Mostra 2010 - 67e Festival du Film de Venise
Films en compétition - Venezia 67

La 67ème édition du Film de Venise, la Mostra 2010, s'est tenue du 1er au 11 Septembre 2010.

Les films en compétition classés par orde alphabétique :

ATTENBERG

d'Athina Rachel Tsangari
(Grèce, 95’, v.o. grec s/t italien/anglais)
avec :
Ariane Labed,
Vangelis Mourikis,
Evangelia Randou,
Yorgos Lanthimos

BALADA TRISTE DE TROMPETA

d'Álex de la Iglesia
(Espagne, France, 107’, v.o. espagnol s/t italien/anglais)
avec :
Carolina Bang,
Santiago Segura,
Antonio de la Torre,
Fernando Guillen-Cuervo

BARNEY’S VERSION

de Richard J. Lewis
(Canada, Italie, 132', v.o. anglais s/t italien)
avec :
Dustin Hoffman,
Paul Giamatti,
Rosamund Pike,
Minnie Driver

BLACK SWAN

de Darren Aronofsky
(États-Unis, 103', v.o. anglais s/t italien)
avec :
Natalie Portman,
Mila Kunis,
Vincent Cassel,
Barbara Hershey,
Winona Ryder

DI RENJIE ZHI TONGTIAN DIGUO
(DETECTIVE DEE AND THE MYSTERY OF PHANTOM FLAME)

de Tsui Hark
(Chine, 122’, v.o. japonais s/t italien/anglais)
avec : Andy Lau,
Carina Lau,
Li Bingbing,
Tony Leung Ka Fai

DREI

de Tom Tykwer
(Allemagne, 119’,
v.o. allemand s/t italien/anglais)
avec :
Sophie Rois,
Sebastian Schipper,
Devid Striesow

ESSENTIAL KILLING

de Jerzy Skolimowski
(Pologne, Norvège, Hongrie, Irlande,
83’, v.o. anglais/polonais s/t italien/anglais)

avec :
Vincent Gallo,
Emmanuelle Seigner

HAPPY FEW

d'Antony Cordier
(France, 103', v.o. français s/t italien/anglais)
avec :
Marina Fois,
Elodie Bouchez,
Roschdy Zem,
Nicolas Duvauchelle

JÛSAN-NIN NO SHIKAKU (13 ASSASSINS)

de Takashi Miike
(Japon, 126’, v.o. japonais s/t anglais/italien)
avec : Kôji Yakusho,
Takayuki Yamada,
Yusuke Iseya,
Goro Inagaki

LA PASSIONE

de Carlo Mazzacurati
(Italie, 106', v.o. italien s/t anglais) avec :
Silvio Orlando, Giuseppe Battiston,
Corrado Guzzanti,
Cristiana Capotondi,
Stefania Sandrelli,
Kasia Smutniak

LA PECORA NERA

d'Ascanio Celestini
(Italie, 93',
v.o. italien s/t anglais)
avec :
Ascanio Celestini,
Giorgio Tirabassi,
Maya Sansa

LA SOLITUDINE DEI NUMERI PRIMI

de Saverio Costanzo
(Italie, Allemagne, France, 118’ v.o. italien s/t anglais) avec : Alba Rohrwacher,
Luca Marinelli,
Filippo Timi,
Isabella Rossellini,
Maurizio Donadon

MEEK’S CUTOFF

de Kelly Reichardt
(États-Unis, 104’, v.o. anglais s/t italien) avec :
Michelle Williams, Bruce Greenwood,
Will Patton,
Zoe Kazan,
Paul Dano,
Shirley Henderson

MIRAL

de Julian Schnabel
(États-Unis, France, Italie, Israel, 112', v.o. anglais/hébreux/arabe s/t italien/anglais) avec :
Freida Pinto, Hiam Abbass,
Willem Dafoe,
Yasmine Al Masri,
Vanessa Redgrave

NOI CREDEVAMO

de Mario Martone
(Italie, France, 204', v.o. italien s/t anglais) avec :
Luigi Lo Cascio, Valerio Binasco, Toni Servillo,
Luca Zingaretti
Michele Riondino,
Francesca Inaudi,
Anna Bonaiuto

NORUWEI NO MORI (NORWEGIAN WOOD)

de Tran Anh Hung
(Japon, 133', v.o. japonais s/t italien/anglais)
avec : Kenichi Matsuyama, Rinko Kikuchi,
Kiko Mizuhara,
Kengo Kora,
Reika Kirishima

OVSYANKI (SILENT SOULS)

d'Aleksei Fedorchenko
(Russie, 75', v.o. russe s/t anglais/italien)
avec :
Igor Sergeyev,
Yuriy Tsurilo,
Yuliya Aug,
Victor Sukhorukov

POST MORTEM

de Pablo Larraín
(Chili, Mexique, Allemagne,
98’, v.o. espagnol s/t italien/anglais)

avec :
Alfredo Castro,
Antonia Zegers

POTICHE

de François Ozon
(France, 103', v.o. français s/t italien/anglais) avec : Catherine Deneuve, Gérard Depardieu,
Fabrice Luchini,
Karin Viard,
Judith Godrèche,
Jérémie Régnier


PROMISES WRITTEN IN WATER

de Vincent Gallo
(États-Unis, 75’, v.o. anglais s/t italien)
avec :
Vincent Gallo, Delfine Bafort, Sage Stallone, Lisa Love

ROAD TO NOWHERE

de Monte Hellman
(États-Unis, 121', v.o. anglais s/t italien)
avec :
Shannyn Sossamon,
Dominique Swain,
John Diehl,
Fabio Testi

SOMEWHERE

de Sofia Coppola
(États-Unis, 98', v.o. anglais s/t italien) avec :
Stephen Dorff, Elle Fanning,
Benicio Del Toro,
Michelle Monaghan,
Laura Chiatti,
Simona Ventura

VENUS NOIRE

d'Abdellatif Kechiche
(France, 160’, v.o. anglais/français/afrikaans s/t italien/anglais)
avec :
Yahima Torres,
Olivier Gourmet,
André Jacobs


Retour en haut de la page