous pour les yeux lors de certaines fêtes à l'Église des Frari... impressionnant !

Serenissima ou République Sérénissime

Le 9 Mai 1462 on substitua au titre “Commune de Venise”, “Comune Veneciarum” celui de “Dominio” ou “Signoria di Venezia”. C'est à partir de cette date que l'on commença à appeler la République de Venise, “Serenissima” ou encore “Dominante”.

Le terme “Serenissima” ou Sérénissime, se référait à la pureté et au pacifisme ou encore à une souveraineté sereine

Serliane

Ou Serliennes au pluriel. Ce sont des fenêtres composées d'une baie centrale couverte d'un arc, encadrées de deux ouvertures plus étroites couvertes d'un linteau. Elles doivent leur nom à leur inventeur : Sebastiano Serlio (1475-1554).

Sestier

Au pluriel, sestieri. Le Sestier est un quartier, un arrondissement de Venise, comme les arrondissements de Paris, de Lyon ou encore de Marseille.

Le mot dérive du chiffre six, Venise ayant été en effet découpée en six quartiers : Cannaregio, San Polo, Santa Croce, Dorsoduro, San Marco et Castello.


En Rouge : San Polo
A l'origine du découpage, vers la deuxième partie de l'an 1000, les Sestieri correspondaient à des regroupements de paroisses en six quartiers.

Leur constitution avait été rendue obligatoire par l'accroissement de population qui nécessitait de découper la ville en six parties pour mieux l'administrer.
Attention à ce sujet, les numéros que l'on voit sur les maisons correspondent à ceux du Sestier et le Sestier voisin peut donc très bien avoir des maisons avec le même numéro, et nous vous faisons grâce ici des noms de rues que l'on va pouvoir également retrouver dans d'autres Sestieri.

Il faut savoir aussi qu'à partir de 1178, les conseillers ducaux étaient au nombre de six, un par Sestier. C'était donc un découpage qui pesait autant au plan démocratique qu'administratif.

Sotoportego ou Sottoportico

Sottoportego de la Guerra à Venise
Sotoportego de la Guerra
Il s'agit d'un porche qui passe entre les maisons. Le nom en deux parties : Sotto Portico, est plus explicatif, un portique.

Mais le sotoportego (ou encore sottoportego avec deux t) peut également n'être fermé que sur l'un de ses côtés latéraux, lorsqu'il longe un rio par exemple et permet ainsi de relier une calle à un pont voisin en passant sous les maisons qui bordent la rive du rio.

Squero

Squero de San Trovaso dans le Sestier du Dorsoduro
Squero de San Trovaso Dorsoduro
C'est un chantier naval.

Dans son acception actuelle le terme concerne surtout les ateliers de fabrication et de réparations des gondoles.

Strada

C'est la rue, une rue “large” et il n'y a qu'une seule Strada à Venise, la Strada Nova à Cannaregio.

Elle a été percée à la fin du XIXe siècle dans ce Sestier alors assez labyrinthique.

Une petite tentative à la Haussmann en quelque sorte. Heureusement, ils n'en ont fait qu'une seule car l'ambiance lorsque l'on s'y promène est nettement plus “en ville” que dans le reste de Venise, le charme vénitien y est moins présent.

Retour en haut de la page

T

Terra ferma

C'est la terre ferme, celle du “continent” comme diraient les Corses.

C'est en tout cas ainsi que les Vénitiens l'appelaient, en opposition à leur terre conquise sur l'eau et pour laquelle, mille ans plus tard, ils continuent de batailler pour l'arracher à l'engloutissement.

Terrazzi alla Veneziana ou Terrazzo

C'est un mortier typique de Venise, composé d'un mélange de débris de marbre et de pierre, utilisé comme revêtement de sol.

Après la pose, les fragments de marbres sont ensuite polis pour les rendre les plus brillants possible.

L'avantage du terrazzo résidait dans son faible poids, un élément important lorsque l'on construit sur l'eau. De plus, cela constituait un sol relativement souple, autre intérêt du terrazzi lorsque l'on sait que, compte tenu de la structure plus ou moins stable des maisons vénitiennes, il était quasiment obligatoire que les murs et planchers prennent du jeu avec le temps, aucun mur n'est droit ici !

Il est quasiment impossible d'échapper au Terrazzi alla Veneziana dans la plupart des maisons et les palais de Venise.

Topa

Topa veut dire... rat. C'est une barque à fond plat et un peu trapue. Particulièrement fonctionnelle et pratique pour se déplacer dans les rii de Venise.

Traghetto

Le Traghetto à Venise
Le Traghetto à Venise
C'est un mot à double sens qui désigne à la fois une gondole à deux pilotes, une sorte de bac qui permet de traverser le Grand Canal mais debout, il faut donc rester tranquille... et c'est en même temps devenu le nom des embarcadères desdites gondoles.

Les vaporetti ont tué en partie ce métier en accostant de façon alternée sur chaque rive du Grand Canal.

Toutefois les traghetti (au pluriel) restent très utilisés au quotidien par les Vénitiens qui travaillent de l'autre côté du Grand Canal, car ils restent quand même plus rapides que les vaporetti (pluriel de vaporetto). Le Traghetto de San Tomà et celui du marché du Rialto sont les plus actifs, doublés même aux périodes de pointe !

V

Valesana

Ramer à la valesana veut dire ramer debout avec deux rames.

Vaporetto

Station de Vaporetto de la Salute venise
Station de Vaporetto de la Salute
C'est le bus vénitien, anciennement à vapeur mais qui est resté assez... ancien. Les pauvres vaporetti (au pluriel) n'ont pas droit apparemment à la retraite et doivent dater en moyenne de plusieurs dizaines d'années.

ça vibre, ça ronfle, ça secoue et ça cahote sur ces vieilles coquilles de noix métalliques et souvent bien rouillées.

Mais sans ce vieux vaporetto, panique pour vos pieds, il fait bon le prendre lorsque l'on a déjà bien marché, monté et descendu les ponts...

Par contre il faut avoir le temps et ne pas penser “parisien pressé”. A l'heure de pointe, avec tous les arrêts et en étant serrés comme des sardines (sardea) comptez bien 40 minutes pour aller de l'embarcadère de la Ca' d'Oro jusqu'à celui de San Zaccaria à San Marco, le tout pour un peu moins de 3 kilomètres et seulement 20 minutes à pied... si vous savez par où passer et marchez d'un bon pas.

Mais par ailleurs, quel plaisir de le prendre le soir un peu avant minuit. C'est la fête à bord. La plupart de ses passagers sortent en effet de table et sont gais... ou sortent d'un concert, d'une soirée entre amis, etc... et ça papote, et ça parlotte, ça discute et bourdonne tout azimuts dans une ambiance franchement très sympathique au milieu de couples enlacés, de familles réjouies et de quelques groupes de patriciens endimanchés.

A ne pas manquer car en plus, le Grand Canal la nuit, c'est superbe !

Vénitiennes

Eh oui, elle est née ici la vénitienne, cette persienne à lamelles fines qui vous protègera du soleil sans vous interdire d'épier votre voisin ou votre voisine, occupation très prisée à Venise où l'on sait tout, où l'on entend tout, où tout le monde se connaît... On comprend d'autant mieux leur besoin d'anonymat et pourquoi le carnaval a toujours été si populaire à Venise.


Retour en haut de la page