La Basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome en Italie, Michel-Ange et la Coupole

Basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome
Basilique Saint-Pierre du Vatican

Un plan à Croix Grecque ou à Croix Latine ?

La basilique de Bramante avait un plan à croix grecque, modifié par Raphaël qui voulait une basilique à croix latine, contredit par Peruzzi qui était retourné au plan initial à croix grecque de Bramante.

Mais au choix du plan à croix grecque ou latine s’ajouta ensuite celui du financement de la reconstruction.

À la mort du pape Léon X de Médicis en 1521, les finances de l’Église étaient au plus bas et ses successeurs furent contraints, faute de moyens, d’abandonner le projet.

Michel-Ange nouvel Architecte de la Basilique Saint-Pierre

Basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome
Basilique Saint-Pierre du Vatican
En 1547 les travaux reprirent à l’initiative du pape Paul III Farnèse qui choisit de s’attribuer les services de Michel-Ange, qui avait déjà 72 ans, en tant que nouvel architecte.

Michel-Ange décida de reprendre l’idée d’une basilique au plan à croix grecque, tout en agrandissant la tribune et la croix transversale.

Michel-Ange décida également de construire une coupole différente de celle prévue par Bramante, en s’inspirant de celle du Duomo de Florence construite par Brunelleschi.

Une coupole à 16 pans, intérieurs et extérieurs pour la rendre encore plus solide.

Basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome
Basilique Saint-Pierre du Vatican
Pendant 17 ans, Michel-Ange se dédia à cette entreprise colossale jusqu’à sa mort en 1563, à l’âge de 89 ans.

Il ne put malheureusement pas contempler son œuvre terminée, seul le tambour de la coupole était achevé au moment de son décès.

Les architectes Pirro Ligorio et Jacopo Barrozzi da Vignola furent ensuite chargés de continuer les travaux en suivant scrupuleusement les plans de Michel-Ange.

Ils disparurent également avant de pouvoir admirer l’achèvement de la basilique.

Basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome
Basilique Saint-Pierre du Vatican
Ils furent suivis par Domenico Fontana, mais c’est son successeur, Giacomo della Porta, nouvel architecte nommé par le pape Grégoire XIII qui fut le premier à contempler la coupole achevée.

Della Porta avait repris les travaux le 15 juillet 1588, pour les achever enfin 22 mois plus tard, sous le nouveau pontificat de Sixte V.

Le pape Sixte V, qui voulait absolument voir s’achever ce chantier, y avait mis les moyens : 200.000 ducats d’or et 800 ouvriers travaillant jour et nuit !

Peu après la mort de Sixte V, la coupole fut recouverte de plaques de plomb, puis couronnée de sa lanterne surmontée de sa grande boule avec sa croix à son sommet en 1593.

C’est sous le pontificat de Clément VIII que Giacomo della Porta continua les travaux jusqu’à sa mort en 1601.

Le projet de Michel-Ange était alors réalisé dans son intégralité, à l’exception de la façade et du portique.

Page Précédente | Page Suivante

Retour en haut de la page


Retour en haut de la page