L'Église Santa Maria del Popolo et le Caravage à Rome


La chapelle Sainte-Marie du Peuple, financée par les Romains

Les Romains pensaient, peut-être avec raison, que la tombe de l’empereur Néron se trouvait à l’emplacement de cette église…

La chapelle Chigi et la scultpure du prophète Habacuc avec l'Ange de Gian Lorenzo Bernini dans l'église Santa Maria del Popolo à Rome
Chapelle Chigi, Habacuc
En 1100, le pape Pascal II ordonna donc, sans doute pour exorciser l’ombre de Néron qui pour certains planait encore sur l’endroit, d’y construire une chapelle dédiée à la Vierge Marie.

Néron, un empereur tristement célèbre pour avoir fait martyriser des chrétiens à la suite de l’incendie de Rome, après les avoir déclarés coupables dudit incendie, dont il semble qu’il en fut lui-même l’auteur.

Afin de pouvoir ériger cette chapelle, le pape Pascal II ordonna que sa construction soit intégralement financée par le peuple romain.

On ne sait pas jusqu’à quel point les contributions des Romains à la chapelle furent volontaires, mais on leva suffisamment d’argent pour sa construction.

L'Assomption de la Vierge de Pinturicchio dans la chapelle Basso della Rovere de l'église Santa Maria del Popolo à Rome
Assomption de la Vierge
En remerciement de ce financement plus ou moins spontané, la chapelle prit le nom de Santa Maria « del Popolo », « du Peuple » qui l’avait payée.

Après la grande peste de 1231, le Pape Grégoire IX fit restaurer et agrandir cette chapelle pour en faire une église et il y avait même fait installer une image miraculeuse de la Vierge qui aurait été peinte par Saint-Luc.

La chapelle devenue église conserva son appellation d’origine « del Popolo ».

Deux siècles plus tard, Sixte IV Della Rovere, le Pape qui donna son nom à la chapelle Sixtine, ordonnait la construction de l’église actuelle de Sainte-Marie du Peuple, un chef-d’œuvre de la première Renaissance romaine.

L’église de Sixte IV fut construite par Baccio Pontelli et Andrea Bregno entre 1472 et 1478.

Art, Architecture et chapelles de Sainte-Marie du Peuple

Crucifix en bois dans la chapelle du Crucifix à Santa Maria del Popolo à Rome en Italie
XVIe siècle
Chapelle du Crucifix Santa Maria del Popolo
L’architecture de l’église est à trois nefs, les nefs latérales ouvrent sur plusieurs chapelles, tout comme au fond de l’église.

C’était des chapelles de familles riches et influentes ou de membres du haut clergé.

Un privilège aux heureuses conséquences, puisque qu’ils les remplirent de chefs d’œuvres que nous pouvons encore admirer, tant dans cette église que dans bien d’autres à Rome.

Les églises de Rome ne comptent pas moins de six chefs-d’œuvre du Caravage, dont deux d'entre eux, exceptionnels, se trouvent ici à Sainte-Marie du Peuple.

La Chapelle Cerasi

Retour en haut de la page


Retour en haut de la page