La Fête des Maries ou Festa delle Marie de Venise

La Fête de la beauté, de la fécondité et de la vertu

Carnaval de Venise - La Fête des Maries
La Fête des Maries
A la fin du IXe siècle, pour célébrer la Fête des Mariages en la cathédrale de San Pietro du Castello.

Elle s’appelait alors Olivolo, car l’île où elle était située était de forme ovale.

Le gouvernement vénitien avait décrété qu’on choisisse douze jeunes filles, belles et vertueuses à la fois, parmi les plus pauvres, afin que la Sérénissime leur offre une dot et leur prête une magnifique robe et des bijoux pour ce grand jour.

Carnaval de Venise - La Fête des Maries
La Fête des Maries
Leurs robes et le long voile qui leur descendait jusqu'aux épaules étaient blancs en signe de pureté, tandis que leurs couronnes et colliers d'or et de pierreries mettaient leur beauté en valeur et donnaient un lustre tout particulier à cette émouvante cérémonie.

Ainsi parées de leurs plus beaux atours, les jeunes filles se rendaient alors à l’église San Pietro du Castello, avec leur dot contenue dans une petite boîte appelée arcella.

Là, elles attendaient leurs futurs époux qui les rejoignaient avec tout le cortège des parents et amis, mais aussi toute la foule des spectateurs, venus pour partager leur joie et admirer le spectacle.

Carnaval de Venise - La Fête des Maries
La Fête des Maries
Ensemble, ils écoutaient la messe célébrée par le Patriarche de Venise, une messe présidée par le Doge en personne.

Le bonheur et la force de l’amour consacrés par le mariage, les engagements entre époux et les devoirs que Dieu leur imposait, étaient largement évoqués et soulignés par l’évêque au cours de son sermon.

La présence du Doge et de sa suite au milieu de l’assemblée élevait ce bel évènement aux dimensions de la République : on soulignait ainsi l'importance du couple dans la société civile et la force du lien social entre les citoyens réunis autour de leur chef, venu partager leur joie. Carnaval de Venise - La Fête des Maries
La Fête des Maries
Cette Fête était donc aussi pour la République de Venise un moyen bien agréable pour conforter les liens de solidarité et de fraternité, liens qui étaient à la base de la stabilité de la Cité.

C'est ainsi que les Vénitiens se réunissaient chaque année en une foule joyeuse pour admirer les jeunes mariées et se rassembler autour de leur Evêque et de leur Doge, jusqu'au jour où... des pirates venus d'un pays voisin lancèrent une attaque surprise pour enlever les jeunes mariées.

Page Suivante : L'Attaque des Pirates !
Page Précédente : La Plus Ancienne Fête de Venise



Retour en haut de la page