Erasme de Rotterdam à Venise (1467-1536)

Portrait d'Erasme de Rotterdam
Erasme de Rotterdam
Erasme fit ses études dans un couvent des Frères Augustins près de Gouda (Hollande) puis à Paris, Londres et Cambridge où il se lia d'amitié avec Thomas More.

Ensuite il s'installe à Turin, où il obtient son doctorat de théologie, et à Florence.

En octobre 1506, il est à Venise, au Campo San Paternian, aujourd'hui Campo Manin, à l'emplacement de la Cassa di Risparmio di Venezia, chez l'imprimeur Aldo Manuzio.

C'est dans cette célèbre imprimerie qu il participera à la publication de Platon, Plutarque, Pindare, Pausanias, Plaute, Térence, Sénèque...

Il put y rencontrer d'autres érudits qui y collaboraient également, notamment le Cardinal Pietro Bembo et surtout Marco Musuro, un professeur de Grec originaire de Crète qui lui apprit le grec.

Erasme et les Temps Modernes !

Erasme se plaignait au sujet des conditions de travail de cet établissement où le rythme de travail était tel “qu'on ne puisse même plus se gratter la tête !

Les Adages d'Erasme
Les Adages d'Erasme


Il se plaignait également de l'avarice de son patron qui leur faisait servir du vin coupé d'eau accompagné d'une nourriture trop frugale...

N'oublions pas qu'Erasme était hollandais et qu'il devait sans doute avoir un appétit en proportion de son gabarit !

Les Adages imprimés à Venise en 3 000 exemplaires !

Bien qu'il fût selon ses dires insuffisamment nourri et mal payé par rapport à la quantité et la qualité du travail fourni, il eut au moins la satisfaction de veiller à la publication de ses propres oeuvres, dont une nouvelle édition des Adages en plus de 3 000 exemplaires alors que la 1re n'en comptait que 800.

C'est à cette époque qui il écrivit le célèbre “Eloge de la Folie” dédié à son ami Thomas More. Et “l'Institution du Prince Chrétien” à l'attention de Charles-Quint.

Erasme a Elargi les Frontières de l'Intelligence Humaine

C'est ainsi que s'exprime l'Arétin, pourtant toujours prompt à la critique, dans l'une de ses lettres à l'un des disciples d'Erasme :

« Érasme a élargi les frontières de l'intelligence humaine et, dans l'imitation de soi, est demeuré dans la mémoire des hommes comme un exemplaire unique.

Il est sans égal, forte source de paroles, fleuve intarissable d'intelligence, immense océan d'écriture.

Ses mérites sont si grands qu'aucune réflexion ne peut en rendre compte. »
l'Arétin

Erasme par Albrecht Dürer 1520
Portrait d'Erasme par Albrecht Dürer en 1520

Erasme quitte Venise en 1508

A l'automne 1508, il quitte Venise, devient le précepteur du prince Alexandre Stuart, puis se rend à Sienne et à Rome d'où il regagne l'Angleterre.

Fin 1509, il est à Cambridge où il enseigne le grec.

En 1521, il s'établit à Bâle en pleine période de lutte entre catholiques et protestants.

Martin Luther répondra à son “Essai sur le libre arbitre” en publiant un “Traité du serf arbitre”.

Erasme meurt à Bâle en 1536.

Liens Externes sur Erasme :

Erasme sur Wikipedia
Musée de la Maison d'Erasme



Retour en haut de la page